HEM - Genève

Studies

Olivier Rogg

Coordinateur de l'orientation Musique à l'école, Professeur d'Improvisation moderne, Transcréations, Pratique d’ensemble des musiques actuelles

Pianiste, compositeur et enseignant, Olivier Rogg pratique l’improvisation dès son plus jeune âge, et multiplie les expériences dans tous les domaines de la musique actuelle. En 1983, il obtient son Diplôme de Maître de Musique au Conservatoire de Genève et remporte le 1er prix d’improvisation Jazz au Festival de Lyon ainsi que le Prix Rochette d’improvisation à l’orgue à Genève. Membre de plusieurs groupes - dont le fameux collectif Piano Seven - il enregistre une vingtaine de CDs et donne des concerts en Suisse, France, Italie, Allemagne, Belgique, Liban, Egypte, Brésil, Etats-Unis, Chine, Thaïlande, Singapour. Il compose pour diverses formations, du duo de pianos - notamment avec l’alaskais Lee Maddeford - jusqu’à l’Orchestre de la Suisse Romande pour qui il écrit « Météorythmes » en 1999 et « Cyclomotion » en 2010 avec son collègue et ami Philippe Genevay. Avec son épouse Cécile Polin Rogg et le parolier Janry Varnel, il co-signe plus de 150 chansons, surtout destinées aux chœurs d’enfants. Très investi dans le domaine de l’éducation musicale à l’école publique, Olivier Rogg enseigne au Collège du Renard et à la Haute école de musique de Genève, dont il est coordinateur de la filière « Musique à l’école ». En apprendre plus

Quatuor Voce

Quatuor en résidence

Lauréats de nombreux concours internationaux, les membres du Quatuor Voce ont non seulement à cœur de défendre les grandes pièces du répertoire classique mais aussi de défricher de nouvelles terres en s’aventurant là où leur curiosité les pousse et interprètent régulièrement la musique de compositeurs d’aujourd’hui. La qualité de leurs prestations leur a valu des tournées dans le monde entier alors que leurs enregistrements consacrés à Schubert, Beethoven, Mozart, Brahms, Bartók, Janáček et Schulhoff sont salués et recommandés par la presse internationale (The Strad, Télérama, Sud-deutsch Zeitung, Diapason, The Guardian). Formés auprès du Quatuor Ysaÿe, de Günter Pichler (Quatuor Alban Berg), et d’Eberhard Feltz, les Voce tiennent à transmettre leur savoir-faire et leur passion pour la musique de chambre aux plus jeunes générations et disposent de solides références en matière de pédagogie. Ils enseignent depuis 2010 dans le cadre de parcours de musique de chambre, en lien avec ProQuartet, et créent dans la ville de Vendôme en 2017 un festival-académie consacré à la musique de chambre, Quatuor à Vendôme. La présence du Quatuor Voce au sein de la HEM est une opportunité unique pour les étudiants de bénéficier d’une formation pratique et théorique complète. Dispensé par un ensemble expérimenté connaissant parfaitement toutes les facettes du métier de musicien, l’enseignement du quatuor à cordes promet de s’inscrire dans la droite ligne de la vision éclairée de Gábor Takács-Nagy.

