HEM - Genève

Prochains événements

Programmes d'études

Sarah Branchi-Cascone

Professeure de piano Jaques-Dalcroze

Née à Aix-en-Provence, Sarah Branchi Cascone y débute ses études musicales qu'elle complète ensuite au sein du CRR de Montpellier.  Après l'obtention des Diplôme d' Etudes Musicales en piano et musique de chambre, elle intègre très jeune le Cefedem-Sud  (actuellement IESM), où elle obtient un diplôme d’enseignement de piano.  C'est ensuite à la Haute Ecole de Musique de Genève (HEM) que son parcours musical la mène afin de poursuivre ses études dans la classe de Dominique Weber. Elle y obtient un diplôme d’enseignement puis un diplôme de concert. Passionnée par la pédagogie et la transmission depuis son plus jeune âge, Sarah Branchi Cascone enseigne le piano depuis 2003 au sein des classes de l'Institut Jaques-Dalcroze et au sein du Master de pédagogie, orientation Jaques-Dalcroze, de la HEM. Elle s’est produite en tant que soliste ainsi que dans diverses formations de musique de chambre en Suisse, en France et en Argentine. En 2008, elle fonde le duo Tashko-Branchi avec la pianiste Olta Tashko. Les deux pianistes se produisent régulièrement en récital en France et en Suisse. En 2017, elles participent à l’intégrale des concertos de J.S Bach pour 2, 3 et 4 pianos avec le quatuor Terpsycordes. Elles sont amenées en 2019 à créer le spectacle « Vagabond et Visionnaire » de S. Arnauld sur des poèmes de F. Nietszche.

Christophe Delannoy

Professeur de Percussion - Lecture a vue (percussion) - Traits d'orchestre en section ou en pupitre (percussion)

Christophe Delannoy étudie à Paris, au Conservatoire de Bourg-la-Reine où il obtient une Médaille d’or et un Premier prix de percussions. Il intègre ensuite le Conservatoire de Créteil où il se voit décerner le Premier prix de percussions. Enfin, au Conservatoire de Genève, il se forme en régie acoustique et musicale. Il commence sa carrière comme percussionniste auprès de nombreux ensembles comme l’Orchestre Philharmonique des pays de Loire, l’orchestre de Picardie, l’Orchestre de chambre d’Ile de France ou l’Orchestre Erwartung d’Ile-de-France. Il rejoint en 1996 l’Orchestre de la Suisse Romande comme 1er percussionniste, Caisse claire solo. Il participe à de nombreux projets musicaux : du Centre international de percussion, de l’Orchestre de Chambre de Lausanne ou de l’Orchestre de la Suisse italienne, entre autres. Christophe Delannoy enseigne la percussion à la Haute école de musique de Genève. En savoir plus sur Christophe Delannoy

Bertrand Chatenet

Professeur de Cor

Né en 1990 à Paris, Bertrand Chatenet commence l’apprentissage du cor avec Patrice Petitdidier au Conservatoire de Gennevilliers, puis avec Jérome Rouillard (Horn), Paul Meyer et Eric Lesage (quintet à vent). En 2009, il étudie aux côtés d’Erich Penzel, Christian Lampert et Christoph Ess à la Musikhochschule de Stuttgart, puis en 2013 avec Christian-Friedrich Dallmann et Sebastian Posch à l’Université des beaux-arts de Berlin. Depuis 2010, il se produit principalement comme soliste avec de grands orchestres tels que l’Orchestre symphonique de la radio de Stuttgart (SWR), l’Orchestre de l’Opéra d’État de Bavière ou le Deutschen Symphonie Orchester Berlin. Il est actuellement Cor Solo de l’Orchestre philharmonique de Munich et professeur assistant à la UDK de Berlin. En savoir plus sur Bertrand Chatenet

