HES-SO Genève

Coronavirus : ce qu'il faut savoir

Etat au 19 janvier 2022 

 

English version

Dernières nouvelles
  • La session d’examens de janvier se déroule en présentiel et est ouverte aux personnes vaccinées, guéries ou détenant une attestation de test négatif.
  • Après les examens, l’enseignement continuera à être dispensé en présentiel dans les HES. Les étudiant-e-s, le personnel d’enseignement et de recherche (corps enseignant et intermédiaire, vacataires inclus), de même que le personnel administratif et technique en contact régulier avec les étudiant-e-s, doivent avoir le certificat Covid ou une attestation de test négatif.
  • Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux fermés de formation et de travail, même si les personnes sont assises.
  • Depuis le 20 décembre 2021, le télétravail est obligatoire partout où cela est possible.
  • Comme l’enseignement et la recherche sont réalisés en présentiel, les membres du personnel en lien avec ces activités restent également en présentiel, dans le strict respect des règles sanitaires.
  • Depuis le 13 janvier 2022, la durée des quarantaines est diminuée à 5 jours. Les quarantaines concernent désormais que les gens faisant ménage commun avec la personne testée positivement (ou qui ont un contact comparable) et dont la vaccination/guérison date de plus de 4 mois.
  • Un dispositif de tests gratuits est déployé depuis vendredi 24 septembre 2021 dans les écoles HES afin de permettre aux étudiant-e-s non vacciné-e-s de pouvoir se rendre en cours (détails sous « Certificat Covid-Tests-Vaccin » ->Tests 
  • La gratuité des tests est prolongée jusqu’à la fin de l'année académique en cours.
  • Depuis le 6 décembre 2021, la durée de validité des tests rapides antigéniques est réduite de 48 à 24 heures.
  • Eepuis le 20 décembre 2021, les manifestations qui se déroulent à l’intérieur sont limitées aux personnes vaccinées ou guéries (détails sous Collaborateur-trice-s > Manifestations publiques ou sous Etudiant-e-s -> Manifestations publiques)
  • Depuis le 6 décembre 2021,toutes et tous les participant-e-s de formation continue doivent être au bénéfice d’un certificat Covid (détail sous Collaborateur-trice-s > Enseignement et recherche ou sous Etudiant-e-s > Enseignement)
  • Pour stopper la propagation du virus, la HES-SO Genève encourage chacune et chacun à se faire vacciner.
  • Dès lundi 20 septembre 2021, les personnes non vaccinées ou non guéries doivent présenter la preuve d’un test négatif à leur arrivée en Suisse. Cela ne concerne pas les frontalier-ère-s. 
Décisions politiques et académiques

Voici ci-dessous toutes les décisions académiques en lien avec le Covid-19 et en vigueur uniquement pour l’année académique 2020-2021, ainsi que les dernières décisions politiques fédérales et cantonales.

 

Décisions académiques et de la HES-SO Genève

 

Décisions politiques

 

L’illustration ci-dessous montre quelles mesures minimales sont actuellement applicables dans toute la Suisse. Lorsque les mesures cantonales sont plus strictes, elle remplacent les mesures nationales.

 

 

La HES-SO Genève suit de près les informations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et applique les recommandations du médecin cantonal ainsi que celles du Conseil d’Etat afin de préserver la santé de toute la communauté HES et d’éviter la propagation du virus. Elle adapte sa politique sanitaire au fur et à mesure des changements dans les recommandations émises par les autorités. En cas de changement majeur, l’ensemble de la communauté HES-SO Genève sera rapidement informée par mail. 

Une cellule de crise interne a été créée pour mettre en œuvre les mesures et anticiper les besoins futurs, particulièrement en ce qui concerne l’informatique, afin que les écoles et l’institution puissent poursuivre leurs missions tout en garantissant des conditions sanitaires en accord avec les recommandations des autorités sanitaires et politiques.

L'Unité santé, sécurité et bien-être au travail est à votre écoute (public interne)

 

Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail ou vos études, une FAQ a été complétée à cet effet (public interne).

Mesures sanitaires en vigueur

La HES-SO Genève exhorte toutes et tous de suivre les mesures essentielles de prévention contre la transmission des virus ainsi que les mesures d’hygiène recommandées par la Confédération, y compris en dehors du périmètre de ses bâtiments.

Depuis lundi 29 novembre 2021, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux fermés de travail et de formation, y compris lorsque les gens sont assis. Cette exigence s’applique donc dans les salles de cours, les bibliothèques, les infothèques, les bureaux avec plus d’une personne et tous les autres espaces collectifs. Elle s’applique aussi pour les manifestations dont l’accès est réservé aux seules personnes en possession d’un certificat Covid.

A l’extérieur, le port du masque n’est pas obligatoire, sauf dans les files d’attentes et les rassemblements.

 

Personnes vulnérables

Le Conseil fédéral a annoncé le 13 janvier 2021 que les personnes vulnérables doivent être protégées à l’aide de mesures spécifiques. Au niveau de la HES-SO Genève, des Dispositions spécifiques aux personnes vulnérables (lien interne) ont ainsi été prises, avec entrée en vigueur le 18 janvier 2021.