Anne Millischer

Professeur de violon baroque

Originaire du sud-ouest de la France, Anne Millischer commence très jeune ses études musicales. Elle obtient un Diplôme d’Etudes Musicales au Conservatoire National de Région de Toulouse dans la classe de violon de Chantal Crenne, avant de recevoir plusieurs diplômes de la Haute Ecole de Musique de Genève: un Diplôme d’Enseignement de violon et un Diplôme de Concert dans la classe de Robert Zimansky, ainsi qu’un Diplôme de Soliste de violon baroque «avec distinctions» dans la classe de Florence Malgoire. Parallèlement à ses longues études du violon dans les conservatoires, elle choisit d’enrichir et diversifier sa formation musicale. Elle pratique le piano durant quinze années à Toulouse, puis elle étudie le chant au Conservatoire Populaire de Genève dans la classe de Maria Diaconu avec qui elle obtient un Certificat d’Etudes avec mention. En intégrant différentes formations professionnelles telles que l’Orchestre Français des Jeunes symphonique, puis l’Orchestre Français des Jeunes Baroque, l’Académie Européenne d’Ambronay, l’Académie de la Fondation Royaumont, l’Académie du Festival de Rougemont, les Arts Florissants Juniors, elle bénéficie des conseils des plus grands noms de la scène musicale internationale classique et baroque: Lucy van Dael, Bob van Asperen, Olivier Baumont, Blandine Rannou, Guido Balestracci, William Dongois, Gérard Lesne, Emmanuel Krivine, Christophe Rousset, Gabriel Garrido, William Christie. En 2007, elle est engagée en tant que musicienne et co-directrice artistique de la tournée d’été «Il Concerto degli Angeli», et reçoit un Prix spécial Gilbert Albert Joaillerie récompensant non seulement «ses qualités de musicienne et de co-directeur artistique (…) démontrées brillamment», mais aussi parce qu’elle a su «faire face avec gentillesse et autorité à tous les problèmes qui se sont posés» et qu’elle a «en toutes circonstances, préservé l’unité du groupe». (Hubert PERRIN – Allocution de Clôture de la Tournée «Il Concerto Angelico» - Eté 2007) Depuis plusieurs années, elle se produit en soliste à Genève, Dijon, Villeneuve, Zermatt, Champs-sur-Marne, Toulouse, Paris, Lyon, Versailles, Rougemont, Megève, où «elle a su révéler de fabuleux dons de violoniste, confrontée à l’interprétation de cette musique baroque nécessitant de grandes qualités de virtuosité». (Evelyne PERINET-MARQUET – Le Dauphiné Libéré, Août 2007) Elle est également invitée à jouer dans diverses formations sur instruments historiques: l’Ensemble Elyma dirigé par Gabriel Garrido, Les Arts Florissants dirigé par William Christie, Les Talens Lyriques dirigé par Christophe Rousset, La Chambre Philharmonique dirigé par Emmanuel Krivine, La Nouvelle Ménestrandie et La Capella Mediterranea dirigés par Leonardo Garcia Alarcon, l’Ensemble Cantatio dirigé par John Duxbury, l’Ensemble Baroque du Léman dirigé par différents chefs invités. Parallèlement à ses activités de concertiste, Anne Millischer enseigne le violon baroque à la Haute école de musique de Genève depuis la rentrée 2023-24.

Daniele Bragetti

Professeur de Flûte à Bec

Né en 1965, Daniele Bragetti a obtenu le diplôme en flûte à bec à la Civica Scuola di Musica di Milano et au Sweelinck Conservatorium d'Amsterdam; parmi ses professeurs Nina Stern, Kees Boeke, Marijke Miessen et Jeanette van Wingerden. Il se produit régulièrement soi comme soliste, soi avec plusieurs ensembles de musique Baroque et de la Renaissance, parmi lesquels Ensemble Baroque de Limoges (sous la direction de Christophe Coin), Ensemble Elyma (Gabriel Garrido), Ensemble Concerto (Roberto Gini), Academia Montis Regalis (Andrea de Marchi), Accademia Claudio Monteverdi (Hans Ludwig Hirsch). Il a joué dans des salles prestigieuses et des festivals importants, notamment Mito – Settembremusica à Milano, Festival Oude Muziek Utrecht, Musica e Poesia a S. Maurizio à Milan, Tokyo Recorder Festival, I Concerti del Quartetto à Milan, UNESCO per Venezia, Tokyo Opera City et Casals Hall à Tokyo. Depuis 1991, Daniele Bragetti joue en duo de flûtes à bec avec Seiko Tanaka, en collaborant aussi avec les flûtistes Walter van Hauwe et Antonio Politano. En 2013, avec elle, il a fondé à Tokyo l'ensemble de flûtes à bec La Rubertina. Daniele Bragetti est actif également dans le domaine de la musique contemporaine ; des compositeurs tels que Michiharu Matsunaga, Luca Cori et Koji Ueno lui ont dedié des nombreuses oeuvres. Il a réalisé des enregistrements discographiques pour Opus 111, Passacaille, Stradivarius, Entrée, Mercury, Olive Music. Daniele Bragetti enseigne depuis 2003 la flûte à bec et l’ornamentation historique à la Civica Scuola di Musica “Claudio Abbado” di Milano; il a été professeur invité à la Haute école de musique de Genève et à l’Universitad Pontificia de Santiago de Chile. Depuis 2016, il est professeur de flûte à bec à la Haute école de musique de Genève. En savoir plus sur Daniele Bragetti    

