Geneva Neuchatel

Violin

The violin teaching at the Haute école de musique de Genève (HEM) is delivered at the sites in Geneva and Neuchâtel. Our violin classes are taught by high-level professors, renowned educators and artists with an international reputation. 

Our professors have a wealth of experience in many different forms, in theatre, transcription, literary translation, cinema, sport, psychology, martial arts, etc. The richness of their career paths often means they are in a position to take short-cuts that are intuitive and highly beneficial for their students.

Always listening to the needs and expectations of their students, our professors support them in the acquisition of an instrumental technique at the highest level, while guiding them in the development of their own artistic sensibility. Internationally acclaimed violinists are regularly invited to lead Masterclasses.

The HEM’s violin classes offer a particularly stimulating learning environment, which makes the most of the cultural diversity of their students, who come from all over the world. The atmosphere is one that favours human contact and new friendships. Besides the individual classes, there is a large number and variety of opportunities to play in a group: orchestra sessions, chamber music, multi-disciplinary projects. Openings are offered that lead to contemporary music and creativity, but also to the music of the past.

Thanks to the close ties that the HEM maintains with the region’s professional ensembles, our students have the opportunity to play in renowned ensembles such as the Orchestre de la Suisse romande (OSR), the Orchestre de Chambre de Genève (OCG) or the Ensemble de musique contemporaine Contrechamps.  The richness of the music scene in French-speaking Switzerland, the music-loving public and the numerous patrons mean that there are ample opportunities for engagement, to enrich their practice and develop their network.  

Teachers

Aline Champion

Professeure de Violon

Aline Champion choisit le violon à l’âge de 5 ans. À 11 ans, elle est acceptée en «Classe supérieure» au Conservatoire de musique de Genève, aujourd’hui classe intégrée à la Haute école de musique de Genève, et la même année, elle fait ses débuts de soliste au Victoria Hall. Puis, elle poursuit sa formation chez Tibor Varga et Yehudi Menuhin, passe son diplôme de soliste à Utrecht, rejoint l’Orchestre de Radio Cologne (violon-solo) avant de devenir, en 2000, premier violon de la Philharmonie de Berlin. Aline Champion a plusieurs cordes à son archet. Elle donne régulièrement des masterclass pour de jeunes artistes. Elle fait partie des «Schweizer Philharmoniker», les membres suisses de son orchestre berlinois. On la retrouve à Lucerne, Salzbourg, Baden-Baden, Paris, Londres sans parler des tournées qu’effectue chaque année la Philharmonie en Asie et en Amérique du Nord. En savoir plus sur Aline Champion  

Pierre Fouchenneret

Professeur de Violon

Artiste insatiable, fort d’une discographie de plus d’une vingtaine de disques, il dédie plusieurs années de sa vie à l’œuvre d’un compositeur, s’entoure des plus beaux chambristes pour, le plus souvent, en graver une intégrale. En 2016, il enregistre chez Aparte l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven avec Romain Descharmes. En 2018, parait le premier volume d’une intégrale de la musique de chambre de Gabriel Fauré avec Simon Zaoui et Raphaël Merlin. Il se lance également avec le quatuor Strada, Eric Lesage, Florent Pujuila, Adrien Boisseau…dans le projet insensé de jouer toute la musique de chambre de Brahms. L’intégrale parait chez B-Records au cours des saisons 2018 à 2021. Au printemps 2020 parait son enregistrement des octuors de Schubert et de Raphaël Merlin aux côtés notamment de Nicolas Baldeyrou, David Guerrier ou encore Marc Desmons. Enfant prodige, Pierre Fouchenneret obtient à 16 ans son premier prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris dans les classes d’Olivier Charlier et de Daria Hovora, et remporte ensuite le Grand Prix du Concours International de musique de chambre de Bordeaux, le Grand Prix Georges Enesco de la Sacem, et devient lauréat de la fondation Natixis et artiste associé de la Fondation Singer Polignac. Invité sur les scènes du monde entier, l’« archer hors norme » (Le Figaro) qu’est Pierre Fouchenneret est rapidement amené à jouer avec des musiciens d’exception tels que le Fine Art Quartet, Jean-François Heisser, Jean-Frédéric Neuburger, Zongh Xu, Julien Leroy, Nicolas Angelich…et fonde en 2013 le Quatuor Strada avec Sarah Nemtanu, Lise Berthaud et François Salque. Artiste complet Pierre Fouchenneret est reconnu par les orchestres français et internationaux pour son audace et sa vision du répertoire. Il a notamment été invité par l’Orchestre de la Suisse Romande, le Suzhou Symphony Orchestra, l’Orchestre National de Bordeaux, le Philarmonique de Brno, les Philharmoniques de Nice et de Strasbourg, le Baltic de Saint Petersbourg ou l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine. Artiste gourmand et complet Pierre Fouchenneret est reconnu par les orchestres français et internationaux pour son audace et sa vision du répertoire. Il a notamment été invité par l’Orchestre de la Suisse Romande, le Suzhou Symphony Orchestra, l’Orchestre National de Bordeaux, le Philarmonique de Brno, le Philharmonique de Nice, le Baltic de Saint Petersbourg, l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine. En savoir plus sur Pierre Fouchenneret

