Lieu de formation et de recherche consacré aux musiques vocales et instrumentales du Moyen Âge à l’aube du Romantisme, le département de musique ancienne de la Haute école de musique de Genève (HEM) offre des cursus hautement spécialisés pour chanteurs/chanteuses et musicien-ne-s sur instruments historiques.

Le département se focalise sur l’interprétation historiquement informée, basée sur les résultats de recherche. Il propose également des cours d’initiation et des cursus complets pour les étudiant-e-s en provenance du département des instruments de l’orchestre et du département des instruments à clavier de la HEM.

Les diplômé-e-s en musique ancienne d'aujourd'hui doivent être non seulement d'excellent-e-s interprètes, mais aussi des chercheurs/chercheuses, des entrepreneurs/entrepreneuses créatifs/créatives et des leaders. Au sein du département, nous nous efforçons de préparer nos étudiant-e-s à répondre à ces exigences professionnelles en nous concentrant sur trois axes interdépendants, que nous considérons comme les fondements de nos programmes d'études : enseignement, recherche, et intégration professionnelle. 

Un enseignement de haut niveau

Afin d'être compétitifs sur le marché très concurrentiel de la musique ancienne, les diplômé-e-s doivent atteindre les plus hauts niveaux de maîtrise technique de leurs instruments. Les cours individuels hebdomadaires avec le/la professeur-e de discipline principale constituent le noyau du plan d’étude de chaque étudiant-e. Notre corps professoral est composé d'interprètes et de pédagogues de renommée mondiale. Des Masterclasses régulières dispensées par de prestigieux et prestigieuses intervenant-e-s et professeur-e-s invité-e-s de premier plan, actifs/actives dans le mouvement de la musique ancienne aujourd'hui, complètent et enrichissent cet aspect clé de l’apprentissage.

Une approche réflexive

La recherche et le développement d'une approche réflexive sont des éléments essentiels de l'étude de la musique ancienne. Ils enrichissent l'interprétation, renforcent le caractère unique du profil de l'étudiant-e et l'aident à trouver sa voix artistique. Dans le cadre du département, les étudiant-e-s sont continuellement encouragé-e-s à poser des questions, à s'informer et à débattre. Le département organise régulièrement des séminaires spécialisés, invitant d'éminent-e-s spécialistes et chercheurs/chercheuses du monde entier à s'adresser à nos étudiant-e-s sur des sujets musicaux, techniques et socioculturels. Cela leur permet de se familiariser avec les recherches et les réflexions les plus récentes sur toute une série de sujets liés à la musique ancienne et de contextualiser le répertoire qu'ils jouent dans leur cadre artistique. Nos étudiant-e-s sont également encouragé-e-s à participer aux divers projets de recherche menés par les professeur-e-s du département.

Un tremplin professionnel

Les études supérieures en musique ancienne ne doivent pas seulement permettre aux étudiant-e-s de développer une expertise technique et un esprit critique, elles doivent aussi servir de passerelle vers la profession. Afin d'immerger nos étudiant-e-s dès le premier jour dans le monde professionnel et leur permettre de se construire un réseau professionnel, nos projets sont menés par des chef-fe-s prestigieux/prestigieuses, souvent en collaboration « side by side » avec des ensembles suisses et de renommée internationale. Les cours d'entrepreneuriat créatif sont une composante essentielle du plan d'études de nos étudiant-e-s, qui bénéficient également des vastes réseaux professionnels et du profil des enseignant-e-s du département et sont régulièrement appelé-e-s à se produire dans des festivals de musique ancienne locaux et européens.

Ensembles de musique ancienne

Le département donne de nombreux concerts de musique d'ensemble dans diverses formations avec de prestigieux chefs, souvent en side-by-side collaboration avec des ensembles suisses et internationaux renommés : du chant grégorien à la musique de consort de la Renaissance, de la recréation d'un opéra du 17e siècle non édité à la musique symphonique classique sur instruments d'époque, en passant par la musique du 19e siècle.

Les projets récents du département ont concerné les formations suivantes : orchestre baroque et ensemble vocal, ensemble grégorien, orchestre symphonique classique et romantique, consort vocal et instrumental de la Renaissance, orchestre à cordes et grand ensemble de la Renaissance.

Formations

Enseignant-e-s disciplines principales

Guido Balestracci

Professeur de Viole de Gambe - Ornementation

Guido Balestracci est né à Turin en 1971. Il découvre la viole de gambe à l’âge de cinq ans, dans le cadre familial. Dès la fin de ses études à la Schola Cantorum de Bâle, il entame une fidèle collaboration avec des personnalités musicales telles que Paolo Pandolfo, Jordi Savall... se produisant à leurs côtés, et collaborant à de nombreux enregistrements. En 1997, il fonde l’ensemble l’Amoroso afin d’explorer de façon plus personnelle le répertoire pour viole de gambe et de mettre en valeur les différents instruments de cette famille. Les programmes d’enregistrement « Consonanze Stravaganti », suivies de « Seconde Stravaganze » et la transcription de l’Opus V de Corelli pour viole de gambe, sont considérées comme des œuvres de pionnier dans la restitution du répertoire italien pour violes et se voient primées par la critique internationale (Diapason d’or, 10 de Répertoire, Prix Goldberg, Premio Vivaldi della Fondazione Cini, Eccezionale de Scherzo, Choc du Monde de la Musique…). Passionné par la recherche, Guido Balestracci s’intéresse aux instruments rares, tels que le baryton, ce dont témoigne un CD consacré aux Divertimenti en trio de Haydn, paru en 2011. C’est dans ce domaine que s’inscrit son intérêt pour la période Classique et Romantique et plus particulièrement pour l’arpeggione, dont il est l’un des rares interprètes actuels. Il se produit alors en concert, dans un programme consacré à la transcription du répertoire romantique autour de la sonate « Arpeggione » de Schubert, qu’il enregistre en 2019. Guido Balestracci est, depuis la fin de l’année 2021, également responsable du projet de recherche Le Vibrato entre 1770 et 1820 : un agrément à redécouvrir, qu’il mène au sein de la HEM de Genève, en collaboration avec Elizabeth Dobbin et Paolo Corsi et en partenariat avec le CRR de Paris. Il occupe le poste de professeur de viole de gambe et ornementation du XVIIIème siècle à la HEM de Genève, au CRR de Paris avec le PSPBB et Sorbonne Université. En savoir plus sur Guido Balestracci  