Ori Kam

Professeur d'Alto

Considéré par le New York Times comme « une présence sur scène attractive et engagée », l’altiste Ori Kam s’est produit en solistes sur les scènes les plus prestigieuses. Ori Kam est né en 1975 de parents Israéliens à La Jolla et a grandi en Israël. Il commence à étudier la musique à l’âge de 6 ans et commence à jouer de l’alto à 15 ans. En Israël, il étudie auprès du professeur renommé Chaim Taub, puis à la Manhattan School of Music in New York auprès de Pinchas Zukerman et enfin auprès de Wilfried Strehle à l’Universität der Künste de Berlin. Il fait ses débuts à l’âge de 16 ans au sein de l’Orchestre philharmonique d’Israël qui le réengage immédiatement. Depuis lors, Ori Kam donne de nombreux récitals aux États-Unis, en Europe et en Israël. Sa prestation au Weill Recital hall (Carnegie Hall) a fait l’éloge de la critique, qui dépeint Ori Kam comme « un altiste soliste rare » au jeu « empreint à la fois de maturité et d’exubérance juvénile ». Passionné de musique de chambre, Ori Kam joue au sein du Jerusalem String Quartet. Il est le fondateur de la Société israélienne de musique de chambre et faisait partie du Whitman String Quartet, lauréat du prix de la Fondation Naumburg. Il se produit par ailleurs aux côtés d’artistes tels que Pierre Boulez, Daniel Barenboim, Isaac Stern, Andras Schiff, Itzhak Perlman ou Pinchas Zukerman. Il donne des concerts avec la Chamber Music Society of Lincoln Center et est invité par de nombreux festivals. Ori Kam a reçu plusieurs titres et récompenses, dont le Prix Suisse au Concours international de Genève, le prix Paganini du Concours Lionel Tertis et, en 1995, le prix du concours de concerto de l’École de musique de Manhattan. En 2010, le Grand prix de la fondation S&R Washington lui est attribué. Il est par ailleurs au bénéfice d’une bourse d’études de la Fondation culturelle israélo-américaine de 1990 à 2000. Il enseigne l’alto depuis 2010 à la Haute école de musique de Genève. Il signe un premier enregistrement commercial en 2007 sous le label « Berlin Classics », avec le Double concerto pour alto et clarinette de Bruch, qu’il enregistre avec sa sœur Sharon. Un CD comprenant 12 Fantaisies de Telemann pour alto solo suit en 2010 sous le même label. On peut également l’entendre sous les labels Decca et Naxos. Il effectue par ailleurs régulièrement des enregistrements pour Harmonia Mundi avec le Jerusalem Quartet. En apprendre plus

Clément Charpentier-Leroy

Professeur de Cor

Après avoir obtenu le Diplôme d’études musicales du Conservatoire de Poitiers, Clément Charpentier-Leroy intègre le Conservatoire de Rueil-Malmaison dont il reçoit le Premier Prix de cor puis le Pôle Supérieur de Paris-Boulogne-Billancourt au sein duquel il obtient un Diplôme de formation à l’orchestre. Il poursuit son parcours musical au Conservatoire national de Paris dont il est diplômé en 2014. Parallèlement à ses études instrumentales, il s’intéresse vivement à l’histoire de la musique et est diplômé de l’Université de la Sorbonne en musicologie.  Au cours de ses études supérieures, Clément Charpentier-Leroy parcourt l’Europe au sein d’orchestres de jeunes sous la baguette de chef-fe-s prestigieux. Il est invité par l’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne, le Schleswig-Holstein Musik Festival, l’Orchestre Gustav Mahler des Jeunes, l’Orchestre du Festival de Verbier, dont il est désormais membre du jury lors des recrutements. Il est régulièrement invité par de nombreux orchestres de renommée tels que l’Orchestre de l’Opéra national de Paris, l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, l’Orchestre national de Lyon, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre de Chambre du Festival de Verbier… Lauréat du Concours International de Chieri, il fait partie de l’Orchestre de la Suisse Romande depuis 2014. Parallèlement à son métier de musicien d’orchestre, son vif intérêt pour l’enseignement l’amène à intégrer la Haute École de Musique de Genève (HEM) dont il est diplômé d’un Master en pédagogie musicale en 2018. Également intéressé par la musique de chambre, il est membre fondateur du quatuor de cors HORNormes. Il enseigne à la HEM depuis la rentrée 2023-24.

