Genève

Composition

Sous l’impulsion de ses trois professeurs Michael Jarrell, Luis Naon et Gilbert Nouno, la classe de composition de la Haute école de musique de Genève (HEM) offre à ses étudiant-e-s un espace de réalisation adaptés à leurs aspirations de jeunes compositrices et compositeurs.

La complémentarité des parcours et des champs d’expertise de nos professeurs permet aux étudiant-e-s de trouver leur voie personnelle et d’esquisser leurs profils de créatrices et créateurs.

La classe de composition propose à ses étudiant-e-s de nombreuses expériences leur permettant de confronter leurs projets aux réalités d’une réalisation et de tisser un réseau artistique étendu indispensable au développement de leur future trajectoire professionnelle. La qualité de l’enseignement et le rayonnement international de nos professeurs permet aux étudiant-e-s de se projeter dans le métier et d’identifier les collaborations fructueuses qui permettront à leur art de s’épanouir. Dans un avenir proche une formation de composition à l’image et au cinéma sera également proposée.

Les points forts de la classe de composition :

 

  • Trois professeurs complémentaires de stature internationale :

Chacun d’entre-eux bénéficie d’une large reconnaissance internationale et représente un aspect particulier de la création musicale.

    • Michael Jarrell : composition instrumentale, orchestre, ensembles divers
    • Luis Naon : composition électroacoustique et mixte
    • Gilbert Nouno : musiques électroniques, composition multimédia

 

  • Des équipements de pointe :

La classe de composition collabore étroitement avec le Centre de musique électroacoustique (CME), dirigé par Gilbert Nouno. De nombreux postes informatiques, une blackbox et un studio équipé des systèmes de spatialisation les plus performants permettent aux étudiant-e-s d’apprivoiser les outils technologiques les plus actuels. Ces outils intègrent également la projection permettant d’associer l’image et le cinéma aux projets des étudiant-e-s.

 

  • Un encadrement technique hors pair :

Nos étudiant-e-s bénéficient de l’accompagnement d’une équipe professionnelle de technicien-ne-s son et vidéo qui leur permettent de concrétiser leurs créations dans les meilleures conditions, en tirant le meilleur parti de l’équipement technologique de pointe mis à leur disposition, et dont ils apprennent à maîtriser le fonctionnement aux à leurs côtés. L’équipe est composée de :

David Poissonnier et Christophe Egea, ingénieurs du son

Samuel Albert, responsable du studio d’enregistrement

Cristina Müller, vidéaste et responsable du studio vidéo

 

  • Des séminaires hebdomadaires et des Masterclasses :

Rassemblant toute la classe autour d’un compositeur ou d’une compositrice, d’une thématique, d’une œuvre, les séminaires hebdomadaires sont des lieux de rencontres, d’échanges, d’émulation et d’inspiration. Par ailleurs, des Masterclasses organisées tout au long de l’année accueillent de nombreuses et nombreux compositrices et compositeurs, mais aussi des créateurs et créatrices important-e-s explorant les champs de la création multimédia ou multidisciplinaire. Ces rendez-vous permettent à nos étudiant-e-s d’enrichir leurs connaissances et d’élargir leurs horizons créatifs.

 

  • Des collaborations nombreuses au sein de la HEM :

La classe de composition collabore activement avec les autres départements de la HEM. Des liens étroits sont favorisés avec les instrumentistes et chanteurs et chanteuses de l’école. A travers ces collaborations, nos étudiant-e-s ont l’opportunité de matérialiser leurs créations dans des conditions réelles et lors de concerts publics, qu’il s’agisse de musique orchestrale, de performance multimédia, d’un ciné concert, etc…

 

  • Des liens étroits et féconds avec la scène de la création professionnelle :

La HEM collabore activement avec les acteurs et actrices de la scène musicale contemporaine suisse. L’ensemble genevois de création contemporaine Contrechamps et le festival Archipel réservent chaque année une place aux jeunes compositrices et compositeurs de la classe. Faisant partie intégrante de la programmation de ces deux institutions, ils ont ainsi l’occasion de tisser un réseau à l’échelle internationale. Nos étudiant-e-s bénéficient également des échanges proposés par le programme européen Erasmus.