Patrick Beaugiraud

Professeur de Hautbois baroque

Patrick Beaugiraud a étudié le hautbois avec César Ognibène, Jacques Chambon, Maurice Bourgue et Heinz Holliger, avant de jouer pendant deux ans au sein de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon. Il se consacre par la suite plus particulièrement à l’interprétation des répertoires baroques, classiques et romantiques sur instruments originaux. Apprécié des meilleures formations baroques, il est sollicité notamment par l’Ensemble Baroque de Limoges, les Musiciens du Louvre, l’Amsterdam Baroque Orchestra, le Bach Collegium Japan et le Ricercar Consort. Sa discographie est riche d’enregistrements de concertos pour hautbois de Bach, Vivaldi, Haydn et de nombreuses cantates de Bach, sous la direction de Ton Koopman, Masaaki Susuki, Sigiswald Kuijken ou Leonardo Garcia Alarcon. Plus récemment, il a enregistré des cantates de Haendel, le quatuor avec hautbois de Mozart et les Goûts Réunis de Couperin. Il est également membre fondateur du quintette à vent le Concert Impromptu. Titulaire du diplôme d’Etat, il a enseigné le hautbois moderne à l’école de musique de Macon, de Montélimar, au CNSM de Lyon avant d’intégrer la Haute école de musique de Genève pour y enseigner le hautbois baroque.

Daniele Bragetti

Professeur de Flûte à Bec

Né en 1965, Daniele Bragetti a obtenu le diplôme en flûte à bec à la Civica Scuola di Musica di Milano et au Sweelinck Conservatorium d'Amsterdam; parmi ses professeurs Nina Stern, Kees Boeke, Marijke Miessen et Jeanette van Wingerden. Il se produit régulièrement soi comme soliste, soi avec plusieurs ensembles de musique Baroque et de la Renaissance, parmi lesquels Ensemble Baroque de Limoges (sous la direction de Christophe Coin), Ensemble Elyma (Gabriel Garrido), Ensemble Concerto (Roberto Gini), Academia Montis Regalis (Andrea de Marchi), Accademia Claudio Monteverdi (Hans Ludwig Hirsch). Il a joué dans des salles prestigieuses et des festivals importants, notamment Mito – Settembremusica à Milano, Festival Oude Muziek Utrecht, Musica e Poesia a S. Maurizio à Milan, Tokyo Recorder Festival, I Concerti del Quartetto à Milan, UNESCO per Venezia, Tokyo Opera City et Casals Hall à Tokyo. Depuis 1991, Daniele Bragetti joue en duo de flûtes à bec avec Seiko Tanaka, en collaborant aussi avec les flûtistes Walter van Hauwe et Antonio Politano. En 2013, avec elle, il a fondé à Tokyo l'ensemble de flûtes à bec La Rubertina. Daniele Bragetti est actif également dans le domaine de la musique contemporaine ; des compositeurs tels que Michiharu Matsunaga, Luca Cori et Koji Ueno lui ont dedié des nombreuses oeuvres. Il a réalisé des enregistrements discographiques pour Opus 111, Passacaille, Stradivarius, Entrée, Mercury, Olive Music. Daniele Bragetti enseigne depuis 2003 la flûte à bec et l’ornamentation historique à la Civica Scuola di Musica “Claudio Abbado” di Milano; il a été professeur invité à la Haute école de musique de Genève et à l’Universitad Pontificia de Santiago de Chile. Depuis 2016, il est professeur de flûte à bec à la Haute école de musique de Genève. En savoir plus sur Daniele Bragetti    

Maria Christina Cleary

Professeure d'harpes historiques - Basse continue à l'instrument (pour les harpistes)

Originaire d’Irlande et de ses traditions musicales en harpe, Maria Christina Cleary est considérée internationalement comme une virtuose au touché particulièrement sensible et beau. Elle est une des rares spécialistes en harpe médiévale qui promeut des techniques nouvelles, notamment de pédales utilisées exclusivement sur les harpes à simple mécanisme. Celles-ci lui ont permis de développer une manière nouvelle d’interpréter les œuvres médiévales et de la Renaissance. Elle s’est formée à Dublin, Londres, au Haag et Bruxelles auprès de Susanna Mildonian, ainsi qu’à la Leiden University des Pays-Bas et a de nombreux prix à son palmarès tels que la Utrecht Early Music Competition, la Nippon International Harp Competition ou encore la Dutch National Harp Competition. Maria Christina Cleary enregistre régulièrement des CDs tels que So mach’ die Augen zu, le premier CD de Louis Spohr avec les instruments originaux et les techniques musicales de l’époque. Elle réalise un autre CD Le Grazie del Violino avec son duo Arparla qui présente des œuvres de compositeurs italiens du XVIIe siècle tels que Frescobaldi, Merula, Uccellini et Rossi dans lequel elle utilise exclusivement la harpe comme accompagnement ou instrument solo. Elle enseigne la harpe médiévale, l’improvisation et la musique de chambre avec les harpes anciennes et actuelles. Après la Guildhall School of Music de Londres, le Conservatories of Singapore, Brisbane, Venice, Padova, la Krakow Academy of Music, la Sibelius Academy Helsinki et la Haute école de musique de Genève, elle rejoint en 2016 l’équipe renommée d’Urbino Summer Music. Maria Christina Cleary donne régulièrement des Masterclass notamment à la Juilliard School of Music de New York En savoir plus sur Maria Christina Cleary