Patrick Genet

Professeur de violon

Né à Lausanne, Patrick Genet a débuté le violon à cinq ans et a obtenu sa virtuosité dans la classe de Thomas Füri. Il s’est ensuite perfectionné auprès de R. Shevelov et A. Grumiaux. En 1976, il a été lauréat du premier prix du concours de Jeunesses musicales suisses. Il a également remporté le prix de soliste de l’Association des musiciens suisses. Durant sa riche carrière de soliste, Patrick Genet a joué sous la direction de chefs comme Armin Jordan, Emmanuel Krivine, Uri Segal ou Thierry Fischer. Il a été premier violon solo de l’Orchestre de Chambre de Lausanne de 1987 à 1990. La musique de chambre est le pivot de l’activité de Patrick Genet. Avec le trio Musiviva dont il est membre-fondateur, il a remporté le premier prix du concours de Colmar. Il a également participé à la fondation du Quatuor Sine Nomine avec lequel il se produit régulièrement. La formation a été récompensée au Concours d’Evian par un premier prix en 1985 et a remporté le prix de la presse au Concours Borciani en 1987. De très nombreux enregistrements documentent le travail du quatuor, notamment des recueils Schubert sur l’étiquette Cascavelle, des programmes Brahms chez Claves et le quatuor Ainsi la nuit d’Henri Dutilleux pour Erato. Dès 1980 et jusqu’en 1995, Patrick Genet a enseigné au conservatoire de Fribourg. Nombre de ses étudiants ont poursuivi leurs études à Bâle, Vienne, Londres ou Bloomington, tandis que d’autres ont été engagés aux orchestres de la Tonhalle ou de l’Opéra de Zürich. Professeur de musique de chambre à la Haute École de musique de Lausanne, il enseigne depuis 1995 le violon à la Haute école de musique de Genève. En savoir plus sur Patrick Genet

Sergey Ostrovsky

Professeur de Violon

Sergey Ostrovsky est né en 1975 à Ninji Novgorod dans une famille de musiciens. Son premier professeur de violon a été David Lapidus. Il étudie ensuite avec Lazar Gantman et Yury Gluchovsky avant d’émigrer en Israël avec sa famille et d’y continuer sa formation auprès de Yair Kless et d’Irina Svetlova. En 1996, il fonde le quatuor Aviv avec lequel il se forme d’abord à la Haute école de Cologne avec des membres du quatuor Alban Berg, et au Conservatoire de Rotterdam avec des membres du quatuor Daniel. Enfin, il prend part à des cours de maître avec notamment Isaac Stern, Hermann Krebers, Dorothy Delay ou Ivry Gitlis. Il a remporté avec le quatuor Aviv le Concours de musique de chambre de Melbourne (un grand prix et quatre prix spéciaux), le Concours de quatuors à cordes de Bordeaux, le Concours national Aviv à Tel Aviv et le prix Rodolfo Lipizer. Que ce soit en tant que chambriste ou en soliste, Sergeï Ostrovsky s’est produit dans les plus grandes salles (Carnegie Hall à New York, la Bibliothèque du Congrès à Washington, Wigmore Hall à Londres, l’Auditorium du Louvre et le Théâtre du Châtelet à Paris, l’opéra de Sydney) et dans de très nombreux pays (Israël, Allemagne, Autriche, Royaume-Uni, France, Irlande, Chine, Canada ou Brésil). Son répertoire en solo compte, entre autres, Bach, Beethoven, Mendelssohn, Lalo, Chausson ou Sibelius. Il a également joué avec un grand nombre d’orchestres dirigés par des chefs comme Zubin Mehta, Yoel Levi, Philippe Entremont, Maxim Vengerov et Uriel Segal. Sergeï Ostrovsky a enregistré pour Naxos et EMI Classics, notamment avec Maxim Vengerov et l’UBS Verbier Chamber Orchestra. Il est premier violon du quatuor Aviv avec lequel il joue les grands quatuors classiques et romantiques et premier violon solo de l’Orchestre de la Suisse Romande. Il joue un Giovanni Grancinno de 1716 et enseigne le violon à la Haute école de musique de Genève, sur son site neuchâtelois. En savoir plus sur Sergey Ostrovsky

