Isis Fahmy et Benoît Renaudin, projet Kairo[s] 2016
© Isis Fahmy, La Manufacture - Haute école des arts de la scène et Benoît Renaudin, HEAD – Genève
Isis Fahmy et Benoît Renaudin, projet Kairo[s] 2016
© Isis Fahmy, La Manufacture - Haute école des arts de la scène et Benoît Renaudin, HEAD – Genève
Isis Fahmy et Benoît Renaudin, projet Kairo[s] 2016
© Isis Fahmy, La Manufacture - Haute école des arts de la scène et Benoît Renaudin, HEAD – Genève

Études sur les nouvelles utopies technologiques au Caire au travers de projets artistiques collaboratifs

Octobre 2019 - Septembre 2020

Institution requérante: La Manufacture – Haute école des Arts de la Scène
Institution co-requérante: HEAD – Genève
Chefs de projet: Benoît Renaudin, HEAD – Genève et Isis Fahmy La Manufacture – Haute école des Arts de la Scène
Partenaires: Duncan MacDonald, Université américaine du Caire et Haytham Nawar, Festival CairoTronica, Egypte
Financement: HES-SO Leading House MENA pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord
Co-financement: La Manufacture, HEAD – Genève, Université américaine du Caire, Festival CairoTronica
Mots clé: Utopie, technologie, spéculatif, théâtre, design, objets performatifs, Égypte, Le Caire, recherche liée à l’art
Valorisation: Blog, installation, performances, objets

Notre vision de l’avenir est aujourd’hui très clairement influencée par les GAFAM et les marchés économiques prédominants de l’Occident. L’intelligence artificielle, la réalité virtuelle, le big data, la réalité augmentée, les services tels que Uber, les villes intelligentes ou encore les drones de transport : ces incroyables technologies vont toujours de pair avec des changements sociétaux et comportementaux que le monde industriel pourrait, au final, ne pas assumer. Ce projet de recherche, au carrefour du design spéculatif et du théâtre transdisciplinaire, cherche à explorer des scénarios alternatifs à partir de la ville postrévolutionnaire du Caire, en Égypte, ainsi que de ses champs sociologiques variés et complexes.

Grâce à un partenariat entre la HEAD – Genève, La Manufacture (Lausanne) et l’Université américaine du Caire, les chercheurs espèrent explorer de possibles objets, installations et performances proposant des approches différentes, de nouvelles utopies ou de possibles dérivés positifs que des artistes égyptiens et suisses pourraient mettre en valeur dans les domaines des technologies de communication et de télécommunication.

Ce projet de recherche artistique vise, au final, à aboutir à une série d’« objets performatifs ». Ce terme « objet performatif » a tout d’abord été utilisé par Isis Fahmy et Benoît Renaudin dans une première recherche réalisée à La Manufacture et à la HEAD – Genève en 2018-2019, intitulée « Théâtre et Design : comment créer un objet performatif ? », dans laquelle le duo explorait la façon dont des pratiques de design spéculatif pouvaient servir de ressource pour la création de pièces de théâtre orientées vers de nouvelles visions technologiques, ainsi que de nouveaux objets de design fondés sur un résumé dramaturgique théâtral. Ils y développaient ensuite des méthodes pour créer la dynamique d’un dialogue, au croisement entre théâtre, design et fiction.

Isis Fahmy et Benoît Renaudin appliqueront ces outils à leurs nouvelles recherches au Caire, alliant des pratiques d’études liées au théâtre et au design, avec pour objectif l’exploration de nouveaux récits technologiques en compagnie d’autres artistes installés au Caire.



Voir tous les projets de Recherche

Voir tous les projets de l'école