Tedi Papavrami

Professeur de Violon

Arrivé très jeune en France, Tedi Papavrami découvre un pays et une culture qui lui sont totalement étrangers. Sa curiosité naturelle et son besoin d'apprivoiser la langue française pour pouvoir faire de ce pays le sien, une grande solitude aussi au départ, le pousse à dévorer les livres, toujours en français : Stendhal, Proust, Flaubert, Dostoïevski, Tchekhov, Kafka... Une curiosité dépassant les frontières, alliée à des exigences intellectuelles et artistiques, lui permettant de franchir la distance entre son domaine d'origine et d'autres horizons, singularisent cet interprète rare dans le monde musical. C'est donc tout naturellement qu'en 2000, après la disparition du traducteur albanais J. Vrioni, il reprend le flambeau de la traduction de l'œuvre d'Ismaïl Kadaré, qu'il avait connu enfant, en Albanie. Cette échappée dans le monde littéraire devient aussi pour lui un moyen "d'exister professionnellement pour la première fois en dehors du violon". En 2013 elle se poursuit à travers l’écriture de «Fugue pour Violon Seul» aux éditions Robert Laffont. Unanimement salué par la presse, ce récit autobiographique, raconte son parcours d'enfant prodige en Albanie et son passage à l'Ouest, vers la liberté. Cette diversification n’aurait pourtant pas été possible sans une précocité et une concentration singulières sur le violon, dès ses jeunes années. L’instrument, qui depuis toujours a fait partie de sa vie, lui est transmis à l’âge de 5 ans par son père, brillant professeur, ayant une longue expérience pédagogique. Les progrès de Tedi sont rapides : trois ans plus tard il joue en concert, avec orchestre les Airs bohémiens de Sarasate. À onze ans, il interprète en public le Concerto n°1 de Paganini avec la redoutable cadence d’Emile Sauret. En 1982 en Albanie, pays coupé du monde, il est remarqué par le flûtiste Alain Marion qui le fait inviter à Paris en qualité de boursier du gouvernement français. Il y devient l'élève de Pierre Amoyal au C.N.S.M de Paris pendant 4 années. A la fin de son parcours d’étudiant, à l’âge de 15 ans, c’est seul que Tedi poursuit son développement musical et instrumental. Peu avant, avec ses parents, il fuit le régime communiste en vigueur en Albanie pour s’installer avec eux en France. Des sanctions très lourdes s’exercent en représailles sur le reste de la famille demeurée en Albanie, et ce, jusqu’à la chute du régime communiste en 1991.Tedi et ses parents quittent Paris, afin de ne pas se trouver à portée des fonctionnaires de l’ambassade d’Albanie à leur recherche et s’installent à proximité de Bordeaux. A la faveur de plusieurs prix, T. Papavrami entame à partir des années 1990 une carrière de soliste et de musicien de chambre. Il a collaboré depuis en tant que soliste avec des chefs d’orchestre tels que K. Sanderling, A. Jordan, E. Krivine, M. Honeck, F.X. Roth, Th. Fischer, G. Varga, M. Aeschenbacher… En musique de chambre, Il est durant 9 ans membre du Quatuor Schumann, formation avec piano, et il se produit en concert ou au disque avec des partenaires tels que Philippe Bianconi, Gary Hoffman, Marc Coppey, Nelson Goerner, Martha Argerich, Maria Joao Pires, Viktoria Mullova, Paul Meyer ou Lawrence Power. Désormais installé à Genève en Suisse, Tedi occupe un poste de professeur de violon à la H.E.M. Il joue sur un violon construit en 2022 à son attention par le luthier David Leonard Wiedmer. En savoir plus sur Tedi Papavrami