 

Rappel des mesures préventives

 

Que ce soit contre la grippe, le rhume ou le coronavirus, les mesures préventives restent similaires:

Se laver soigneusement les mains

Lavez-vous soigneusement les mains avec de l’eau et du savon plusieurs fois par jour ou avec une solution hydro-alcoolique

 

Tousser et éternuer dans un mouchoir en papier ou dans le creux du coude

En l'absence de mouchoir en papier, toussez et éternuez dans le creux du coude. Si vous deviez toutefois utiliser les mains, lavez-les soigneusement avec de l’eau et du savon le plus rapidement possible.
Jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée

 

Eviter les poignées de main

 

 

Garder ses distances

 

 

Porter un masque dans tous les locaux de la HES-SO Genève, y compris lorsque l’on est assis-e. Seules exceptions : les personnes travaillant seules dans un espace individuel fermé et celles qui prennent leur repas sur leur lieu de travail/étude pour autant que la distance de 1,5 mètre soit respectée. Les enseignant-e-s peuvent également l’enlever lorsqu’ils-elles donnent un cours.

 

 

Aérer régulièrement les locaux 

En cas de fièvre et de toux, rester à la maison

 

 

Toujours téléphoner avant d’aller chez le médecin ou aux urgences

 

 

 

 

En l’absence de médecin traitant, vous pouvez appeler :

  • Genève Médecins (GeMed) au 022 754 54 54
  • Médecins Urgences 022 321 21 21
  • SOS-Médecins au 022 748 49 50

 

Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail ou vos études, une FAQ a été complétée à cet effet.

Certificat COVID - Tests - Vaccin

 

Certificat Covid

Le certificat Covid est délivré aux personnes vaccinées ou guéries depuis moins de douze mois, sous forme papier ou sur une application.

Suite à l’arrêté du Conseil fédéral du 22 septembre 2021, le certificat Covid ou une attestation de test négatif est exigé pour les étudiantes et étudiants. Cette exigence s’adresse aussi depuis le 27 septembre 2021 au personnel d’enseignement et de recherche (corps enseignant et intermédiaire, vacataires inclus), de même qu’au personnel administratif et technique en contact régulier avec les étudiant-e-s.

 

 

Tests 

Pour continuer à garantir l’accès et le droit à l’enseignement, qui sont fondamentaux, un dispositif de tests ciblés et répétitifs sont mis en place dans les écoles de la HES-SO Genève. Ces tests salivaires sont gratuits pour les étudiant-e-s (muni-e-s d’une carte d’étudiant-e-s) et au personnel soumis à l’obligation du certificat Covid suite à l’arrêté du 22 septembre 2021 du Conseil d’Etat. Ces tests leur permettent d’obtenir un certificat qui leur ouvre l’accès aux salles de cours, aux bibliothèques et aux cafétérias HES, et plus généralement d’accéder à toutes les infrastructures HES.

Le canton a annoncé que la gratuité des tests est prolongée jusqu’à la fin de l’année académique en cours.

Concrètement, il s’agit de tests salivaires « poolés » (création d’un échantillon mixte de plusieurs personnes à tester) donnant lieu à une attestation valable 72 heures. Remarque importante : les résultats sont disponibles dans les 6 à 8 heures ; et dans l’intervalle, il n’est pas autorisé de se rendre en cours ni dans les bâtiments HES.

Pour celles et ceux qui veulent avoir une réponse dans les 15 minutes, des tests antigéniques nasopharyngés sont également proposés gratuitement. Depuis le 6 décembre 2021, la durée de validité de ces tests antigéniques est réduite à 24 heures (contre 48 heures précédemment), a annoncé la Confédération le 3 décembre.

Remarque concernant les tests rapides : depuis le 16 novembre 2021, la Confédération prend en charge uniquement les tests rapides antigéniques nasopharyngés (prélèvement avec un écouvillon "fin" dans la région nasopharynx), dont la fiabilité est supérieure à celle du test Antigénique Nasal (prélevé en partie basse du nez).  Dès lors, le test antigénique nasal n’est plus proposé sur les sites de la HES.
 

Voici ci-dessous les horaires et lieux des centres de dépistage HES

A noter que les étudiant-e-s et le personnel concerné peuvent se rendre dans n’importe quel centre de test d’une école HES genevoise (ils-elles ne sont donc pas tenus d’aller dans leur établissement). 

HEPIA – Rue de la Prairie 4, AS01 (ancienne salle des maîtres) – 7h-11h.

HEPIA - Site de Lullier, hall principal devant l'Aula, les jeudis 7h30-10h30. 

HEAD – Av. Châtelaine 7 – « Bungalow » sur la terrasse du bâtiment H, hall d’entrée bâtiment A - 13h-17h. 

HEG – Bât. C (salle 009), lundi et mercredi : 7h-12h et 16h-18h; mardi-jeudi: 7h-12h; vendredi 7h-14h30. Attention : du 24 janvier au 4 février : 7h-14h tous les jours

HEdS – Pavillon Thury, rez-de-chaussée - 7h15-12h. Caroubiers, salle R04 - 13h00-15h30. 

HETS – Hall d’entrée bât.C -  7h45-14h00 (le mardi : 7h00-14h00).

HEM - Av. du Mail 14, St-Boniface Salle Tagone - mardi au vendredi 13h-17h. Dès le 25 janvier : 07h30-10h30 (mardi au vendredi)

 

Vaccins

La capacité de sortir rapidement de la crise sanitaire dépend aujourd’hui essentiellement de la campagne de vaccination. Dans ce contexte, la HES-SO Genève encourage chacune et chacun à se faire vacciner pour sa propre santé, par solidarité envers les autres, en particulier les plus vulnérables, et pour stopper la propagation du virus.