Tedi Papavrami

Professeur de Violon

Arrivé très jeune en France, Tedi Papavrami découvre un pays et une culture qui lui sont totalement étrangers. Sa curiosité naturelle et son besoin d'apprivoiser la langue française pour pouvoir faire de ce pays le sien, une grande solitude aussi au départ, le pousse à dévorer les livres, toujours en français : Stendhal, Proust, Flaubert, Dostoïevski, Tchekhov, Kafka... Une curiosité dépassant les frontières, alliée à des exigences intellectuelles et artistiques, lui permettant de franchir la distance entre son domaine d'origine et d'autres horizons, singularisent cet interprète rare dans le monde musical. C'est donc tout naturellement qu'en 2000, après la disparition du traducteur albanais J. Vrioni, il reprend le flambeau de la traduction de l'œuvre d'Ismaïl Kadaré, qu'il avait connu enfant, en Albanie. Cette échappée dans le monde littéraire devient aussi pour lui un moyen "d'exister professionnellement pour la première fois en dehors du violon". En 2013 elle se poursuit à travers l’écriture de «Fugue pour Violon Seul» aux éditions Robert Laffont. Unanimement salué par la presse, ce récit autobiographique, raconte son parcours d'enfant prodige en Albanie et son passage à l'Ouest, vers la liberté. Cette diversification n’aurait pourtant pas été possible sans une précocité et une concentration singulières sur le violon, dès ses jeunes années. L’instrument, qui depuis toujours a fait partie de sa vie, lui est transmis à l’âge de 5 ans par son père, brillant professeur, ayant une longue expérience pédagogique. Les progrès de Tedi sont rapides : trois ans plus tard il joue en concert, avec orchestre les Airs bohémiens de Sarasate. À onze ans, il interprète en public le Concerto n°1 de Paganini avec la redoutable cadence d’Emile Sauret. En 1982 en Albanie, pays coupé du monde, il est remarqué par le flûtiste Alain Marion qui le fait inviter à Paris en qualité de boursier du gouvernement français. Il y devient l'élève de Pierre Amoyal au C.N.S.M de Paris pendant 4 années. A la fin de son parcours d’étudiant, à l’âge de 15 ans, c’est seul que Tedi poursuit son développement musical et instrumental. Peu avant, avec ses parents, il fuit le régime communiste en vigueur en Albanie pour s’installer avec eux en France. Des sanctions très lourdes s’exercent en représailles sur le reste de la famille demeurée en Albanie, et ce, jusqu’à la chute du régime communiste en 1991.Tedi et ses parents quittent Paris, afin de ne pas se trouver à portée des fonctionnaires de l’ambassade d’Albanie à leur recherche et s’installent à proximité de Bordeaux. A la faveur de plusieurs prix, T. Papavrami entame à partir des années 1990 une carrière de soliste et de musicien de chambre. Il a collaboré depuis en tant que soliste avec des chefs d’orchestre tels que K. Sanderling, A. Jordan, E. Krivine, M. Honeck, F.X. Roth, Th. Fischer, G. Varga, M. Aeschenbacher… En musique de chambre, Il est durant 9 ans membre du Quatuor Schumann, formation avec piano, et il se produit en concert ou au disque avec des partenaires tels que Philippe Bianconi, Gary Hoffman, Marc Coppey, Nelson Goerner, Martha Argerich, Maria Joao Pires, Viktoria Mullova, Paul Meyer ou Lawrence Power. Désormais installé à Genève en Suisse, Tedi occupe un poste de professeur de violon à la H.E.M. Il joue sur un violon construit en 2022 à son attention par le luthier David Leonard Wiedmer. En savoir plus sur Tedi Papavrami