Bruno Cocset

Professeur de Violoncelle

Né en 1963, Bruno Cocset est diplômé du Conservatoire National de Région de Tours. Reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon en 1980, il y sera l'élève d'Alain Meunier, puis de Jean Deplace dont il quitte la classe en mars 1983 en raison de divergences stylistiques.  Il aborde le violoncelle baroque et le jeu sur cordes en boyau en autodidacte, puis avec Christophe Coin, devenant le premier élève diplômé de sa classe au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris (1er Prix à l’unanimité en 1986). Il suit également les masterclasses du violoncelliste Anner Bijlsma et du violoniste Jaap Schroeder. Vingt années riches d’expériences et de confrontations musicales se succèdent alors: Les Arts Florissants, Mosaïques, Fitzwilliam, l’Ensemble Baroque de Limoges, Le Concert Français, La Petite Bande, Les Musiciens du Louvre, Les Talens Lyriques, Arsys, Ricercar Consort, l’Arpeggiata, Stradivaria, l’Amoroso, Al Ayre Espanol, Henri Ledroit, Véronique Gens, Maurice Bourgue, Franz Brüggen, Gustav Léonhardt, Jos Van Immersel, Jean-Claude Malgoire, Philippe Herreweghe…  Ses ports d’attache les plus fidèles sont Il Seminario Musicale de Gérard Lesne (1988-2004), et le Concert des Nations et Hesperion XX-XXI de Jordi Savall (1990-2005). En 1996 il fonde Les Basses Réunies et autoproduit son premier enregistrement soliste: les sonates d’Antonio Vivaldi. Ce disque, que le label Alpha accueille dans sa collection, reçoit le prix Vivaldi de la fondation Cini à Venise. Une dizaine d’autres enregistrements, salués par la presse musicale française et internationale, lui valent d’être régulièrement invité à jouer en France, en Europe, au Québec, et en Russie. Chacun de ces projets discographiques est relié à une recherche sonore et organologique avec le facteur et luthier Charles Riché. Neuf instruments naissent de cette collaboration. En musicien chercheur, il propose ainsi un violoncelle « pluriel ». Il se consacre aujourd’hui exclusivement à cette voie et à l’enseignement. En septembre 2005, il est nommé professeur de violoncelle baroque à la Haute école de musique de Genève. En savoir plus sur Bruno Cocset 

Lambert Colson

Professeur de Cornet à Bouquin

Lambert Colson se forme auprès de Françoise Defours, Pedro Memelsdorff, Bart Coen, Marleen Leicher, Bruce Dickey et Gebhard David; notamment au Koninklijk Conservatorium Brussel, à l’ESMUC à Barcelone, à la Schola Cantorum Basiliensis et l’HFK de Brême. Ses collaborations comptent des ensembles et des chefs tels que Scherzi Musicali, Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), Holland Baroque, La Fenice (Jean Tubéry), Pygmalion (Raphaël Pichon), B’rock, Collegium Vocale (Phillipe Herreweghe), Correspondances (Sébastien Daucé), Cappella Meditteranea (Leonardo Garcia Alarcon), Continuum… Il dirige ses propres projets musicaux, directement issus de recherches engagées ces dernières années au sein de son ensemble InAlto. Les enregistrements d’InAlto les plus récents ont été acclamés par la critique européenne : Diapason d’Or & Diapason D’Or de l’année 2017, Choc de Classica, 5 étoiles Rondo Magazin, Joker Crescendo, Cléf d’Or Res Musica, choix de l’année pour Libération et Le Monde… Il enseigne aujourd’hui le cornet à bouquin, la musique d’ensemble et l’ornementation au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles et à la Haute école de musique de Genève. En perpétuelle recherche sur son instrument, Il poursuit actuellement un cursus de doctorat autour du cornet muet et de son utilisation dans l’Allemagne du 17ème siècle en cotutelle entre Le Koninklijk Conservatorium et la Vrije Universiteit à Bruxelles. La thèse sera présentée publiquement en 2024. Il est le dédicataire de plusieurs pièces de compositeurs contemporains : Zad Moultaka, Fabrice Fitch, Bernard Foccroulle… Avide de collaborations inhabituelles, il travaille avec la chorégraphe Catherine Contour et découvre la pratique de l’hypnose; il explore de plus en plus les possibilités offertes par ses instruments dans les musiques actuelles : collaborant avec des artistes tels que Liesa van der Aa, Shara Nova (My Brightest Diamond), Petur Ben, Mugison ou encore Efterklang. Il est aussi l’invité de plusieurs projets de Jazz et d’improvisation avec des artistes tels que Emmanuel Baily, Xavier Rogé, Franck Vagané, Adam Woolf, Jon Birdsong ou encore Eric Vloeimans. En savoir plus sur Lambert Colson

Elizabeth Dobbin

Responsable du département de musique ancienne

Elizabeth Dobbin est chanteuse lyrique, chercheuse artistique et enseignante passionnée. Elle a commencé ses études musicales dès l'enfance par des cours de théorie, de piano et de chant. Après avoir obtenu des diplômes avec mention très bien en lettres et en droit, elle a travaillé pendant de nombreuses années comme avocate dans les secteurs de la finance et du droit des sociétés à Londres et à Sydney, avant de se tourner vers sa véritable passion, la musique ancienne.  Elle a obtenu son Master au Conservatoire Royal de La Haye dans le département de musique ancienne et s'est produite régulièrement en tant que soliste et choriste dans les genres de l'oratorio et de l'opéra, et en récital dans toute l'Europe avec de grands noms de la musique baroque. Avec l'ensemble Le Jardin Secret, elle a remporté le premier prix et le prix du jury au Early Music Network International Young Artists' Competition à York, en Angleterre. Elle a participé à de nombreuses émissions de radio et a enregistré pour les labels Alpha, CORO, Aliud Records, Pentatone, Fuga Libera et ORF. Chercheuse passionnée, elle a obtenu son doctorat à l'Université de Leiden et à l'Institut Orpheus, avec une thèse consacrée à la pratique vocale en France à la fin du 17e siècle, en particulier dans les salons parisiens.  Forte d'une expérience de plus de vingt ans dans le domaine de l'enseignement, elle est régulièrement invitée à donner des conférences et des Masterclasses dans toute l'Europe. En apprendre plus