Pour les personnes qui se posent des questions sur les vaccins, ce document du Service du médecin cantonal apporte de nombreuses réponses.

Pour faciliter la vaccination, toute la communauté HES qui le désire a pu venir se faire vacciner sur site cet automne.

Pour mémoire, il est toujours possible de se rendre dans un centre de vaccination pour se faire vacciner, avec ou sans rendez-vous. Le vaccin est gratuit.

Symptômes: marche à suivre

 

L’OFSP indique que les symptômes les plus courants sont :

  • Symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (maux de gorge, toux (surtout sèche), insuffisance respiratoire, douleurs dans la poitrine) ;
  • Fièvre ;
  • Perte soudaine de l’odorat et/ou du goût.

 

Les symptômes suivants peuvent aussi apparaître :

  • Maux de tête ;
  • Faiblesse générale, sensation de malaise ;
  • Douleurs musculaires ;
  • Rhume ;
  • Symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhée, maux de ventre) ;
  • Éruptions cutanées.

 

Si vous présentez des symptômes d'affection des voies respiratoires (toux, maux de gorge, souffle court) avec ou sans fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires et/ou perte soudaine de l'odorat ou du goût, il est vivement recommandé d'effectuer un test de dépistage en contactant l'un des centres de prélèvement du canton.

A partir du 2 novembre 2020, des tests rapides peuvent être utilisés pour déterminer une infection au covid-19 et pour isoler plus rapidement les cas positifs. Seules les personnes qui présentent des symptômes selon les critères de l’OFSP, depuis moins de quatre jours, et qui ne font pas partie d’une catégorie à risque peuvent bénéficier de ces tests rapides. De plus, les personnes asymptomatiques qui ont été alertées par l’application SwissCovid peuvent également se soumettre au test rapide

Si le test rapide est négatif, mais que des symptômes sont apparus dans l’intervalle, il convient de rester en isolement jusqu’à 24h après la disparition des symptômes

L’objectif du dépistage est double : isoler rapidement chaque personne malade pour éviter qu’elle n’infecte d’autres personnes et mettre en quarantaine les personnes avec lesquelles la personne malade aurait été en contact rapproché et qui peuvent être infectées.

 

Quarantaine:

A partir du 13 janvier 2022, la durée des quarantaines est de 5 jours. Le premier jour est celui du dernier contact avec la personne testée positive.

Par ailleurs, sont désormais mises en quarantaines uniquement les personnes ayant le plus haut risque d’infection, c’est-à-dire celles faisant ménage commun avec la personne testée positive ou ayant un contact comparable, étroit et régulier avec elle. Ces personnes sont exemptées de quarantaine si elles ont reçu leur dernière dose de vaccin (primovaccination ou rappel) il y a moins de 4 mois ou si elles sont guéries depuis moins de 4 mois.

Les autres contacts étroits d'une personne positive ne sont plus mis en quarantaine. La personne positive est encouragée à prévenir ses contacts de sa positivité. Il est fortement recommandé aux contacts d'annuler ou reporter leurs rendez-vous d'une semaine dans la vie privée comme sur le lieu de travail, se faire tester au moindre doute (test gratuit), porter un masque lors de tout contact avec les autres pendant 7 jours après le dernier contact avec la personne testée positive et éviter les lieux publics.

 

Isolement:

L’isolement concerne les personnes atteintes du COVID-19. Le Conseil fédéral a décidé de raccourcir la durée d’isolement à 5 jours (contre 10 précédemment) dès le 13 janvier 2022. Pour pouvoir sortir de l’isolement, il faut ne plus présenter aucun symptôme depuis 48 heures.

Si vous souffrez de symptômes grippaux, restez impérativement à la maison en attendant de vous faire tester et informez votre hiérarchie. Vous éviterez ainsi la propagation de la maladie. Appelez votre médecin traitant habituel ou une institution de soins. Les consignes pour l'isolement sont disponibles sur le site de l'OFSP

Vous désirez évaluer rapidement votre risque et savoir quoi faire ? L'OFSP a mis en ligne un outil de conseil personnalisé et gratuit vous permettant de vous évaluer si vous avez des craintes.

 

 

Traçage
Pour aider à interrompre les chaînes de transmission et ainsi empêcher une nouvelle flambée des cas, la Confédération a mis au point l’application pour smartphone SwissCovid afin de compléter le traçage classique des contacts. La HES-SO Genève, en accord avec la HES-SO, recommande son utilisation, mais laisse à chacune et à chacun le choix de son utilisation, ce dernier relevant de la responsabilité individuelle.

 

Certificat médical

Pour l’ensemble du personnel, un certificat médical est exigé dès 3 jours d’absence. Toutes les personnes testées positivement recevront un certificat médical et doivent sans attendre informer l’employeur. Les personnes ayant été en contact étroit avec une personne testée positivement seront pour leur part contactées par l'équipe du médecin cantonal qui leur remettra une éventuelle décision de quarantaine.

 

FAQ et sources d'information

    Collaboratrices, collaborateurs
    En bref

    Le Conseil fédéral a confirmé le 19 janvier 2022 le maintien des activités d’enseignement et de recherche en présentiel. Comme précédemment, les étudiant-e-s et membres du personnel sont soumis à la règle des 3G (ils et elles doivent être vacciné-e-s, guéri-e-s ou avoir été testé-e-s négativement), autrement dit détenir un certificat Covid ou une attestation de test négatif.