Bruno Cocset

Professeur de Violoncelle

Né en 1963, Bruno Cocset est diplômé du Conservatoire National de Région de Tours. Reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon en 1980, il y sera l'élève d'Alain Meunier, puis de Jean Deplace dont il quitte la classe en mars 1983 en raison de divergences stylistiques.  Il aborde le violoncelle baroque et le jeu sur cordes en boyau en autodidacte, puis avec Christophe Coin, devenant le premier élève diplômé de sa classe au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris (1er Prix à l’unanimité en 1986). Il suit également les masterclasses du violoncelliste Anner Bijlsma et du violoniste Jaap Schroeder. Vingt années riches d’expériences et de confrontations musicales se succèdent alors: Les Arts Florissants, Mosaïques, Fitzwilliam, l’Ensemble Baroque de Limoges, Le Concert Français, La Petite Bande, Les Musiciens du Louvre, Les Talens Lyriques, Arsys, Ricercar Consort, l’Arpeggiata, Stradivaria, l’Amoroso, Al Ayre Espanol, Henri Ledroit, Véronique Gens, Maurice Bourgue, Franz Brüggen, Gustav Léonhardt, Jos Van Immersel, Jean-Claude Malgoire, Philippe Herreweghe…  Ses ports d’attache les plus fidèles sont Il Seminario Musicale de Gérard Lesne (1988-2004), et le Concert des Nations et Hesperion XX-XXI de Jordi Savall (1990-2005). En 1996 il fonde Les Basses Réunies et autoproduit son premier enregistrement soliste: les sonates d’Antonio Vivaldi. Ce disque, que le label Alpha accueille dans sa collection, reçoit le prix Vivaldi de la fondation Cini à Venise. Une dizaine d’autres enregistrements, salués par la presse musicale française et internationale, lui valent d’être régulièrement invité à jouer en France, en Europe, au Québec, et en Russie. Chacun de ces projets discographiques est relié à une recherche sonore et organologique avec le facteur et luthier Charles Riché. Neuf instruments naissent de cette collaboration. En musicien chercheur, il propose ainsi un violoncelle « pluriel ». Il se consacre aujourd’hui exclusivement à cette voie et à l’enseignement. En septembre 2005, il est nommé professeur de violoncelle baroque à la Haute école de musique de Genève. En savoir plus sur Bruno Cocset 

Alessio Corti

Professeur d'Orgue - Improvisation (pour les organistes) - Musique de chambre avec orgue - Orgue comme instrument secondaire

Né a Milan en 1967, fils d’un organiste et pédagogue réputé, il reçoit très tôt ses premiers cours de musique. En 1985, il obtient son diplôme de piano "cum laude", suivi, des diplômes d’orgue et de clavecin. Il suivit plusieurs perfectionnements avec des organistes de renommée internationale et ensuite il est, pendant trois ans, l’elève de Lionel Rogg au Conservatoire superieur de Genève où, en 1992, il gagne un « Premier Prix de Virtuosité avec distinction » et le Prix spécial « Otto Barblan ». Il se voit décerner successivement les Premiers Prix des Concours Internationaux de Genève (C.I.E.M. 1993), de Carouge (Suisse), et le « Prix Froberger » pour la musique ancienne au Concours International de Kaltern-SüdTyrol. Il est aussi lauréat des plusieurs Concours en Italie, notamment à Milan.  En 1983 il est nommé titulaire des Grands-Orgues de l’Eglise S.Maria Segreta de Milan, où il a donné à l’age de 18 ans les Oeuvres Complètes de D. Buxtehude, et l’année suivante l’Intégrale des Oeuvres de J. S. Bach.  De 1991 à 2016  il a été aussi le titulaire d’orgue à la Chiesa Cristiana Protestante de Milan. Dans le cadre de sa brillante carrière, il est regulierement  invité aux grands Festivals Internationaux d’orgue. Alessio Corti joue un vaste répertoire ancien, romantique et contemporain et sa discographie se compose d’une trentaine de Compact-Discs, avec une Intégrale d’Orgue et l’Art de la Fugue de J. S. Bach, des monographies de W. A. Mozart et Mendelssohn,  plusieurs anthologies sur des orgues historiques. Pour le label Fugatto il a enregistré en DVD les Six Sonates en Trio de J.S.Bach à l’orgue historique (1738) de la Kreuzkirche de Suhl en Thuringe. Ses enregistrements et ses récitals ont obtenu l’attention et le favorable avis des Critiques spécialisés au niveau international. Il est souvent invité comme membre du jury dans le cadre de grands Concours Internationaux et pour donner des masterclasses. De 1994 à 2001, il a été professeur d'orgue en Italie aux Conservatoires d'Udine et de Vérone en tant que lauréat (première place) du concours national du Ministère de l'Éducation Publique. Alessio Corti est Professeur d’Orgue et Improvisation à la Haute Ecole de Musique de Genève, nommé en 2001 comme successeur de Lionel Rogg. Plusieurs dizaines de ses élèves ont obtenu des diplômes et masters (concert, soliste, pédagogie) et certains d'entre eux se sont distingués dans des concours internationaux. En savoir plus sur Alessio Corti