Alexander Rozhdestvenskiy

Professeur de Violon

Sasha Rozhdestvensky est considéré comme l’un des meilleurs violonistes russes d’aujourd’hui : Yehudi Menuhin disait de lui qu’il était « l’un des violonistes les plus talentueux et les plus raffinés de sa génération ». Il a étudié à l’Ecole Centrale de Musique de Moscou, au Conservatoire de Moscou, au Conservatoire de Paris et au Royal College of Music de Londres. Sasha Rozhdestvensky s’est produit internationalement avec des orchestres renommés tels que les Bayerische Staatsorchester, Boston Symphony Orchestra, Chamber Orchestra of Europe, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, Israel Philharmonic Orchestra, London Symphony Orchestra, l’Orchestre de “La Scala”, l’orchestre du Mariinsky, Royal Philharmonic Orchestra, Tonhalle Orchestre Zurich, Sydney Symphony Orchestra, Yomiuri Nippon Symphony Orchestra, Vladimir Ashkenazy,  Jean Claude Casadesus, Valery Gergiev, Theodor Guschlbauer, Vernon Handley, Louis Langree, Jacques Mercier, Gennady Rozhdestvensky, Giuseppe Sinopoli, Gerard Schwartz, Yuri Simonov, Christopher Warren-Green, Vladimir Jurowski, sont parmi les chefs d’orchestre avec lesquels Sasha Rozhdestvensky a travaillé. Il a enregistré pour plusieurs labels : Chandos, pour qui il a gravé le Concerto Grosso No.6 d’Alfred Schnittke écrit spécialement pour lui et Viktoria Postnikova. Chez Nimbus, il a enregistré avec son père le Concerto N1 de Chostakovitch et le Concerto de Glazounov. L’intégrale de l’œuvre pour violon et piano de Ravel pour Praga Digitals ainsi que pour Delos, l’intégrale de l’œuvre pour violon et piano de Tchaïkovski, en compagnie de la pianiste Josiane Marfurt, sonates de Chostakovitch avec Jeremy Menuhin, les premières mondiales avec les sonates de Myaskovsky, Shebalin et Nechaev avec Viktoria Postnikova et dernièrement en premiere mondiale le concerto de John Mayer avec orchestre de BBC pour FHR.  Sasha Rozhdestvensky est invité d’importants festivals, en particulier le BBC Proms (London), Tanglewood, Schleswig-Holstein, Gstaad, Colmar, Ravinia, Florida, Lockenhaus, Montreux, Rheingau, et a joué dans les grandes salles prestigieuses comme le Carnegie Hall, le Royal Albert Hall, le Barbican et le Festival Hall London, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Berlin Philharmonie, le Suntory Hall Tokyo, la Salle Pleyel et le Théâtre du Chatelet Paris, le Mann Auditorium de Tel-Aviv, la Scala de Milan, et ce, toujours avec un immense succès. Parmi ses partenaires de musique de chambre, on compte entre autres Marc Coppey, Gary Hoffman, Steven Isserlis, Christian Ivaldi, Josiane Marfurt, Jeremy Menuhin, Kun Woo Paik, Michel Portal, Viktoria Postnikova, Michael Rudy. L’engagement de Sasha Rozhdestvensky pour la musique contemporaine est mis en valeur par la proche relation qu’il a pu établir avec des compositeurs tels qu’Alfred Schnittke, Arvo Pärt, Sofia Gubaidulina, Giya Kancheli et Ian Venables. Par ailleurs, il se consacre également à la musique traditionnelle d’Amérique Latine avec l’ensemble « Ambar » (disque El Diablo Suelto  pour Delos et O voo da mosca pour FHR) En savoir plus sur Alexander Rozhdestvenskiy