Enseignant-e-s de la discipline

Michael Jarrell

Professeur de Composition

Né à Genève le 8 octobre 1958, Michael Jarrell étudie la composition dans la classe d'Eric Gaudibert au Conservatoire de Genève et lors de divers stages aux Etats-Unis, Tanglewood (1979). Il complète sa formation à la Staatliche Hochschule für Musik de Freiburg im Breisgau, auprès de Klaus Huber. Depuis 1982, son œuvre a reçu de nombreux prix : Prix Acanthes (1983), Beethovenpreis de la Ville de Bonn (1986), Prix Marescotti (1986), Gaudeamus et Henriette Renié (1988), Siemens-Förderungspreis (1990). Entre 1986 et 1988, il séjourne à la Cité des Arts à Paris et participe au stage d'informatique musicale de l'Ircam. Il est ensuite pensionnaire de la Villa Médicis à Rome en 1988/89, puis membre de l'Instituto Svizzero di Roma en 1989/90. Il reçoit le Prix Musique de la Ville de Vienne en 2010 (Musikpreis der Stadt Wien). D'octobre 1991 à juin 1993, il est compositeur résident à l'Orchestre de Lyon. Depuis 1993, il est professeur de composition à l'Université de Vienne. En 1996, il est accueilli comme « compositeur en résidence » au festival de Lucerne, puis est célébré lors du festival Musica Nova Helsinki, qui lui est dédié en mars 2000. En 2001, le festival de Salzbourg lui passe commande d'un concerto pour piano et orchestre intitulé Abschied. La même année, il est nommé Chevalier des Arts et des Lettres. En 2004, il est nommé professeur de composition au à la Haute école de musique de Genève.

Luis Naon

Professeur de Composition Électroacoustique - Composition Mixte

Né à La Plata, en Argentine, en 1961. Fait des études musicales à l'Universidad Nacional de La Plata, Universidad Católica Argentina à Buenos Aires puis au CNSM de Paris avec Guy Reibel, Laurent Cuniot et Daniel Teruggi, puis avec Sergio Ortega et Horacio Vaggione.  Depuis 1991 est professeur de Composition et Nouvelles Technologies du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il est également professeur de composition à l’ESMUC (Barcelone) de 2003 à 2008, puis professeur d’électroacoustique à la HEM de Genève depuis 2006. Depuis celle que l'on peut considérer sa première œuvre, « Final del Juego » pour septuor et bande magnétique (créée au studio 105 de Radio France en 1983), il cherche à mettre en œuvre cette relation dual (entre Amérique et Europe, entre instruments et électronique). Lauréat à la Tribune Internationale de Compositeurs UNESCO 90 et 96 (Tango del desamparo et Speculorum Memoria), Fondo Nacional de las Artes (pour Reflets), Prix TRINAC du Conseil International de la Musique (pour Cinq personnages en quête de hauteur), Olympia Composition Prize (pour Ombre de l'ombre), Prix Municipal de la ville de Buenos Aires 91 et 95 (pour Speculorum Memoria) . Nominé pour les “3èmes Victoires de la Musique Classique " (pour Sextuor « . »), "Prix Georges Enesco" de la Sacem et Prix "Luis de Narváez" de la Caja de Granada pour son Quatuor à cordes n° 2. Collabore avec divers ensembles et des institutions tels le Ministère de la Culture et de la Communication, Teatro Colón (Buenos Aires), Musée d’Art Contemporain du Méxique, l’Orchestre de la Seine-Saint-Denis, Ensemble TM+, Lémanic Modern Ensemble, Interface, Musique Oblique, Musée d’Histoire de Montreuil, Orchestre Philharmonique de Radio France, l’INA-GRM, IRCAM, Orchestre de Paris, Ensemble Contrechamps, Ensemble Diagonal, Ukho ensemble de Kiev, dans des festivals tels Musica Strasbourg, MANCA, Festival d'Aix en Provence, Festival Archipel, Vivier de Montréal. En 1989 réalise la musique pour le défilé sur les Champs-Elysées et la Place de la Concorde pour la commémoration du Bicentenaire de la Révolution Française. Ce défilé a été mondialement télédifusé. Le cycle de 25 œuvres "Urbana", né en 1991, et finalisé en 2013, se cristallise sous ce titre générique à travers "Urbana" (1997). Il comporte 25 œuvres qui vont de la pièce acousmatique à l’orchestre symphonique. Il écrit la musique pour le spectacle « Les Princesses » pour l’Ouverture du Théâtre-Auditorium de Poitier en partenariat avec la chorégraphe Odile Azagury. Près de 3 heures de musique allant de l’électroacoustique seule (pour les chorégraphes Anna Ventura, Karine Saporta ou Dominique Boivin) jusqu’aux pièces pour 15 instruments et électronique (pour les chorégraphes Carolyn Carlson, Héla Fatoumi, Blanca Li, etc.) L’ensemble de cette production fait l’objet d’un double CD dans le label Empreinte Digitale. Parmi ses pièces les plus récentes on peut citer : « Quebrada/Horizonte » pour orchestre, « Pájaro al borde de la noche » pour violoncelle, électronique et ensemble, créés lors des derniers festivals Présences de Radio France, « Ébano y Metal » pour le Lemanic Modern ensemble (Suisse/France). Ou encore « Rastros », pour les ensembles Stick & Bow et Paramirabo de Montréal (qui fait l’objet d’un concert monographique et une captation vidéo) et son « Quatuor à cordes III » (créé au Festival d’Evora en 2021, puis Archipel 2022 et espace de projection de l’Ircam en 2023). Sa dernière pièce, « Fueye », concertino pour bandonéon et ensemble a été créée par Juanjo Mosalini et l’ensemble TM+ à la maison de la musique de Nanterre en octobre 22 et reprise à la Seine Musicale et à Gennevilliers en mai 2023. Ses œuvres sont éditées par Henry Lemoine, Gérard Billaudot et Babelscores.   www.luisnaon.com