Pablo Ernesto Cernik

Professeur d'Harmonie au clavier et écriture Jaques-Dalcroze - Improvisation instrumentale - Préparation physique et mentale : Approche corporelle de la musique par la rythmique Jaques-Dalcroze - Rythmique Jaques-Dalcroze - Solfège Jaques Dalcroze

Pablo Cernik est actuellement employé comme professeur vacataire pour enseigner au Bachelor, Master et CAS du Département Musique et Mouvement de la HEM. Il collabore avec la direction du département dans des tâches concernant la visibilité des études, et également avec l'Institut Jaques-Dalcroze dans la coordination du Diplôme Supérieur. Il est le directeur des formations au niveau du Certificat d'études dalcroziennes en Italie, en Espagne, au Chili et en Argentine. Il a longuement contribué à la diffusion de la méthode en donnant des ateliers et des conférences dans différentes régions et pays d'Europe, Asie et Amérique Latine. En tant que pianiste d'opéra, de musique de chambre et de danse, les présentations qu'il a réalisées ont porté un intérêt particulier sur la création multidisciplinaire. Il poursuit actuellement un doctorat en Arts à l'Universidad Nacional de las Artes (UNA) à Buenos Aires. Il est membre du Collège Jaques-Dalcroze et aussi du comité central de la Fédération Internationale d'Enseignants de Rythmique (FIER). Il est le président de l'Association Dalcroze d'Argentine.

Patrick Lehmann

Responsable du département des instruments de l'orchestre

Patrick Lehmann est né à La Chaux-de-Fonds, il commence la trompette à l’âge de huit ans. Le jazz devient très vite sa première passion et il suit parallèlement des études de musique classique d’abord dans sa ville natale, puis à Versailles et Lausanne. La musique ancienne (sur copie d’instrument d’époque), la musique contemporaine et le jazz font partie de son horizon culturel. Partenaire de jazzmen réputés, il joue notamment avec le Big band de l’UER (Union Européenne de Radio-Télévision). Il effectue des concerts et un enregistrement CD lors d’une tournée au Canada et participe au Festival de jazz de Montreux. Par la suite, Patrick Lehmann devient membre de l’Orchestre Suisse du Festival de Lucerne. Musicien d’orchestre, chambriste et soliste il se produit en Suisse et à l’étranger (Corée, USA, Canada, Japon, France, Italie, Allemagne, Pologne, Luxembourg, etc.) et réalise de nombreux enregistrements (jazz, baroque et musique contemporaine), dont certains sont primés (quatuor de cuivres Novus) par la critique internationale. Actif sur la scène baroque il joue avec divers ensembles européens. Sa profession d’enseignant l’a mené à collaborer avec El Sistema à Caracas au Venezuela, et dans le cadre de sa fonction à la HEM il tisse des liens étroits avec NEOJIBA à Salvador de Bahia et le Conservatoire national Edward Saïd de Palestine.