Nurit Stark

Professeure de Violon

Née en Israël, la violoniste et altiste Nurit Stark reçoit son éducation musicale à Tel Aviv, Berlin et Cologne avec Ilan Gronich, Haim Taub et le Quatuor Alban Berg. Suite à sa première apparition en tant que soliste à l'âge de 16 ans dans le premier Concerto pour violon de Paganini avec l'Orchestre philharmonique d'Israël, elle ne cesse de se perfectionner et continue de se produire dans le monde entier. En tant que chambriste, elle collabore notamment avec le pianiste Cédric Pescia et la soprano Caroline Melzer avec laquelle elle se produit dans les festivals Lockenhaus Kammermusikfest, Schleswig Holstein, Rheingau, Wien Modern, Donaueschinger Musiktage. Sa passion pour la musique contemporaine l'amène à donner des premières mondiales et à collaborer avec des compositeurs tels que Sofia Gubaidulina, György Kurtág, Viktor Suslin, Peter Eötvös, Carola Bauckholt, Jennifer Walsh, Younghi Pagh-Paan, Isabel Mundry et Georg Nussbaumer. Elle participe, en outre, à des projets scéniques d'avant-garde alliant musique et théâtre et crée avec les plasticiens Isabel Robson & Susanne Vincenz Roundhouse Reverb une installation vidéo sur la musique de György Kurtág. Nurit Stark est lauréate des concours internationaux George Enescu, Leopold Mozart et Ibolyka Gyarf. Son premier enregistrement en solo sort au printemps 2022 et comprend des œuvres solos pour violon/alto de Béla Bártok, György Ligeti, Sándor Veress et la première mondiale d’Adventures of the dominant seventh chord dédiées à Nurit Stark par Peter Eötvös. En 2019, elle est nommée professeur de violon à l'Université d'État de Stuttgart pour la musique et les arts du spectacle. Nurit Stark joue un violon P. Guarneri di Mantova, 1710. En savoir plus sur Nurit Stark

Julien Zufferey

Professeur de Violon

Héritier de trois des plus prestigieuses écoles internationales du violon (hongroise, russe et judéo-américaine), le violoniste Julien Zufferey propose une synthèse productive de ces diverses conceptions, tant dans le domaine de la technique que du point de vue de l’interprétation musicale. Durant ce stage, l’élève sera amené à effectuer un travail approfondi afin de trouver les clefs qui lui permettront d’opérer un choix musical aussi conscient que possible et au bénéfice duquel il pourra trouver la voie interprétative qui lui correspond. Régulièrement invité à siéger au sein de jurys de concours nationaux et internationaux (Il Piccolo Violino Magico, Concorso Internazionale Città di Villafranca), expert apprécié des classes préprofessionnelles de Suisse Romande, c’est au sein des institutions musicales lausannoises (Conservatoire et HEMu) que Julien Zufferey a l’opportunité de démontrer des compétences pédagogiques fécondes auprès de jeunes violonistes parmi les plus talentueux de leurs générations, les menant des filières intensives aux classes préprofessionnelles jusqu’à l’admission dans une Haute Ecole. Ses élèves sont chaque année lauréats de concours nationaux et internationaux ; il reçoit notamment un diplôme d’honneur le récompensant pour le plus grand nombre d’élèves primés toutes catégories confondues lors de l’édition 2017 du Concorso Internazionale A. Salieri. Son mandat d’assistant auprès de Svetlana Makarova au sein de l’HEMu de Lausanne lui permet d’élargir encore le spectre de sa contribution pédagogique en accompagnant le développement professionnel de jeunes diplômés et d’affermir des liens didactiques solides avec cette professeure d’exception. Ce cours est donc destiné à de jeunes violonistes particulièrement doués, désireux d’intégrer à terme une HEMu et de poursuivre un cursus musical professionnel ou de perfectionner un programme de concours. Outre de très nombreuses apparitions sur la scène suisse, il se produit dans toute l’Europe ainsi qu’aux USA, en Israël et en Turquie. Julien Zufferey est membre fondateur du Trio Nota Bene avec lequel il sillonne, depuis presque vingt ans, la scène internationale, collaborant avec des artistes tels Shmuel Ashkenasi, Ilya Gringolts, Pierre Amoyal, Shlomo Mintz, Nobuko Imai, Gérard Caussé, Christoph Schiller, Jürg Dähler, Silvia Simionescu, Brigitte Fournier ou encore Malin Hartelius. Il joue un violon de Vincenzo Trusiano Panormo (1734-1813) généreusement mis à sa disposition par un mécène suisse. En savoir plus sur Julien Zufferey

Aline Champion
Pierre Fouchenneret
patrick genet
Sergey Ostrovsky
Tedi Papavrami
Alexander Rozhdestvensky
Nurit Stark
Julien Zufferey

Departments and associated courses

Témoignages

La HEM est réputée jusqu'en Amérique latine pour l'expertise de son département de musique ancienne, tant au niveau instrumental que théorique.

Pablo Agudo Etudiant en 2e année du Bachelor of Arts en Musique / instruments historiques (Violon baroque)