Leonardo Garcia Alarcon

Professeur de Maestro al Cembalo - Professeur d'Éléments de direction de chœur (pour les maestro al cembalo) - Ensemble de madrigalistes.

Chef d’orchestre, claveciniste et compositeur argentin, Leonardo García Alarcón est devenu en quelques années une figure incontournable réclamée par les plus grandes institutions musicales et lyriques, de l’Opéra de Paris au Teatro Colón de Buenos Aires en passant par le Grand-Théâtre de Genève, ville où il a fait ses premières armes. Après avoir étudié le piano en Argentine, Leonardo García Alarcón s’installe en Europe en 1997 et intègre le Conservatoire de Genève dans la classe de la claveciniste Christiane Jaccottet. C’est sous l’égide de Gabriel Garrido qu’il se lance dans l’aventure baroque. En 2005, il crée son ensemble Cappella Mediterranea pour explorer les musiques baroques italiennes, espagnoles et sud-américaines, un répertoire qui s’est considérablement étendu depuis. En résidence au Festival d’Ambronay, il y obtient ses premiers succès, notamment avec la redécouverte en 2010 d’un oratorio de Michelangelo Falvetti : Il Diluvio universale. Cette même année il prend la direction du Chœur de chambre de Namur, reconnue comme l’une des meilleures formations chorales baroques actuelles, et fonde en 2014 le Millenium Orchestra, avec lequel il se consacre principalement à l’œuvre d’Haendel. On doit également à ce chef la redécouverte de nombreux opéras de Cavalli comme Eliogabalo, en 2016 à l’Opéra de Paris, Il Giasone à Genève Elena et Erismena au Festival d’Aix-en-Provence 2017, et à l’Opéra de Dijon : El Prometeo d’Antonio Draghi en 2018, dont il a réécrit la musique du 3e acte manquante, La Finta Pazza de Francesco Sacrati, en 2019 et fin 2020 Il Palazzo Incantato de Luigi Rossi avant sa reprise à Nancy et Versailles fin 2021.   En 2022, Il dirige une nouvelle production du célèbre Atys de Lully, mise en scène et intégralement mise en danse par Angelin Preljocaj à Genève puis à Versailles. Peu après il dirige toujours avec Cappella Mediterranea une Passion selon Saint Matthieu de Bach à la Seine Musicale et à l’auditorium de Dijon, très remarquée par la critique. Il retrouve le Festival d’Aix-en-Provence en juillet avec le succès du Couronnement de Poppée de Monteverdi, dans une mise en scène de Ted Huffman. Fin septembre 2022, il dirige pour la première fois l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam pour son Gala annuel, dans Acis & Galatée de Haendel, (orchestration de W.A. Mozart). Cette même année, un nouveau chapitre s’ouvre dans sa carrière avec la création de son oratorio La Passione di Gesù, sa première grande composition contemporaine, magnifiquement accueillie par le public du Festival d’Ambronay et du Victoria Hall de Genève, et qu’il redonnera cet été au Festival de Saint-Denis et au Grand Manège de Namur. En tant que chef ou claveciniste, Il est invité dans les festivals et salles de concerts du monde entier. En novembre 2018, il dirige l’Orfeo de Monteverdi dans la mise en scène de Sasha Waltz au Staatsoper de Berlin et est l’invité régulier des Violons du Roy au Canada, de l’orchestre Philharmonique de Radio France ou du Gulbenkian Orchestra. Il est reconnu meilleur chef d’orchestre au Palmarès 2019 de Forum Opéra, après sa direction triomphale des Indes Galantes à l’Opéra Bastille.  Il se partage entre la France, la Belgique son Amérique du Sud natale et la Suisse dont il obtient la nationalité. Accordant une grande importance à la transmission, il est professeur de la classe de Maestro Al Cembalo à la Haute école de musique de Genève depuis 2002. Leonardo García Alarcón a pris en 2020 la direction de La Cité Bleue, une salle de spectacle de plus de 300 places en pleine restauration à Genève, qui ouvrira ses portes en 2024 et dont la programmation commencera dès 2023 avec une première saison « hors les murs ». Sa discographie prolifique est unanimement saluée par la critique. En 2021 sortent Rebirth (Sony classical) avec Sonya Yoncheva ; Lamenti & Sospiri (Ricercar) avec Mariana Flores et Julie Roset ; l’Orfeo de Monteverdi (Alpha classics) avec Valerio Contaldo, et Bach before Bach (Alpha classics), avec la violoniste Chouchane Siranossian. En 2022 est paru Semele de Haendel, avec Millenium Orchestra et le Chœur de chambre de Namur (Ricercar), avant la sortie en première mondiale de l’enregistrement de La Finta Pazza de Sacrati (Versailles spectacles). En 2023 est prévue la sortie d’Amore Siciliano (Alpha Classics), « petite Tosca » qu’il a imaginé à partir de musiques populaires et savantes de l’Italie des 17e et 18e siècles. Leonardo García Alarcón est Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. En apprendre plus

