Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht
Litho-graphisme
© HEAD – Genève, Michel Giesbrecht

Litho-graphisme

February 2019 to March 2019

Workshop dirigé par Demian Conrad , automatico studio, professeur au sein du département Communication visuelle

Assisté par Gaëtan Stierlin et Timotei Keller

Étudiant.e.s: Floriane Biner, Christelle Bonny, Indira Gomez, Théa Heckendorn, Glenn Le Meur, Dorodea Leone, Virgile Mocquot, Jérémie Monnet, Yasmine Nabli, Davide Novais, Matilda Pförtner, Maude Renevier, Charlotte Viglino, Martin Zambaz

Impression chez Jacques Verstraete, Lausanne

Le litho-graphisme est la discipline qui utilise l’impression industrielle (lithographie offset), afin de créer des visuels graphiques analogiques, que l’on ne pourrait pas créer à partir d’un ordinateur. Ces visuels ont des qualités esthétiques propres au processus de création, parfois liquides, parfois floutées, qui caractérisent le travail pionnier du photogramme, comme les modernistes László Moholy-Nagy, Man Ray ou El Lissitzky.

La plaque offset est recouverte d’une fine couche photosensible diazoïque qui peut être activée grâce à des liquides ou de la lumière. La surface se compose ainsi de zones imprimables (lipophile) et non-imprimables (hydrophobe). Le litho-graphisme rapproche le graphiste de l’impression industrielle en lui laissant la liberté de créer des visuels directe- ment dans la matière d’impression, avec un résultat immédiat 1:1 de sa propre création.

Au cours de ce workshop, nous avons testé plusieurs techniques propres au litho-graphisme: le photogramme, le masquage, le chimigramme et le luminogramme.
Une place importante est accordée à l’expérimentation. Nous avons passé une journée chez l’imprimeur artisanal Jacques Verstraete, basé à Lausanne, pour imprimer la meilleure sélection de nos créations.

L’édition est rendue possible grâce au précieux partenariat avec l’imprimeur Jacques Verstraete de Lausanne et la filière de Communication visuelle de la HEAD.

View all of the school's projects