Pages

Pasticcio alla napolitana : mise à jour d'une pratique ancienne

Pasticcio - projet de recherche HEM

Responsable(s)

Partenaires & équipe

Max Coslov, Fondation Edmond J. Safra

Marcelo Ramalho, Ambassade du Brésil au Vatican

Susan Kleebank, Consulat Général du Brésil à Genève

Daniel Birouste, Manufacture d’orgue de Plaisance du Gers

Date de début: 2020

Résumé du projet

Dans les trois dernières décennies, un travail de grande ampleur, mené sur le répertoire des castrats par des musiciens et des musicologues, a concerné jusqu'ici des compositeurs célèbres. Plutôt que de travailler à partir d'oeuvres complètes, ce projet a choisi d'explorer les voies du pasticcio, pratique courante dans l'opéra du XVIIIe siècle qui consistait à mélanger des parties de différentes œuvres et également de différents compositeurs afin de raconter une toute autre histoire et de constituer une nouvelle œuvre. Dans ce procédé de création, tout était permis; adaptation du texte ou modification de la musique.

L'objectif de ce projet est de créer un pasticcio inédit à partir de fragments d'œuvres peu connues composées par des musiciens de l'École napolitaine (Carlo Pallavicino, Domenico Gabrielli, Giuseppe Vignola, Giuseppe Maria Orlandini entre autres). Le travail consistera en une étude historique des sources, une écriture du pasticcio (livret, adaptation musicale, reconstitution des parties vocales, instrumentation), un travail d'atelier avec les instrumentistes et les chanteurs pour vérifier les hypothèses relevées au long du travail de recherche. 

Ce projet conçu en deux phases permettra une collaboration active entre plusieurs domaines artistiques (musique, théâtre, littérature), plusieurs pays (Autriche, Brésil, France, Italie, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Suisse et Vatican) et une collaboration pédagogique inter-départementale au sein de la Haute École de Musique de Genève.

Concert de clôture (prévu le 4 décembre 2022 au Temple de Carouge à Genève) :  "Estro Armonico", de la HEM-DMA , violon et direction Florence Malgoire.