Giulia Genini

Professeure de Basson Baroque

Née à Lugano, en Suisse, Giulia Genini commence ses études de flûte à bec au Conservatorio della Svizzera Italiana avec Giorgio Merati. Son intérêt pour la musique ancienne et les instruments de l'époque la conduit à Bâle où elle poursuit ses études à la Schola Cantorum Basiliensis avec Conrad Steinmann. Parallèlement, elle commence à étudier le dulcian et le basson baroque avec Josep Borras et Donna Agrell. En 2008, elle obtient son diplôme de flûte à bec (interprétation et pédagogie) avec distinction et en 2010 son Master en pratique de l'interprétation historique en basson baroque et dulcian, également avec distinction. Elle se produit tant que flûte à bec et bassoniste avec de nombreux ensembles internationaux et travaille avec des chefs d'orchestre renommés. En tant que soliste, elle se produit avec l'Orchestre baroque de Venise sous la direction d'Andrea Marcon au Menuhin Festival Gstaad, Schleswig Holstein Musikfestival, Settimane Musicali di Ascona, Geneva Victoria Hall, Carinthischer Sommer Festival Ossiach et au New York Carnegie Hall. Depuis 2015, elle est souvent invitée en tant que coach invitée au Conservatorio della Svizzera Italiana de Lugano, coordonnant des sections de vents pour des projets orchestraux sur la pratique de l'interprétation historique. Là-bas, elle travaille également en tant que co-responsable d'études dans le domaine de la performance. Elle est également membre fondatrice et directrice artistique de l'ensemble Concerto Scirocco ainsi que directrice artistique du Festival CaronAntica. En apprendre plus

Pierre Goy

Professeur de pianoforte, clavicorde, claviers anciens

Pierre Goy étudie le piano avec Fausto Zadra, Edith Murano, Esther Yellin et Vlado Perlemuter, et participe à des cours d'interprétation notamment avec Jörg Demus, et Nikita Magaloff. Lauréat de plusieurs concours, il donne des concerts en Europe et aux Etats-Unis. Passionné par les possibilités expressives des instruments anciens, il suit les séminaires de Paul Badura-Skoda et de Jesper Christensen pour le rubato. Pierre Goy cherche à rendre la musique de chaque époque avec l'inst rument correspondant. Il forme avec Nicole Hostettler un duo aussi bien à deux piano-forte, au clavecin et au piano-forte, ou à deux clavicordes. Ils ont enregistré l'oeuvre pour clavier de J. G. Müthel (Cantando 2016). Il a également enregistré les Années de Pèlerinage: Première année: Suisse de Liszt, sur un piano Richard Lipp de 1870 (Cantando 9814). Pour le label Lyrinx Srumenti (LYR 247).il a enregistré des oeuvres de jeunesse de Chopin sur une copie d’un pianoforte Graf de 1826, enregistrement unanimement salué par la critique (cinq Diapasons, un Coup de coeur - Revue du son). Son enregistrement Claviers mozartiens (LYR 2251) a remporté un Diapason d’or, un Coup de coeur, ainsi qu’un Opus d’or – Opus Haute Définition. Il vient d’enregistrer avec Nicole Hostettler sur le pianoforte Taskin et le Clavecin Ruckers-Taskin du Musée de la Musique les oeuvres à deux claviers d’Armand Louis Couperin. En formation de musique de chambre il a pour partenaires entre autres des membres d'"Il Giardino Armonico", le quatuor Mosaïques, l’Ensemble baroque de Limoges. Il publie divers articles sur la pratique et la facture instrumentale. Pierre Goy est l'instigateur des Rencontres Internationales Harmoniques de Lausanne qui rassemblent tous les deux ans depuis 2002 des facteurs d'instruments, des musiciens, des musicologues et des conservateurs de musée autour des instruments anciens. En apprendre plus

Lucien Kandel

Professeur de Chant historique - Ensemble vocal Renaissance

Chanteur et directeur artistique de l'Ensemble Musica Nova, Lucien Kandel s'est spécialisé dans les répertoires de musique ancienne après des études en chant classique au CNSMD de Lyon. C'est auprès de Marie-Claude Vallin, Gérard Geay, Dominique Vellard ... qu'il se perfectionne et obtient en 1996 son Diplôme supérieur. Il intègre rapidement de prestigieuses formations telles que le « Huelgas Ensemble », « Doulce Mémoire », « A Sei Voci », « Les Solistes de Lyon Bernard Têtu ».   Il a collaboré également au sein du Concert Spirituel d'Hervé Niquet, de l'Ensemble Jacques Moderne (Joël Suhubiette) et d'Elyma avec Gabriel Garrido. Il a participé à de nombreuses créations contemporaines notamment de Daniel D'Adamo au sein de l'Ensemble Poïésis, et a passé des commandes d'oeuvres auprès de différents compositeurs (Daniele Ghisi,Henry Fourès, Saed Haddad...). A la tête de l'Ensemble Musica Nova depuis 2003, il constitue une équipe de chanteurs prêts à remettre sur le métier les oeuvres maîtresses du répertoire dont la célèbre Messe de Machaut. Les enregistrements remportent de nombreux prix et critiques élogieuses dont le Diapason d'Or de l'année 2003 ou l'Editor Choice de la Revue anglaise Gramophon en 2007. Depuis 2011, il enseigne la pratique du chant historique au sein de la Hem de Genève et du DMA. Il donne régulièrement des Masters Classes dans différentes Académies (Royaumont) et Conservatoires du chant médiéval au chant baroque.   En apprendre plus 

