Pages

Chanter les motets de Philippe de Vitry

Vitry - paysage

Responsable(s)

Partenaires & équipe

Olivier Bettens, virga.org

Francis Maréchal, Fondation Royaumont

Gisèle Clément, CIMM – Montpellier

Arnaud Pignol, Avignon Tourisme (Palais des Papes)

António Augusto Aguiar, ESMAE de Porto

Dr. Martin Kirnbauer, Schola Cantorum Basiliensis

Géry Moutier, CNSMD – Lyon

Manuel Pedro Ferreira, CESEM Lisbonne

Sabine Rommevaux-Tani, CNRS – SPHERE

Christian Lange, Klemm Music Technology

Date de début: 2018

Lien(s) associé(s)

Site détaillé du projet "Chanter les motets de Philippe de Vitry"

Résumé du projet

Chanter les motets de Philippe de Vitry, figure culturelle majeure du XIVe siècle, représente aujourd'hui encore un défi singulier. Son œuvre musicale, comprenant une vingtaine de motets d’attribution contestée, est d’un accès difficile, tant en ce qui concerne la recherche des sources historiques (plus d’une centaine à l’heure actuelle, éparpillées dans une trentaine de bibliothèques européennes) que de leur lecture (dégradations des manuscrits, altérations lacunaires, erreurs des copistes).

Ces difficultés semblaient avoir été résolues par une transcription de quatorze motets, parue en 1956 aux Éditions de l’Oiseau-Lyre, sous la responsabilité du musicologue Leo Schrade. En effet, cette transcription a servi, et sert encore de nos jours, de support à la quasi-totalité des interprétations publiques et enregistrées. Or, elle ne répond pas aux exigences actuelles de la pratique musicale historiquement informée : les sources ne sont pas mentionnées, les poèmes ne sont ni établis ni traduits, les choix et ajouts éditoriaux ne sont ni commentés ni justifiés, et l’éditeur n’a pas pris en compte les techniques constituant la « science du chant » au XIVe siècle : solmisation, déchant simple et fleurs musicales.

Ce projet de recherche appliquée a pour objectif de combler ces lacunes par un travail artistique et scientifique sur les sources originales, en proposant :

- une base de données des motets ;

- une édition diplomatique en ligne, modulable et interactive, de chaque source ;

- l’établissement et la traduction des poèmes ;

- une édition critique des motets, imprimée et en ligne, intégrant les techniques de la « science du chant » ;

- un enregistrement des poèmes déclamés en « dialecte parisien » ;

- des concerts en Suisse et à l’étranger ainsi que des enregistrements des principaux motets attribués à Philippe de Vitry, par l’ensemble Arborescence, constitués de chanteurs professionnels, créé spécifiquement pour le projet ;

- deux colloques internationaux et leurs actes : à Genève en novembre 2023 (en collaboration avec l’Université) et à Royaumont en mars 2024 (en collaboration avec la Fondation).