Tamaé Gennai Deveaud

Professeure d'Improvisation instrumentale - Rythmique Jaques-Dalcroze - Solfège Jaques-Dalcroze

Tamaé Gennai naît à Genève où elle suit sa formation musicale à l’Institut Jaques-Dalcroze dès son plus jeune âge. En 2007, elle obtient brillamment son Master of Arts (orientation pédagogie Jaques-Dalcroze, prix du Conseil d’état, prix de l’Institut Jaques-Dalcroze). Elle continue à se former en suivant des cours de solfège et de contrepoint à la HEM et obtient son certificat supérieur de solfège en 2008. Elle complète ensuite sa formation pianistique et pédagogique avec Robert Kaddouch à Paris. Tamaé enseigne la musique et le mouvement à des publics très variés (parents-enfants, adolescents, seniors, service psychiatrique des HUG,...) et obtient en 2019 le Diplôme Supérieur de la méthode Jaques-Dalcroze qui lui permet d’enseigner la méthode aux professionnels. Elle obtient à cette occasion le prix de la fondation Aletheia pour sa chorégraphie de groupe. Elle enseigne depuis la rythmique, le solfège, la pédagogie, l’improvisation et l’accompagnement à la création de spectacle à la Haute Ecole des Arts de Berne. Depuis 2021, elle enseigne régulièrement à Bucarest. En parallèle de sa carrière de pédagogue et d’enseignante, Tamaé joue et chante sur les scènes de Suisse, de France et de Suède avec le chanteur et guitariste Jackson Wahengo (musique traditionnelle de Namibie) et écrit et met en scène de nombreux spectacles pluridisciplinaires (musique, danse, théâtre) avec la Compagnie TaMiErO. En 2019, elle est lauréate de la bourse d’écriture de la Société Suisse des Auteurs pour son spectacle jeune public L’enfant do, qui sera créé au Petit Théâtre de Lausanne. Ayant à cœur de mettre en lien ses compétences scéniques et pédagogiques au service de publics n’ayant pas facilement accès aux arts, elle a créé plusieurs projets de spectacles en Inde dans les bidonvilles de Calcutta et de Bombay, dans les Villas Yoyo de Genève et dans le cadre des ateliers créativité de l'IJD. En savoir plus sur Tamaé Gennai Deveaud

Stephane Ginsburgh

Professeur de Piano Jaques-Dalcroze

Stephane Ginsburgh s’est produit en soliste et en musique de chambre dans de nombreux festivals internationaux tels qu'Ars Musica, Quincena Musical, ZKM Imatronic, Agora Ircam, Bach Academie Brugge, Ultima Oslo, Darmstadt Ferienkurse, Gaida (Vilnius), Warsaw Autumn, Musica Strasbourg, Klara Festival et à l'Accademia Chigiana de Sienne. Infatigable arpenteur du répertoire mais aussi explorateur de nouvelles combinaisons alliant voix, percussion, performance ou électronique, il s'est dédié très tôt à la musique contemporaine tout en développant un vaste répertoire classique. Il joue régulièrement au sein de l’ensemble Ictus et a collaboré avec des compositeurs tels que Frederic Rzewski, Jean-Luc Fafchamps, Stefan Prins, Alec Hall et Matthew Shlomowitz, dont il a créé des œuvres, ainsi qu'avec des chorégraphes telles qu'Anne Teresa De Keersmaeker. Féru de performances immersives, Stephane Ginsburgh a donné l'intégrale des sonates de Prokofiev ou les six dernières sonates de Beethoven en une soirée Après avoir obtenu un master en musique, il a suivi les cours de Paul Badura-Skoda, Claude Helffer, Jerome Lowenthal et Vitaly Margulis. Il a été directeur artistique du Centre Henri Pousseur, studio de musique mixte et électronique basé à Liège. Il est titulaire d’un bachelier en philosophie des sciences de l'Université Libre de Bruxelles et est docteur en Arts de la Vrije Universiteit Brussel et du Koninklijk Conservatorium Brussel. Stephane Ginsburgh a enregistré une quinzaine d'albums pour Sub Rosa, World Edition, Grand Piano (Naxos) et Kairos. Son intégrale des Sonates pour piano de Prokofiev, qualifiée de “version captivante” et “essentielle” (La Libre Belgique), a été publiée chez Cypres records. En savoir plus sur Stephane Ginsburgh

Sarah Branchi Cascone
Christophe Delannoy
Bertrand chatenet
Tedi Papavrami
Bruno Cocset
Alessio Corti
Pablo Cernik
Patrick Lehmann
Tamae Gennai
Stephane Ginsburg

Nos étudiant-e-s témoignent

Ce que j'aime à la HEM, c'est la possibilité de jouer aux côtés des musiciens professionnels de l'Orchestre de la Suisse Romande (OSR)

Florence Laurain Master of Arts en interprétation musicale orientation concert

Quand j'ai découvert le département Musique et mouvement de la HEM, ça a été un vrai coup de foudre !