Stefan Legee

Professeur de Sacqueboute

Stefan Legée a débuté l’étude du trombone à Reims avec Amédé Grivillers avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient un premier prix de trombone à l’unanimité. Il reçoit le Certificat d’Aptitude de trombone en 1985, et remporte un troisième prix au Concours international de Prague en 1987. Membre du quintette de cuivres Magnifica de 1985 à 1990, il est lauréat de plusieurs prix internationaux au sein de cette formation (Baltimore et Narbonne). En 1996, enfin, il obtient un certificat de perfectionnement de sacqueboute avec mention très bien au CNSM de Lyon. Trombone solo de l’orchestre Colonne de 1985 à 2006, Stefan Légée se produit régulièrement avec le Concerto Vocale de René Jacobs, Hespérion XXI de Jordi Savall, Europa Galante de Fabio Biondi, La Fenice de Jean Tubéry, les Sacqueboutiers de Toulouse ou le Concert Brisé de William Dongois. Il connaît également une large activité en musique contemporaine, jouant avec les ensembles Erwartung (Bernard Desgraupes), Sine qua non (Nicolas Brochot) ou Ars nova (Philippe Nahon). En 1996, il crée le concerto pour trombone et orchestre à cordes de Dominique Probst qui lui est dédié. Il a participé aux concerts de l’Ensemble 2e2m de 2002 à 2005. De nombreux enregistrements documentent son travail. Mentionnons Ex Libris avec La Fenice chez Opus 111, L’âge d’or du cornet avec le Concert Brisé et William Dongois chez K 617, la Passione di Jesù de Caldara avec Fabio Biondi pour Virgin veritas et la monographie Philippe Hersant avec l’Ensemble Ader pour Musique Française d’Aujourd’hui. Stefan Légée a donné de nombreux cours de maître de sacqueboute. Il enseigne le trombone et la sacqueboute au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint Maur et la sacqueboute à la Haute école de musique de Genève. En apprendre plus

Béatrice Martin

Professeure de Clavecin

Née à Annecy, Béatrice Martin étudie le clavecin dès l’âge de six ans. Son parcours musical l’amène à étudier avec de grandes personnalités du clavecin : Christiane Jaccottet au Conservatoire de Musique de Genève, Kenneth Gilbert, et Christophe Rousset au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle y obtient de nombreux premiers prix avec les plus hautes distinctions, et y achève un cycle de perfectionnement. Elle reçoit également les précieux conseils d’Huguette Dreyfus, Ton Koopman et Lars-Ulrik Mortensen lors de masterclasses. Premier prix du Concours International de Clavecin de Bruges en 1998, elle reçoit également le prix du public et le prix des Editions Bärenreiter. L’année suivante, elle est nommée Révélation de l’ADAMI au MIDEM de Cannes. Estimée pour ses talents de continuiste, elle a joué lors de nombreux festivals et dans une multitude d’ensembles. Elle est également une partenaire privilégiée de William Christie et de ses Arts Florissants depuis vingt ans. Reconnue pour les qualités de son enseignement, Béatrice Martin a créé la classe de clavecin à l'Escola Superior de Música de Catalunya à Barcelone et est actuellement professeure invitée à la Juilliard School de New-York. En 2000, Béatrice Martin fonde avec Patrick Cohën-Akenine l’ensemble Les Folies françoises, au développement duquel elle participe activement. En apprendre plus

Anne Millischer

Professeur de violon baroque

Originaire du sud-ouest de la France, Anne Millischer commence très jeune ses études musicales. Elle obtient un Diplôme d’Etudes Musicales au Conservatoire National de Région de Toulouse dans la classe de violon de Chantal Crenne, avant de recevoir plusieurs diplômes de la Haute Ecole de Musique de Genève: un Diplôme d’Enseignement de violon et un Diplôme de Concert dans la classe de Robert Zimansky, ainsi qu’un Diplôme de Soliste de violon baroque «avec distinctions» dans la classe de Florence Malgoire. Parallèlement à ses longues études du violon dans les conservatoires, elle choisit d’enrichir et diversifier sa formation musicale. Elle pratique le piano durant quinze années à Toulouse, puis elle étudie le chant au Conservatoire Populaire de Genève dans la classe de Maria Diaconu avec qui elle obtient un Certificat d’Etudes avec mention. En intégrant différentes formations professionnelles telles que l’Orchestre Français des Jeunes symphonique, puis l’Orchestre Français des Jeunes Baroque, l’Académie Européenne d’Ambronay, l’Académie de la Fondation Royaumont, l’Académie du Festival de Rougemont, les Arts Florissants Juniors, elle bénéficie des conseils des plus grands noms de la scène musicale internationale classique et baroque: Lucy van Dael, Bob van Asperen, Olivier Baumont, Blandine Rannou, Guido Balestracci, William Dongois, Gérard Lesne, Emmanuel Krivine, Christophe Rousset, Gabriel Garrido, William Christie. En 2007, elle est engagée en tant que musicienne et co-directrice artistique de la tournée d’été «Il Concerto degli Angeli», et reçoit un Prix spécial Gilbert Albert Joaillerie récompensant non seulement «ses qualités de musicienne et de co-directeur artistique (…) démontrées brillamment», mais aussi parce qu’elle a su «faire face avec gentillesse et autorité à tous les problèmes qui se sont posés» et qu’elle a «en toutes circonstances, préservé l’unité du groupe». (Hubert PERRIN – Allocution de Clôture de la Tournée «Il Concerto Angelico» - Eté 2007) Depuis plusieurs années, elle se produit en soliste à Genève, Dijon, Villeneuve, Zermatt, Champs-sur-Marne, Toulouse, Paris, Lyon, Versailles, Rougemont, Megève, où «elle a su révéler de fabuleux dons de violoniste, confrontée à l’interprétation de cette musique baroque nécessitant de grandes qualités de virtuosité». (Evelyne PERINET-MARQUET – Le Dauphiné Libéré, Août 2007) Elle est également invitée à jouer dans diverses formations sur instruments historiques: l’Ensemble Elyma dirigé par Gabriel Garrido, Les Arts Florissants dirigé par William Christie, Les Talens Lyriques dirigé par Christophe Rousset, La Chambre Philharmonique dirigé par Emmanuel Krivine, La Nouvelle Ménestrandie et La Capella Mediterranea dirigés par Leonardo Garcia Alarcon, l’Ensemble Cantatio dirigé par John Duxbury, l’Ensemble Baroque du Léman dirigé par différents chefs invités. Parallèlement à ses activités de concertiste, Anne Millischer enseigne le violon baroque à la Haute école de musique de Genève depuis la rentrée 2023-24.