Pierre Goy

Professeur de pianoforte, clavicorde, claviers anciens

Pierre Goy étudie le piano avec Fausto Zadra, Edith Murano, Esther Yellin et Vlado Perlemuter, et participe à des cours d'interprétation notamment avec Jörg Demus, et Nikita Magaloff. Lauréat de plusieurs concours, il donne des concerts en Europe et aux Etats-Unis. Passionné par les possibilités expressives des instruments anciens, il suit les séminaires de Paul Badura-Skoda et de Jesper Christensen pour le rubato. Pierre Goy cherche à rendre la musique de chaque époque avec l'inst rument correspondant. Il forme avec Nicole Hostettler un duo aussi bien à deux piano-forte, au clavecin et au piano-forte, ou à deux clavicordes. Ils ont enregistré l'oeuvre pour clavier de J. G. Müthel (Cantando 2016). Il a également enregistré les Années de Pèlerinage: Première année: Suisse de Liszt, sur un piano Richard Lipp de 1870 (Cantando 9814). Pour le label Lyrinx Srumenti (LYR 247).il a enregistré des oeuvres de jeunesse de Chopin sur une copie d’un pianoforte Graf de 1826, enregistrement unanimement salué par la critique (cinq Diapasons, un Coup de coeur - Revue du son). Son enregistrement Claviers mozartiens (LYR 2251) a remporté un Diapason d’or, un Coup de coeur, ainsi qu’un Opus d’or – Opus Haute Définition. Il vient d’enregistrer avec Nicole Hostettler sur le pianoforte Taskin et le Clavecin Ruckers-Taskin du Musée de la Musique les oeuvres à deux claviers d’Armand Louis Couperin. En formation de musique de chambre il a pour partenaires entre autres des membres d'"Il Giardino Armonico", le quatuor Mosaïques, l’Ensemble baroque de Limoges. Il publie divers articles sur la pratique et la facture instrumentale. Pierre Goy est l'instigateur des Rencontres Internationales Harmoniques de Lausanne qui rassemblent tous les deux ans depuis 2002 des facteurs d'instruments, des musiciens, des musicologues et des conservateurs de musée autour des instruments anciens. En apprendre plus

Lambert Colson

Professeur de Cornet à Bouquin

Lambert Colson se forme auprès de Françoise Defours, Pedro Memelsdorff, Bart Coen, Marleen Leicher, Bruce Dickey et Gebhard David; notamment au Koninklijk Conservatorium Brussel, à l’ESMUC à Barcelone, à la Schola Cantorum Basiliensis et l’HFK de Brême. Ses collaborations comptent des ensembles et des chefs tels que Scherzi Musicali, Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), Holland Baroque, La Fenice (Jean Tubéry), Pygmalion (Raphaël Pichon), B’rock, Collegium Vocale (Phillipe Herreweghe), Correspondances (Sébastien Daucé), Cappella Meditteranea (Leonardo Garcia Alarcon), Continuum… Il dirige ses propres projets musicaux, directement issus de recherches engagées ces dernières années au sein de son ensemble InAlto. Les enregistrements d’InAlto les plus récents ont été acclamés par la critique européenne : Diapason d’Or & Diapason D’Or de l’année 2017, Choc de Classica, 5 étoiles Rondo Magazin, Joker Crescendo, Cléf d’Or Res Musica, choix de l’année pour Libération et Le Monde… Il enseigne aujourd’hui le cornet à bouquin, la musique d’ensemble et l’ornementation au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles et à la Haute école de musique de Genève. En perpétuelle recherche sur son instrument, Il poursuit actuellement un cursus de doctorat autour du cornet muet et de son utilisation dans l’Allemagne du 17ème siècle en cotutelle entre Le Koninklijk Conservatorium et la Vrije Universiteit à Bruxelles. La thèse sera présentée publiquement en 2024. Il est le dédicataire de plusieurs pièces de compositeurs contemporains : Zad Moultaka, Fabrice Fitch, Bernard Foccroulle… Avide de collaborations inhabituelles, il travaille avec la chorégraphe Catherine Contour et découvre la pratique de l’hypnose; il explore de plus en plus les possibilités offertes par ses instruments dans les musiques actuelles : collaborant avec des artistes tels que Liesa van der Aa, Shara Nova (My Brightest Diamond), Petur Ben, Mugison ou encore Efterklang. Il est aussi l’invité de plusieurs projets de Jazz et d’improvisation avec des artistes tels que Emmanuel Baily, Xavier Rogé, Franck Vagané, Adam Woolf, Jon Birdsong ou encore Eric Vloeimans. En savoir plus sur Lambert Colson