Laurence Monbaron Etudiante en 3e année du Bachelor of Arts en Musique et mouvement

La réputation internationale de la classe de percussion de la HEM permet d’attirer beaucoup d’étudiant-e-s de grand talent !

Antonin Jaccard Etudiant en 3e année du Bachelor of Arts en Musique

Le double cursus Master proposé par la HEM me permet de concrétiser mes deux ambitions professionnelles : jouer et enseigner

Hristeia Markova Etudiante en Master en interprétation musicale spécialisée et en pédagogie

La HEM est réputée jusqu'en Amérique latine pour l'expertise de son département de musique ancienne, tant au niveau instrumental que théorique.

Pablo Agudo Etudiant en 2e année du Bachelor of Arts en Musique / instruments historiques (Violon baroque)

La HEM propose un cursus en adéquation avec les attentes du monde professionnel et m'y prépare en mettant en discussion mes aspirations et la réalité du métier de musicien

Mattia Bornati Etudiant en 2e année de Master de direction d'orchestre

J’ai choisi la HEM pour la renommée de son équipe pédagogique et l’importance des moyens qu’elle met à la disposition de ses étudiant-e-s dans le domaine de la musique électro-acoustique

Nicolas Roulive Etudiant en Master de composition

Le département vocal de HEM propose à ses étudiant-e-s de nombreuses Masterclasses avec des personnalités artistiques incroyables

Mariana Silva Etudiante en Master en interprétation musicale, orientation concert (chant)

Ce que j’aime à la HEM sur le site de Neuchâtel, c’est la belle cohésion entre les étudiant-e-s au sein de la classe de chant

Oscar Esmerode Etudiant en 3e année de Bachelor en chant sur le site de Neuchâtel

La HEM en chiffres

0

étudiants et étudiantes en 2022

0

professeurs et professeures en 2022

+ 0

événements organisés en 2022

0

filières BA/MA

En savoir plus

Vie étudiante

  • Vivre à Genève
  • Vivre à Neuchâtel
  • Budget/Bourse
  • Logement

Vivre à Genève

Ville multiculturelle par excellence, Genève est connue dans le monde entier pour sa qualité de vie et son esprit d’ouverture. Située sur les rives du lac Léman, elle jouit d’une situation géographique privilégiée au cœur de l’Europe.

Vivre à Neuchâtel

La Ville de Neuchâtel est une cité dynamique et attractive, située au bord du lac du même nom.

Budget / bourse

Le coût de la vie à Genève est assez élevé. Il est conseillé de se renseigner en amont de sa venue pour définir un budget. Il existe également de nombreuses possibilités d’obtenir une bourse.

Logement

Résidence, colocation, foyer, il existe de nombreuses possibilités de se loger à Genève ou en France voisine à des prix abordables.

Campus

  • Site de Genève
  • Site de Neuchâtel

Site de Genève

Les différents bâtiments qui composent le site de Genève sont situés au centre-ville. Commerces, services, loisirs et offres culturelles sont rapidement et facilement accessibles.

Site de Neuchâtel

Le site neuchâtelois de la HEM est situé à 5 minutes de la Gare CFF et 15 minutes du centre-ville et du lac. Il abrite des salles de cours, deux auditoriums, une bibliothèque et une cafétéria.

La HEM se présente

Lu 28 août 2023

Le département des instruments à clavier de la HEM

Ma 29 août 2023

Florence Laurain - Un coup de foudre pour l'Europe

Ve 25 août 2023