    La session d’examen de janvier se déroule en présentiel, dans le strict respect des normes sanitaires.

    Le Conseil fédéral a maintenu l’obligation de travailler à domicile partout où cela est possible. Par conséquent, jusqu’à fin février 2022 (sauf nouvel avis), le télétravail est la règle pour toutes les activités qui peuvent se réaliser à distance. Il n’est pas nécessaire de remplir le formulaire de demande de télétravail.

    Comme l’enseignement et la recherche sont réalisés en présentiel, les membres du personnel en lien avec ces activités restent également en présentiel, dans le strict respect des règles sanitaires. Si d’autres activités de l’institution nécessitent la présence sur place, elles sont autorisées pour autant qu’elles aient été expressément demandées par la hiérarchie.

    Lorsque les personnes doivent travailler sur place, le port du masque est obligatoire dans tous les locaux partagés accueillant plus d'une personne. Les enseignant-e-s peuvent le retirer au moment de donner leur cours (pour autant que la distance minimale de 1,5 mètre soit respectée).

    Conséquence logique de l’exigence du télétravail : les réunions de travail (avec ou sans participant-e-s externes) sont prioritairement organisées à distance. Si le présentiel est absolument nécessaire, le masque doit être porté en tout temps, même si la distance de 1,5 mètre entre les personnes est respectée.

    Durant cette période, ce sont les « dispositions applicables au télétravail (version 6 du 17 décembre 2021) » qui font office de référence.

    Le personnel enseignant, ainsi que les autres membres du personnel en contact régulier avec les étudiant-e-s, bénéficient gratuitement du dispositif de tests que la HES-SO Genève a déployé sur les sites des écoles pour les étudiant-e-s. Ainsi, le personnel qui ne dispose pas de certificat COVID peut se soumettre sans frais aux tests, ce qui leur permettra d’accéder à leurs activités d’enseignement ainsi qu’à la cafétéria, cela aux mêmes conditions que la personne disposant d’un certificat COVID. Les lieux de ces tests sont détaillés sous « Certificat Covid-Tests-Vaccin » ->Tests.

    Depuis lundi 29 novembre 2021, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux fermés de travail et de formation, y compris lorsque les gens sont assis. Cette exigence s’applique donc dans les salles de cours, les bibliothèques, les infothèques, les bureaux avec plus d’une personne et tous les autres espaces collectifs. Elle s’applique aussi pour les manifestations dont l’accès est réservé aux seules personnes en possession d’un certificat Covid.

    Les uniques exceptions à ce port du masque obligatoire concernent les personnes travaillant seules dans un espace individuel fermé et celles qui prennent leur repas sur leur lieu de travail/étude pour autant que la distance de 1,5 mètre soit respectée. De même, le corps enseignant peut enlever son masque lorsqu’il donne son cours et que la distance est supérieure à 1,5 m.

    Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne). Un arbre de décision (lien interne) pour le personnel est également à votre disposition afin de vous guider en cas d’apparition de symptômes et de décision de quarantaine. Par analogie, ce document peut être également appliqué aux étudiant-e-s.

    Accès aux bâtiments

    Depuis lundi 29 novembre 2021, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux fermés de travail et de formation, y compris lorsque les gens sont assis. Cette exigence s’applique donc dans les salles de cours, les bibliothèques, les infothèques, les bureaux avec plus d’une personne et tous les autres espaces collectifs

    Remarque : pour les étudiant-e-s, l’accès aux bâtiments est limité à celles et ceux en possession d’un certificat Covid ou d'une attestation de test négatif.

    L’hygiène des mains et la distance de 1,5 mètre demeurent.

    Les étudiant-e-s et les membres du personnel doivent se référer aux instructions des écoles (respectivement des services communs ou de –Pulse Incubateur HES) et respecter les consignes édictées dans le plan de protection des différentes entités, en particulier le port du masque, la distance physique et les règles sanitaires.

    Bibliothèques et autres espaces communs

    Les bibliothèques, infothèques, centres de documentations et autres espaces communs (salles de réunion, espaces de convivialité, admissions, réceptions, espaces de travail, etc.) ou espaces dédiés aux étudiant-e-s (admissions, réceptions, espaces de travail, etc.) sont accessibles à toutes et tous, et sont soumis aux mêmes règles que l’ensemble des bâtiments, à savoir respect de la distance de 1,5 mètre, ainsi que port du masque y compris lorsque l’on est assis (et en plus pour les étudiant-e-s : détention du certificat Covid).

    Cafétérias

    A partir du 20 septembre, les cafétérias sont soumises aux nouvelles règles de la restauration : en intérieur, elles ne peuvent donc accueillir que les personnes possédant un certificat Covid ou pour les étudiant-e-s le certificat Covid ou le test salivaire négatif.

    Les ventes à l’emporter sont autorisées pour les personnes ne possédant pas de certificat Covid ni d’attestation de test négatif.

    Les cafétérias doivent opérer dans le strict respect des normes sanitaires ainsi que des plans de protection de la branche et leur ouverture dépend de l’exploitant.

    Consultez la FAQ HES-SO Genève(lien interne). 

