Geneva

Mixed composition

The mixed composition class at the Haute école de musique de Genève (HEM) fosters an atmosphere of open creativity, attentive to new ideas, where the students’ desire for invention in composition is based on an apprenticeship in the tools for electro-acoustic creativity and the careful aesthetic thought that is an indispensable ingredient.    

Electro-acoustic composition, which emerged in the second half of the 20th century, has blossomed into a multitude of trends, on both the aesthetic and technical fronts. After an experimental period, it has imposed itself as a creative and fruitful alternative - and complement - to traditional written composition. In an entirely natural way, it has found a place at the educational academies, where training of this kind has become a standard option for creative students from all different backgrounds.

Its natural extension, mixed music, which brings electronic music, with all its facets, to the world of traditional instrumental music, is increasingly widespread, and composers have assimilated a diverse range of techniques into their sound palette and creative output.

output. The teaching of mixed composition at the Haute école de musique de Genève (HEM) meets high standards when it comes to quality and the demands placed on students. It covers a very diverse range of practices, ranging from traditional instruments to the most novel systems.

By dint of their independent nature and the way they are constantly changing, electroacoustic and mixed music fashion a bond between traditional writing and the innovations brought by multimedia practices.

Teachers

Luis Naon

Professeur de Composition Électroacoustique - Composition Mixte

Né à La Plata, en Argentine, en 1961. Fait des études musicales à l'Universidad Nacional de La Plata, Universidad Católica Argentina à Buenos Aires puis au CNSM de Paris avec Guy Reibel, Laurent Cuniot et Daniel Teruggi, puis avec Sergio Ortega et Horacio Vaggione.  Depuis 1991 est professeur de Composition et Nouvelles Technologies du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il est également professeur de composition à l’ESMUC (Barcelone) de 2003 à 2008, puis professeur d’électroacoustique à la HEM de Genève depuis 2006. Depuis celle que l'on peut considérer sa première œuvre, « Final del Juego » pour septuor et bande magnétique (créée au studio 105 de Radio France en 1983), il cherche à mettre en œuvre cette relation dual (entre Amérique et Europe, entre instruments et électronique). Lauréat à la Tribune Internationale de Compositeurs UNESCO 90 et 96 (Tango del desamparo et Speculorum Memoria), Fondo Nacional de las Artes (pour Reflets), Prix TRINAC du Conseil International de la Musique (pour Cinq personnages en quête de hauteur), Olympia Composition Prize (pour Ombre de l'ombre), Prix Municipal de la ville de Buenos Aires 91 et 95 (pour Speculorum Memoria) . Nominé pour les “3èmes Victoires de la Musique Classique " (pour Sextuor « . »), "Prix Georges Enesco" de la Sacem et Prix "Luis de Narváez" de la Caja de Granada pour son Quatuor à cordes n° 2. Collabore avec divers ensembles et des institutions tels le Ministère de la Culture et de la Communication, Teatro Colón (Buenos Aires), Musée d’Art Contemporain du Méxique, l’Orchestre de la Seine-Saint-Denis, Ensemble TM+, Lémanic Modern Ensemble, Interface, Musique Oblique, Musée d’Histoire de Montreuil, Orchestre Philharmonique de Radio France, l’INA-GRM, IRCAM, Orchestre de Paris, Ensemble Contrechamps, Ensemble Diagonal, Ukho ensemble de Kiev, dans des festivals tels Musica Strasbourg, MANCA, Festival d'Aix en Provence, Festival Archipel, Vivier de Montréal. En 1989 réalise la musique pour le défilé sur les Champs-Elysées et la Place de la Concorde pour la commémoration du Bicentenaire de la Révolution Française. Ce défilé a été mondialement télédifusé. Le cycle de 25 œuvres "Urbana", né en 1991, et finalisé en 2013, se cristallise sous ce titre générique à travers "Urbana" (1997). Il comporte 25 œuvres qui vont de la pièce acousmatique à l’orchestre symphonique. Il écrit la musique pour le spectacle « Les Princesses » pour l’Ouverture du Théâtre-Auditorium de Poitier en partenariat avec la chorégraphe Odile Azagury. Près de 3 heures de musique allant de l’électroacoustique seule (pour les chorégraphes Anna Ventura, Karine Saporta ou Dominique Boivin) jusqu’aux pièces pour 15 instruments et électronique (pour les chorégraphes Carolyn Carlson, Héla Fatoumi, Blanca Li, etc.) L’ensemble de cette production fait l’objet d’un double CD dans le label Empreinte Digitale. Parmi ses pièces les plus récentes on peut citer : « Quebrada/Horizonte » pour orchestre, « Pájaro al borde de la noche » pour violoncelle, électronique et ensemble, créés lors des derniers festivals Présences de Radio France, « Ébano y Metal » pour le Lemanic Modern ensemble (Suisse/France). Ou encore « Rastros », pour les ensembles Stick & Bow et Paramirabo de Montréal (qui fait l’objet d’un concert monographique et une captation vidéo) et son « Quatuor à cordes III » (créé au Festival d’Evora en 2021, puis Archipel 2022 et espace de projection de l’Ircam en 2023). Sa dernière pièce, « Fueye », concertino pour bandonéon et ensemble a été créée par Juanjo Mosalini et l’ensemble TM+ à la maison de la musique de Nanterre en octobre 22 et reprise à la Seine Musicale et à Gennevilliers en mai 2023. Ses œuvres sont éditées par Henry Lemoine, Gérard Billaudot et Babelscores. En savoir plus sur Luis Naon

Naon

Departments and associated courses

Témoignages

J’ai choisi la HEM pour la renommée de son équipe pédagogique et l’importance des moyens qu’elle met à la disposition de ses étudiant-e-s dans le domaine de la musique électro-acoustique

Etudiant en Master de composition