Laura Monica Pustilnik

Professeure de Luth - Basse continue à l'instrument (pour les luthistes).

Après des études de guitare et de piano au Conservatoire National Lopez Buchardo en Argentine, Mónica Pustilnik finit sa formation en 2010 avec un Master of Arts à la Schola Cantorum de Bâle auprès de Hopkinson Smith. Elle se spécialise dans le répertoire de la musique baroque et renaissance pour luth et parachève sa formation auprès de Jesper Christensen pour la basse continue au luth et au clavecin, de Rolf Lislevand à la Musikhochschule de Trossingen en Allemagne, de Michel Corboz en direction de chœur au Conservatoire Supérieur de musique de Genève et de Jordi Mora en direction d’orchestre à Barcelone.   Mónica Pustilnik est très active en tant que soliste, chambriste et dans les productions d’opéras ou d‘oratorios. Elle se produit et enregistre régulièrement avec des ensembles de renom tels que Le Concert d’Astrée (dir. Emmanuelle Haïm), La Cappella Mediterranea (dir. Leonardo García Alarcon), Les Musiciens du Louvre (dir. Marc Minkowski), Les Talens Lyriques (dir. Christophe Rousset), Concerto Vocale (dir. René Jacobs), Ensemble Elyma (dir. Gabriel Garrido), les Arts Florissant (W. Christie) et bien d’autres encore. Mónica Pustilnik assiste la direction musicale de Eliogabalo de Cavalli à l’Opéra Garnier de Paris, Elena de Cavalli au Festival d‘Aix-en-Provence, L’Orfeo de Monteverdi à l‘Opéra de Lille, Hipermestra de Cavalli au Festival de Musique Ancienne de Utrecht, L‘Incoronazione di Poppea à la Haute école de musique de Genève. Elle se produit en récital au Konzerthaus de Vienne, au Festival de Poznan (Pologne), à Ravello (Italie), aux Freunde Alter Musik Basel, et élabore de nombreux programmes de musique de chambre à l‘Opéra de Lille. En 2014, elle dirige les représentations de l’opéra Elena de Cavalli à l’Opéra de Nantes et Angers. Mónica Pustilnik enregistre pour les labels Harmonia Mundi, Naïve, Virgin, Arcana, Glossa, K617. Son enregistrement solo, réunissant des œuvres d‘Alessandro Piccinini pour le label Accent en 2014 a été accueilli  élogieusement par la critique. Son activité pédagogique l’amène à enseigner le luth, la basse continue et la musique de chambre à l’École Supérieure de Musique de Barcelone, au Conservatoire A. Scontrino à Trapani (Italie) et au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Mónica Pustilnik enseigne depuis septembre 2017 le luth à la Haute école de musique de Genève. En apprendre plus

Serge Saitta

Professeur de Traverso

Après des études universitaires (licence de droit) Serge Saitta poursuit ses études musicales classiques au sein des CRR de Lyon et de Créteil dans les classes de Marius Beuf, Maurice Pruvost et Pierre Séchet. Boursier du Ministère de la Culture durant deux années, il se rend ensuite au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles pour se perfectionner auprès de Barthold Kuijken et obtient brillamment deux grands prix à l’unanimité et avec félicitations du jury (Flûtes Historiques et Musique de Chambre) Après avoir assuré l'intérim de la classe de traverso de Pierre Séchet au CNSMD de Paris et après avoir créé la classe de traverso à l'ENMDT de Villeurbanne, Serge Saitta enseigne les flûtes historiques et la musique de chambre à la Haute école de musique de Genève. De nombreuses masterclasses à l’étranger découlent de son engagement pédagogique, si bien qu’il assistera William Christie pour trois années de résidence à la Juilliard School of Music qui déboucheront sur l’installation, en 2009, d’un tout nouveau Département Historical Performance de cette célèbre école. Il est invité en octobre 2021 au 3ème Flute Festival de la Côte aux côtés de solistes mondialement reconnus dont Julien Beaudiment, Michel Bellavance, Felix Rengli, Silvia Careddu, Jasmine Choi. Il sera de nouveau programmé dans l’édition du festival 2023. Depuis 1988, il est flûte solo de son ensemble d’élection, Les Arts Florissants, sous la direction de William Christie. Nombre d’enregistrements (une cinquantaine) et de concerts à travers le monde témoignent de son travail au sein de ce prestigieux orchestre. Il collabore depuis avec La Cappella Mediterranea dirigée par le jeune chef suisso-argentin Leonardo García Allarcon. Il enregistre aujourd'hui pour les labels AgoGique, Naïve et pour Harmonia Mundi avec l'ensemble "La Rêveuse" dirigé par Florence Bolton et Benjamin Perrot. Parmi ses nombreux engagements de concerts, il se produira en soliste à la salle Pierre Boulez de la philharmonie de Paris en avril 2024 ainsi que dans de nombreux festivals dédiés à la musique ancienne. Serge Saitta communique et enseigne couramment en quatre langues (anglais, néerlandais, italien et allemand). En apprendre plus