    Travail en présentiel et/ou à distance

    Le Conseil fédéral a maintenu l’obligation de travailler à domicile partout où cela est possible. Par conséquent, jusqu’à fin février 2022 (sauf nouvel avis), le télétravail est la règle pour toutes les activités qui peuvent se réaliser à distance. Il n’est pas nécessaire de remplir le formulaire de demande de télétravail.

    Comme l’enseignement et la recherche sont réalisés en présentiel, les membres du personnel en lien avec ces activités restent également en présentiel, dans le strict respect des règles sanitaires. Si d’autres activités de l’institution nécessitent la présence sur place, elles sont autorisées pour autant qu’elles aient été expressément demandées par la hiérarchie.

    Lorsque les personnes doivent travailler sur place, le port du masque est obligatoire dans tous les locaux partagés accueillant plus d'une personne. Les enseignant-e-s peuvent le retirer au moment de donner leur cours (pour autant que la distance minimale de 1,5 mètre soit respectée).

    Conséquence logique de l’exigence du télétravail : les réunions de travail (avec ou sans participant-e-s externes) sont prioritairement organisées à distance. Si le présentiel est absolument nécessaire, le masque doit être porté en tout temps, même si la distance de 1,5 mètre entre les personnes est respectée.

    Durant cette période, ce sont les « dispositions applicables au télétravail (version 6 du 17 décembre 2021) » qui font office de référence.

    Depuis lundi 29 novembre 2021, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux fermés de travail et de formation, y compris lorsque les gens sont assis (sauf pour les personnes travaillant seules dans un espace individuel fermé et celles qui prennent leur repas sur leur lieu de travail/étude pour autant que la distance de 1,5 mètre soit respectée).

    Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne).

    Enseignement et recherche

    Le Conseil fédéral a confirmé le le 19 janvier 2022  le maintien des activités d’enseignement et de recherche en présentiel. Comme précédemment, les étudiant-e-s et membres du personnel sont soumis à la règle des 3G (ils et elles doivent être vacciné-e-s, guéri-e-s ou avoir été testé-e-s négativement), autrement dit détenir un certificat Covid ou une attestation de test négatif.

    Depuis lundi 29 novembre 2021, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux fermés de travail et de formation, y compris lorsque les gens sont assis. Cette exigence s’applique donc dans les salles de cours, les bibliothèques, les infothèques, les bureaux avec plus d’une personne et tous les autres espaces collectifs.

    Les uniques exceptions à ce port du masque obligatoire concernent les personnes travaillant seules dans un espace individuel fermé et celles qui prennent leur repas sur leur lieu de travail/étude pour autant que la distance de 1,5 mètre soit respectée. De même, le corps enseignant peut enlever son masque lorsqu’il donne son cours et que la distance est supérieure à 1,5 m.

    Concernant le certificat Covid, l’arrêté du Conseil d’Etat du 22 septembre 2021 oblige dès le 27 septembre 2021 les enseignant-e-s de l’UNIGE et de la HES-SO Genève d’être, comme les étudiant-e-s, en possession d’un certificat Covid ou d'une attestation de test négatif. Cette exigence concerne ainsi le personnel d’enseignement et de recherche (corps enseignant et intermédiaire, vacataires inclus), de même que le personnel administratif et technique en contact régulier avec les étudiant-e-s dans le cadre de l’enseignement.

    La mesure s’applique donc dans les lieux d’enseignement (classes, ateliers, laboratoires, etc.). 

    Les personnes travaillant à l’accueil, au bureau des admissions ou encore dans les bibliothèques, c’est à-dire actives dans les autres activités non directement liées à l’enseignement, ne sont pas concernées par cette exigence de certificat COVID.

    Des contrôles aléatoires similaires à ceux concernant les étudiant-e-s auront lieu.

    Le personnel enseignant, ainsi que les autres membres du personnel en contact régulier avec les étudiant-e-s, bénéficient gratuitement du dispositif de tests salivaires que la HES-SO Genève a déployé sur les sites des écoles pour les étudiant-e-s. Ainsi, le personnel qui ne dispose pas de certificat COVID peut se soumettre sans frais aux tests, ce qui leur permettra d’accéder à leurs activités d’enseignement ainsi qu’à la cafétéria, cela aux mêmes conditions que la personne disposant d’un certificat COVID. Les lieux de ces tests sont détaillés sous « Votre santé » -> « Préserver la santé de toutes et tous ».

    Ce dépistage est gratuit pour les étudiant-e-s (muni-e-s d’une carte d’étudiant-e) et le personnel soumis à l’obligation du certificat Covid suite à l’arrêté du 22 septembre 2021 du Conseil d’Etat. Ces tests leur permettent d’obtenir une attestation qui leur ouvre l’accès aux salles de cours, aux bibliothèques et aux cafétérias HES. Toutefois, cette dernière n’a pas valeur de Certificat Covid et ne permet pas d’entrer dans un restaurant, d’aller à un concert ou dans une discothèque, a précisé le Canton. Davantage d’informations sur les tests dans la partie « Votre santé » -> « Préserver la santé de toutes et tous ».

    Session d'examens 

    La session d’examens de janvier se déroule en présentiel. Elle est accessible aux personnes vaccinées, guéries et à celles détenant une attestation de test négatif.

    Le plan de protection (contrôle des certificats COVID, port du masque, aération des pièces, hygiène des mains, etc.) sera strictement appliqué pour la sécurité de toutes et tous.

    Une contamination au Covid, un isolement ou une quarantaine (décrétés par les autorités sanitaires) constituent des motifs valables pour justifier une absence à l’examen. Pour mémoire, depuis le 13 janvier 2022, la quarantaine est de 5 jours.

