Pages

L’influence de la perception du corps sur la sonorité instrumentale (suite)

L’influence de la perception du corps sur la sonorité instrumentale (Suite)

Responsable(s)

Partenaires & équipe

Philippe Girardin, luthier

Haute école de musique de Lausanne / Elektronische Sudio Basel

Date de début: 2016

Résumé du projet

L'inclusion des pratiques somatiques dans les programmes d'éducation musicale est relativement récente et peu de recherches ont été menées dans ce domaine jusqu'à présent.

Dans une étude pilote avec des musiciens à cordes (HES-SO, 2014), nous avons combiné des enregistrements, des interviews, des questionnaires et des analyses sonores pour explorer l'influence de la conscience corporelle sur la performance musicale et le son instrumental.

Nos premières constatations suggèrent que la conscience corporelle consciente pendant la performance se traduit par une augmentation de la continuité du son ainsi que de la densité du spectre sonore et de l'énergie. Lors de brèves interviews, les participants des Hautes écoles de musique de Neuchâtel et de Lausanne ont souvent affirmé que l'augmentation de la densité sonore s'accompagnait d'une prise de conscience d'un plus grand poids du bras ou d'un moment de détente. De plus, les participants ont fait état d'une amélioration du bien-être physique et de l'expression musicale, ainsi que d'une réduction de l'anxiété liée à la performance. Les données sonores que nous avons recueillies étaient caractérisées par une grande variabilité due à la façon individuelle de jouer de l'instrument, et cette diversité a été amplifiée par les différents instruments, les différentes tonalités et passages musicaux, et les distances individuelles par rapport au microphone.

La présente étude de suivi vise à examiner si le nombre de paramètres variables peut être réduit afin de faciliter l'interprétation et l'objectivation des données. De plus, nous explorerons dans une expérience avec un passage lyrique si un groupe témoin apporte un éclairage supplémentaire précieux. Ce faisant, nous espérons acquérir davantage de connaissances sur le potentiel de notre méthodologie pour la recherche future et interdisciplinaire.