Serge Saitta

Professeur de Traverso

Après des études universitaires (licence de droit) Serge Saitta poursuit ses études musicales classiques au sein des CRR de Lyon et de Créteil dans les classes de Marius Beuf, Maurice Pruvost et Pierre Séchet. Boursier du Ministère de la Culture durant deux années, il se rend ensuite au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles pour se perfectionner auprès de Barthold Kuijken et obtient brillamment deux grands prix à l’unanimité et avec félicitations du jury (Flûtes Historiques et Musique de Chambre) Après avoir assuré l'intérim de la classe de traverso de Pierre Séchet au CNSMD de Paris et après avoir créé la classe de traverso à l'ENMDT de Villeurbanne, Serge Saitta enseigne les flûtes historiques et la musique de chambre à la Haute école de musique de Genève. De nombreuses masterclasses à l’étranger découlent de son engagement pédagogique, si bien qu’il assistera William Christie pour trois années de résidence à la Juilliard School of Music qui déboucheront sur l’installation, en 2009, d’un tout nouveau Département Historical Performance de cette célèbre école. Il est invité en octobre 2021 au 3ème Flute Festival de la Côte aux côtés de solistes mondialement reconnus dont Julien Beaudiment, Michel Bellavance, Felix Rengli, Silvia Careddu, Jasmine Choi. Il sera de nouveau programmé dans l’édition du festival 2023. Depuis 1988, il est flûte solo de son ensemble d’élection, Les Arts Florissants, sous la direction de William Christie. Nombre d’enregistrements (une cinquantaine) et de concerts à travers le monde témoignent de son travail au sein de ce prestigieux orchestre. Il collabore depuis avec La Cappella Mediterranea dirigée par le jeune chef suisso-argentin Leonardo García Allarcon. Il enregistre aujourd'hui pour les labels AgoGique, Naïve et pour Harmonia Mundi avec l'ensemble "La Rêveuse" dirigé par Florence Bolton et Benjamin Perrot. Parmi ses nombreux engagements de concerts, il se produira en soliste à la salle Pierre Boulez de la philharmonie de Paris en avril 2024 ainsi que dans de nombreux festivals dédiés à la musique ancienne. Serge Saitta communique et enseigne couramment en quatre langues (anglais, néerlandais, italien et allemand). En apprendre plus

Bruno Cocset

Professeur de Violoncelle

Né en 1963, Bruno Cocset est diplômé du Conservatoire National de Région de Tours. Reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon en 1980, il y sera l'élève d'Alain Meunier, puis de Jean Deplace dont il quitte la classe en mars 1983 en raison de divergences stylistiques.  Il aborde le violoncelle baroque et le jeu sur cordes en boyau en autodidacte, puis avec Christophe Coin, devenant le premier élève diplômé de sa classe au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris (1er Prix à l’unanimité en 1986). Il suit également les masterclasses du violoncelliste Anner Bijlsma et du violoniste Jaap Schroeder. Vingt années riches d’expériences et de confrontations musicales se succèdent alors: Les Arts Florissants, Mosaïques, Fitzwilliam, l’Ensemble Baroque de Limoges, Le Concert Français, La Petite Bande, Les Musiciens du Louvre, Les Talens Lyriques, Arsys, Ricercar Consort, l’Arpeggiata, Stradivaria, l’Amoroso, Al Ayre Espanol, Henri Ledroit, Véronique Gens, Maurice Bourgue, Franz Brüggen, Gustav Léonhardt, Jos Van Immersel, Jean-Claude Malgoire, Philippe Herreweghe…  Ses ports d’attache les plus fidèles sont Il Seminario Musicale de Gérard Lesne (1988-2004), et le Concert des Nations et Hesperion XX-XXI de Jordi Savall (1990-2005). En 1996 il fonde Les Basses Réunies et autoproduit son premier enregistrement soliste: les sonates d’Antonio Vivaldi. Ce disque, que le label Alpha accueille dans sa collection, reçoit le prix Vivaldi de la fondation Cini à Venise. Une dizaine d’autres enregistrements, salués par la presse musicale française et internationale, lui valent d’être régulièrement invité à jouer en France, en Europe, au Québec, et en Russie. Chacun de ces projets discographiques est relié à une recherche sonore et organologique avec le facteur et luthier Charles Riché. Neuf instruments naissent de cette collaboration. En musicien chercheur, il propose ainsi un violoncelle « pluriel ». Il se consacre aujourd’hui exclusivement à cette voie et à l’enseignement. En septembre 2005, il est nommé professeur de violoncelle baroque à la Haute école de musique de Genève. En savoir plus sur Bruno Cocset 