    Durée maximale des études

    La durée normale des études est maintenue pour l’ensemble des étudiant-e-s. Toutefois, en raison de la crise pandémique et de ses effets potentiels sur le déroulement des formations, la durée maximale des études est prolongée de deux semestres.

    Formation continue

    Pour la formation continue, toutes et tous les participant-e-s doivent être en possession d’un certificat Covid selon la règle des 2G (vacciné-e-s ou guéri-e-s). Dès lors, il n’y a plus de restriction quant à l’utilisation de la salle (qui peut donc être désormais utilisée entièrement).  

    En cas d’examens de formation continue sur site, ces derniers sont soumis à la règle des 3G, à savoir qu’ils sont également ouverts aux personnes qui présentent un certificat ou une attestation de test négatif

    Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne).

    Evénements entre collègues

    La règle des 2G (à savoir être vacciné-e ou guéri-e) s’applique désormais à toutes les manifestations et à toutes les activités culturelles et sportives se déroulant à l’intérieur. Concrètement, cela signifie qu’une personne non vaccinée ou non guérie ne pourra pas y participer, même si elle dispose d’une attestation de test négatif. Par ailleurs, bien que ces activités soient désormais accessibles uniquement aux personnes vaccinées ou guéries, celles-ci doivent porter le masque et consommer en étant assises.

    Les règles pour les manifestations privées se trouvent sur intranet dans le tableau récapitulatif (lien interne).

    Manifestations publiques

    Pour les Manifestations en intérieur, la règle des 2G (à savoir être vacciné-e ou guéri-e) s’applique désormais à toutes les manifestations et à toutes les activités culturelles et sportives se déroulant à l’intérieur. Concrètement, cela signifie qu’une personne non vaccinée ou non guérie ne pourra pas y participer, même si elle dispose d’une attestation de test négatif. Par ailleurs, bien que ces activités soient désormais accessibles uniquement aux personnes vaccinées ou guéries, celles-ci doivent porter le masque et consommer en étant assises.

    Pour les manifestations en extérieur, le port du masque est obligatoire et la consommation doit se faire assise (table basse ou haute) ou debout dans un périmètre défini si la distance requise entre les groupes est respectée.

    Au-delà de 300 personnes, ces manifestations sont ouvertes aux seules personnes vaccinées, guéries ou testées (règle des 3G).

    Le tableau récapitulatif se trouvant sur intranet synthétise toutes les mesures et exigences des manifestations privées et publiques.

    Toutes les manifestations publiques doivent faire l'objet d'un plan de protection spécifique validé. Voir la directive sur le plan de protection spécifique.

    Informatique
    • En cas de télétravail et de cours à distance, un dispositif a été mis en place : voir la FAQ HES-SO Genève ou directement celle mise en place par l’informatique.
    • Afin que tout le monde puisse accéder au VPN (mode d’emploi consultable ici), il est rappelé la bonne pratique suivante : se déconnecter dès que les documents nécessaires sont téléchargés. En effet, la bande passante n’est pas faite pour que tout le monde travaille en même temps sur le VPN.
    • Le helpdesk informatique continue à se tenir à disposition. Merci de privilégier le ticketing plutôt que le téléphone :
      envoyer un email à helpdesk@hesge.ch ou via le site https://support.hesge.ch (accès interne avec login AAI).
      Si le ticketing n'est pas suffisant, joindre le support par téléphone :
      +41 22 546 23 23.
    • Concernant plus spécifiquement l’enseignement à distance, plusieurs webinaires sont référencés tant sur le site de la DSI , que sur celui de Cyberlearn  et expliquent p.ex. comment créer un cours, le rendre plus interactif ou faire passer un examen.
    • De plus, le Centre e-learning HES-SO Cyberlearn a lancé un programme de formation intensif pour les professeur-e-s. Pour les aider à réaliser des ressources d'apprentissage en ligne, des ressources vidéo et des manuels sont disponibles sur https://cyberlearn.hes-so.ch.

    • Les solutions Teams (enseignement synchrone) et Moodle (enseignement asynchrone) sont à disposition pour les enseignant-e-s. Informations sur Cyberlearn qui propose également une centrale téléphonique d’information, ainsi que sur la FAQ de la HES-SO Genève.
    Déplacements à l’étranger

    À partir de samedi 22 janvier 2022, les personnes vaccinées ou guéries ne doivent plus présenter de test PCR ou de test rapide antigénique négatif pour entrer en Suisse. En revanche, les personnes qui ne sont ni vaccinées ni guéries doivent continuer de présenter un test.

     Compte tenu des capacités de dépistage limitées dans notre pays, le deuxième test exigé actuellement entre quatre et sept jours après l'entrée en Suisse ne sera par contre plus nécessaire. C'est donc la règle des 3G qui s'applique à l'entrée en Suisse.

     Le formulaire d'entrée (Passenger Locator Form, SwissPLF) doit désormais être rempli uniquement par les personnes qui entrent en Suisse par avion ou par une compagnie de bus longue distance.

     

    Tableau récapitulatif des nouvelles règles concernant l’entrée en Suisse.

    Le Conseil fédéral a annoncé que tous les pays sont retirés de la liste de quarantaine à partir de samedi 4 décembre 2021.

    Les personnes en provenance de zones frontalières sont exemptées de l’obligation de présenter un test et un formulaire d’entrée.