Chouchane Siranossian

Professeur de violon baroque

Chouchane Siranossian, violoniste au parcours audacieux, s‘est fait un nom aussi bien dans la scène baroque internationale qu‘au côté de nombreux orchestres prestigieux. Sa grande virtuosité, nourrie de ses recherches musicologiques, ouvre le champ à une nouvelle dimension d‘interprétation et fait d‘elle une musicienne très recherchée. Née à Lyon en 1984, elle étudie la musique et le violon au Conservatoire de musique de Romans et à l‘école supérieure de cordes de Sion. Admise au CNSM de Lyon dans la classe de Pavel Vernikov, elle rejoint Zakhar Bron à la Musikhochschule de Zürich où elle obtient en 2007 son diplôme de soliste avec les plus hautes distinctions. Peu après elle remporte le poste de Premier violon solo de l‘orchestre Symphonique de St Gall qu‘elle occupe jusqu‘à la fin de la saison 2008/2009. La même année, suite à sa rencontre avec Reinhard Goebel, elle décide de se consacrer avec lui à l‘étude de la musique ancienne à la Mozarteum de Salzburg et collabore depuis régulièrement comme violon solo sous sa direction. Riche de ces connaissances, son interprétation sur instruments d‘époque et ses cadences de grands concertos du répertoire tels que Mozart, Vivaldi, Beethoven, Paganini, sont saluées aussi bien par le public que les critiques. Chouchane Siranossian se produit régulièrement en soliste avec divers orchestres sur violon moderne et baroque, a collaboré avec Bertrand Chamayou, Philippe Bianconi, Benjamin Engeli, Michel Béroff, Daniel Ottensamer et d’autres encore, en musique ancienne aux cotés de Jos van Immerseel, Dorothee Oberlinger, Kristin Von der Goltz, Rudolf Lutz, Rüdiger Lotter, Roy Goodman, Vaclav Luks, et la liste est longue. Explorant un vaste répertoire, Chouchane Siranossian, attache une grande importance à redécouvrir et enregistrer des œuvres peu connues du XVIIIe et XIXe siècle, participe régulièrement à des créations d‘œuvres nouvelles et collabore avec des compositeurs de renom. www.chouchane-siranossian.com

Balestracci
PATRICK BEAUGIRAUD
Braguetti
Cleary
Bruno Cocset
lambert colson
Elizabeth Dobbin
Leonardo Garcia Alarcon
Giulia Genini
pierre goy
Lucien Kandel
Stefan Legee
Béatrice Martin
anne millischer
Monica Pustilnik
Serge Saitta
Portrait de Chouchane Siranossian
Enseignant-e-s disciplines complémentaires
  • Guido Balestracci
    Ornementation
  • Niels Berentsen
    Atelier de recherche (master), Contrepoint (département de musique ancienne), Contrepoint médiéval , Rhétorique
  • David Chappuis
    Didactique instrumentale , Introduction à la musique ancienne , Partimento, Solmisation, Solmisation médiévale , Didactique de la théorie en Haute école de musique , Analyse de l'activité
  • Maria Christina Cleary
    Basse continue à l'instrument (pour les luthistes)
  • Lambert Colson
    Ornementation
  • Paolo Corsi
    Coaching baroque
  • Annemarie Dragosits
    Basse continue au clavecin, Basse continue à l’instrument, Clavecin comme instrument secondaire
  • Patricia Esteban
    Notation , Notation médiévale, Ornementation
  • Leonardo Garcia Alarcon
    Éléments de direction de chœur (pour les maestro al cembalo), Ensemble de madrigalistes
  • Paul Goussot
    Basse continue au clavecin, Improvisation (pour les organistes), Clavecin comme instrument secondaire
  • Pierre Goy
    Claviers anciens
  • Hadrien Jourdan
    Coaching baroque, Coaching vocal
  • Lucien Kandel
    Ensemble vocal Renaissance
  • Stefan Legee
    Ensemble vocal Renaissance
  • Franck Marcon
    Coaching baroque
  • Laura Monica Pustilnik
    Basse continue à l'instrument (pour les luthistes)
  • Luca Ricossa
    Ensemble grégorien, Monodies liturgiques, Solfège
  • Giuliano Sommerhalder
    Trompette naturelle
Fonctions académiques transversales
  • Noémie Bialobroda
    Professeure de musique de chambre avec cordes - Coordinatrice de la musique de chambre (GE)
  • Nicolas Bolens
    Responsable du département Composition et Théorie - Professeur de Contrepoint, Écriture du 20e Siècle, Pratique de l'Écriture - Coordination des modules de formation musicale générale
  • Guillaume Castella
    Adjoint scientifique
  • Manon Edouard-Douriaud
    Assistante HES
  • Florence Jaccottet
    Responsable du département Musique et mouvement - Professeure d'Atelier d'expérimentation créative - Rythmique Jaques-Dalcroze - Technique et composition du mouvement - Coordinatrice de la préparation physique et mentale
  • Edmée Pasche
    Coordinatrice de la préparation aux métiers
  • Nancy Rieben
    Coordinatrice de l'enseignement
  • Christophe Sturzenegger
    Professeur d'Harmonie au clavier - Harmonie au clavier et improvisation (pour les pianistes) - Piano comme instrument secondaire - Coordination harmonie au clavier et piano comme instrument secondaire
  • Carine Tripet
    Responsables des filières pédagogiques - Professeure en Sciences de l'éducation
  • Johann Vacher
    Professeur d'Atelier de recherche Master - Harmonie au clavier - Piano comme instrument secondaire - Journées thématiques (coordinateur) - Coordinateur de la musique contemporaine
  • Gerardo Gustavo Vila
    Professeur de musique de chambre – Coordinateur de la musique de chambre (NE)
Accompagnateurs
  • Paolo Corsi
    Accompagnement (clavecin)
  • Hadrien Jourdan
    Accompagnement (clavecin)
  • Franck Marcon
    Accompagnement (clavecin)

Projets de recherche

Témoignages

La HEM est réputée jusqu'en Amérique latine pour l'expertise de son département de musique ancienne, tant au niveau instrumental que théorique.

Pablo Agudo Etudiant en 2e année du Bachelor of Arts en Musique / instruments historiques (Violon baroque)