Gilbert Nouno

Responsable du Centre de Musique Électroacoustique - Professeur de Musique Électronique - Composition Multimédia - Design Vidéo Interactif - Internet Music - Interfaces, Lutherie Numérique & Systèmes Immersifs - Concept & Création, Open Space

Compositeur, artiste sonore, pédagogue et chercheur, Gilbert Nouno crée une musique très en phase avec les arts visuels et les technologies numériques. Curieux de toute expression, il traverse avec aisance les frontières de l’écriture et de l’improvisation. En tant qu’artiste visuel sous le nom de Til Berg, il combine la synesthésie des arts sonores et des autres médias. À partir de musiques et de sons, il génère des visuels abstraits et minimalistes avec des medium traditionnels et numériques comme la vidéo et la lithographie. Les collaborations de Gilbert Nouno sont frappées du sceau de la pluralité esthétique avec de nombreux artistes comme Pierre Boulez et l’orchestre Philharmonique de Berlin, George Benjamin et le London Sinfonietta, Jonathan Harvey et le Quatuor Arditti, le saxophoniste de Steve Coleman ou encore le flutiste Magic Malik... Lauréat de la Villa Kujoyama à Kyoto en 2007, et de la Villa Médicis, Académie de France à Rome en 2011-2012, Gilbert Nouno rejoint en tant que responsable le Centre de musique électroacoustique de la Haute école de musique de Genève, enseigne la composition à Londres au Royal College of Music, et professeur invité par le DAAD à Detmold (Allemagne). Il enseigne les arts sonores numériques à l’Université de Goldsmiths à Londres où il est également chercheur invité, le live electronics & computer music design à l’Ircam.

Michaël Jarrel
Naon
Gilbert Nouno

Départements & filières associés

Évènements

Témoignages

J’ai choisi la HEM pour la renommée de son équipe pédagogique et l’importance des moyens qu’elle met à la disposition de ses étudiant-e-s dans le domaine de la musique électro-acoustique

Nicolas Roulive Etudiant en Master de composition