    Les ressortissants d'États tiers non vaccinés qui souhaitent entrer en Suisse depuis un pays ou une région à risque de l'espace Schengen pour des séjours temporaires sans activité lucrative de 90 jours au plus au cours d'une période de 180 jours ne pourront pas le faire, sauf exception (cas de rigueur). Cette interdiction concerne les voyages touristiques et les visites à des proches. La liste des pays et des régions à risque figure à l'annexe 1 de l'ordonnance 3 COVID-19. Elle est actualisée régulièrement en fonction des recommandations de la Commission européenne pour les États de l'espace Schengen.

    En savoir plus sur les entrées en Suisse : page dédiée de la Confédération.

     

    Frontalier-ère-s

    Les membres du personnel frontaliers n’ont pas besoin de faire ni de tests PCR, ni de quarantaine, tant pour venir à Genève que pour rentrer en France. Ils doivent toutefois se munir d’une attestation de domicile pour pouvoir prouver qu’ils résident dans un rayon de 30 km. Le Conseil fédéral définit comme zone frontalière notamment la région Auvergne-Rhône-Alpes.

     

    Déplacements professionnels

    L’OFSP met régulièrement à jour sa liste des pays à risque. Des restrictions d’entrée s’appliquent aux personnes en provenance de ces pays.

    L’outil en ligne Travelcheck permet de connaître les conditions d’entrée en Suisse en fonction de différents critères (personnels et géographiques)

    Les dispositions particulières concernant l’entrée en Suisse en lien avec la pandémie sont détaillées sur le site de la Confédération.

     

    Déplacements privés

    La HES-SO Genève encourage chacune et chacun à suivre les recommandations de l’OFSP.

    Avant tout déplacement à l’étranger, dans le contexte de pandémie de COVID-19, il est vivement conseillé de se renseigner auprès des ambassades ou consulats du pays de destination. Dans tous les cas, il est indispensable de suivre avec attention les règles d’hygiène et de comportement recommandées par les autorités sanitaires. 

     

    Retour en Suisse

    À partir de samedi 22 janvier 2022, les personnes vaccinées ou guéries ne doivent plus présenter de test PCR ou de test rapide antigénique négatif pour entrer en Suisse. En revanche, les personnes qui ne sont ni vaccinées ni guéries doivent continuer de présenter un test.

     Compte tenu des capacités de dépistage limitées dans notre pays, le deuxième test exigé actuellement entre quatre et sept jours après l'entrée en Suisse ne sera par contre plus nécessaire. C'est donc la règle des 3G qui s'applique à l'entrée en Suisse.

     Le formulaire d'entrée (Passenger Locator Form, SwissPLF). doit désormais être rempli uniquement par les personnes qui entrent en Suisse par avion ou par une compagnie de bus longue distance.

    (Jusqu’au samedi 22 janvier, toutes les personnes de plus de 16 ans entrant sur le territoire, y compris les vaccinées et les guéries, doivent se faire tester. Pour le dépistage avant l'entrée en Suisse, les tests rapides antigéniques de moins de 24 h sont acceptés au même titre que les tests PCR de moins de 72 h. Les personnes non vaccinées ou non guéries doivent en plus réaliser un deuxième test entre 4 et 7 jours après l'entrée en Suisse Ces dépistages sont à la charge des personnes concernées.)

    Les personnes en provenance de zones frontalières sont exemptées de l’obligation de présenter un test et un formulaire d’entrée.

    En savoir plus sur les entrées en Suisse : page dédiée de la Confédération.

    De manière générale, toute personne revenant d’un séjour à l’étranger est soumise aux prescriptions de l’OFSP et aux conditions d’entrée sur le territoire.

    En cas de quarantaine, des informations sur des plateformes de conseils et d’idées pour organiser la quarantaine et pour la livraison de nourriture sont accessibles. 

     

    Vaccins ou guérison à l'étranger

    Dès le 20 septembre, toute personne qui a été vaccinée à l’étranger avec un vaccin autorisé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et qui a son domicile en Suisse ou qui entre en Suisse peut obtenir un certificat COVID suisse. Pour ce faire, elle doit s'adresser aux autorités cantonales pour la délivrance de l'équivalence.

    Comme dans les pays voisins, tous les vaccins reconnus par l’OMS ne donneront pas droit à un certificat COVID. Des exceptions sont prévues notamment pour les Suisses de retour de l’étranger, les ressortissants de pays tiers de l’UE travaillant en Suisse et les étudiants.

    Pour connaître les vaccins reconnus en Suisse, se référer à la page de l’OFSP.

     Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne). 

      Etudiantes, étudiants
      En bref

      Le Conseil fédéral a confirmé le le 19 janvier 2022  le maintien des activités d’enseignement et de recherche en présentiel. Comme précédemment, les étudiant-e-s et membres du personnel sont soumis à la règle des 3G (ils et elles doivent être vacciné-e-s, guéri-e-s ou avoir été testé-e-s négativement), autrement dit détenir un certificat Covid ou une attestation de test négatif.

      La session d’examens de janvier se déroule en présentiel, dans le strict respect des normes sanitaires.

      Depuis lundi 29 novembre 2021, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux fermés de travail et de formation, y compris lorsque les gens sont assis. Cette exigence s’applique donc dans les salles de cours, les bibliothèques, les infothèques, les bureaux avec plus d’une personne et tous les autres espaces collectifs.