Olivier Rogg
quatuor voce
anne millischer
Braguetti
Ori Kam
Portrait de Clément Charpentier-Leroy
pierre goy
lambert colson
Serge Saitta
Bruno Cocset

Student testimonials

Ce que j'aime à la HEM, c'est la possibilité de jouer aux côtés des musiciens professionnels de l'Orchestre de la Suisse Romande (OSR)

Florence Laurain Master of Arts en interprétation musicale orientation concert

Quand j'ai découvert le département Musique et mouvement de la HEM, ça a été un vrai coup de foudre !

Laurence Monbaron Etudiante en 3e année du Bachelor of Arts en Musique et mouvement

La réputation internationale de la classe de percussion de la HEM permet d’attirer beaucoup d’étudiant-e-s de grand talent !

Antonin Jaccard Etudiant en 3e année du Bachelor of Arts en Musique

Le double cursus Master proposé par la HEM me permet de concrétiser mes deux ambitions professionnelles : jouer et enseigner

Hristeia Markova Etudiante en Master en interprétation musicale spécialisée et en pédagogie

La HEM est réputée jusqu'en Amérique latine pour l'expertise de son département de musique ancienne, tant au niveau instrumental que théorique.

Pablo Agudo Etudiant en 2e année du Bachelor of Arts en Musique / instruments historiques (Violon baroque)

La HEM propose un cursus en adéquation avec les attentes du monde professionnel et m'y prépare en mettant en discussion mes aspirations et la réalité du métier de musicien

Mattia Bornati Etudiant en 2e année de Master de direction d'orchestre

J’ai choisi la HEM pour la renommée de son équipe pédagogique et l’importance des moyens qu’elle met à la disposition de ses étudiant-e-s dans le domaine de la musique électro-acoustique

Nicolas Roulive Etudiant en Master de composition

Le département vocal de HEM propose à ses étudiant-e-s de nombreuses Masterclasses avec des personnalités artistiques incroyables

Mariana Silva Etudiante en Master en interprétation musicale, orientation concert (chant)

Ce que j’aime à la HEM sur le site de Neuchâtel, c’est la belle cohésion entre les étudiant-e-s au sein de la classe de chant

Oscar Esmerode Etudiant en 3e année de Bachelor en chant sur le site de Neuchâtel

The HEM in numbers

0

students in 2022

0

teachers in 2022

+ 0

events in 2022

0

sectors

More information

Student life

  • Living in Geneva
  • Living in Neuchatel
  • Budget & bursary
  • Housing

Living in Geneva

A multicultural city par excellence, Geneva is known throughout the world for its quality of life and spirit of openness. Situated between the Alps and the Jura mountains, beside Lake Geneva, Geneva revels in its wonderful geographical location at the heart of Europe.

Living in Neuchatel

Neuchatel is a dynamic and attractive city on the shores of the lake of the same name.

Budget & bursary

The cost of living in Geneva is fairly high. It is advisable to find out before you come what your budget will be. There are also many opportunities to obtain a grant.

Housing

Residences, shared accommodation, hostels - there are many ways to find affordable accommodation in Geneva or neighbouring France.

Campus

  • Geneva site
  • Neuchâtel site

Geneva site

The various buildings that make up the Geneva site are located in the city centre. Shops, services, leisure and cultural facilities are all within quick and easy reach.

Neuchâtel site

The HEM site in Neuchatel is located 5 minutes from the SBB station and 15 minutes from the city centre and the lake. It houses classrooms, two auditoriums, a library and a cafeteria.

La HEM se présente

Lu 28 août 2023

Le département des instruments à clavier de la HEM

Ma 29 août 2023

Florence Laurain - Un coup de foudre pour l'Europe

Ve 25 août 2023