Jean-Pierre Greff, directeur, et les étudiant-e-s de la HEAD