      L’obligation du certificat Covid ou d'une attestation de test négatif s’applique à partir de la rentrée académique du lundi 20 septembre 2021. La décision a été prise afin de garantir aux étudiantes et étudiants une formation en présentiel de qualité, indispensable au développement des compétences pratiques qui font l’ADN des HES. Après trois semestres réalisés partiellement ou entièrement à distance, la HES-SO Genève a à cœur de permettre de suivre des cours dans des conditions proches de la normale.

      Pour continuer à garantir l’accès et le droit à l’enseignement, qui sont fondamentaux, un dispositif de tests ciblés et répétitifs est mis en place dans les écoles de la HES-SO Genève (au minimum sur le site principal de chacune d’entre elles). Ces tests salivaires sont gratuits pour les étudiant-e-s (muni-e-s d’une carte d’étudiant-e-s) et pour le personnel enseignant, ainsi que pour les autres membres du personnel en contact régulier avec les étudiant-e-s, comme ils doivent depuis le 27 septembre 2021 également être en possession d’un certificat Covid. Ces tests leur permettent d’obtenir un certificat pour suivre/donner les cours, accéder à la bibliothèque ou encore à la cafétéria.

      Enseignement

      Le Conseil fédéral a confirmé le le 19 janvier 2022  le maintien des activités d’enseignement et de recherche en présentiel. Comme précédemment, les étudiant-e-s et membres du personnel sont soumis à la règle des 3G (ils et elles doivent être vacciné-e-s, guéri-e-s ou avoir été testé-e-s négativement), autrement dit détenir un certificat Covid ou une attestation de test négatif.

      Pour suivre les cours, les étudiant-e-s doivent détenir un certificat Covid (ou une attestation de test négatif) et porter un masque. 

      Depuis lundi 29 novembre 2021, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux fermés de travail et de formation, y compris lorsque les gens sont assis. Cette exigence s’applique donc dans les salles de cours, les bibliothèques, les infothèques, les bureaux avec plus d’une personne et tous les autres espaces collectifs.

      Les uniques exceptions à ce port du masque obligatoire concernent les personnes travaillant seules dans un espace individuel fermé et celles qui prennent leur repas sur leur lieu de travail/étude pour autant que la distance de 1,5 mètre soit respectée. De même, le corps enseignant peut enlever son masque lorsqu’il donne son cours et que la distance est supérieure à 1,5 m.

      Pour continuer à garantir l’accès et le droit à l’enseignement, qui sont fondamentaux, un dispositif de tests ciblés et répétitifs est mis en place dans les écoles de la HES-SO Genève (détails sous « Certificat Covid-Tests-Vaccin » ->Tests ).

      Ces tests sont gratuits pour les étudiant-e-s (muni-e-s d’une carte d’étudiant-e-s) et leur permettront d’obtenir une attestation. Cette attestation leur ouvre l’accès aux salles de cours, aux bibliothèques et aux cafétérias HES. Toutefois, elle n’a pas valeur de Certificat Covid et ne permet pas d’entrer dans un restaurant, d’aller à un concert ou dans une discothèque, a précisé le Canton.

      Des contrôles aléatoires de certificat seront effectués par des personnes assermentées et les contrevenant-e-s s’exposent à des sanctions pécuniaires ou disciplinaires.

       

      Session d'examens 

      La session d’examens de janvier se déroule en présentiel. Elle est accessible aux personnes vaccinées, guéries et à celles détenant une attestation de test négatif.

      Le plan de protection (contrôle des certificats COVID, port du masque, aération des pièces, hygiène des mains, etc.) sera strictement appliqué pour la sécurité de toutes et tous.

      Une contamination au Covid, un isolement ou une quarantaine (décrétés par les autorités sanitaires) constituent des motifs valables pour justifier une absence à l’examen. Pour mémoire, depuis le 13 janvier 2022, la quarantaine est réduite à 5 jours.

       

      Durée maximale des études

      La durée normale des études est maintenue pour l’ensemble des étudiant-e-s. Toutefois, en raison de la crise pandémique et de ses effets potentiels sur le déroulement des formations, la durée maximale des études est prolongée de deux semestres.

       

      Formation continue

      Pour la formation continue, toutes et tous les participant-e-s doivent être en possession d’un certificat Covid selon la règle des 2G (vacciné-e-s ou guéri-e-s). Dès lors, il n’y a plus de restriction quant à l’utilisation de la salle (qui peut donc être désormais utilisée entièrement).  

      En cas d’examens de formation continue sur site, ces derniers sont soumis à la règle des 3G, à savoir qu’ils sont également ouverts aux personnes qui présentent un certificat ou une attestation de test négatif

      Consultez la FAQ HES-SO Genève (lien interne).

      Accès aux bâtiments

      Bibliothèques et autres espaces dédiés aux étudiant-e-s

      Les bibliothèques, infothèques, centres de documentations et autres espaces communs (salles de réunion, espaces de convivialité, admissions, réceptions, espaces de travail, etc.) ou espaces dédiés aux étudiant-e-s (admissions, réceptions, espaces de travail, etc.) sont accessibles, et sont soumis aux mêmes règles que l’ensemble des bâtiments, à savoir certificat Covid ou une attestation de test négatif, respect de la distance de 1,5 mètre, et port du masque obligatoire, y compris lorsque l’on est assis.

      Le masque n’a pas besoin d’être porté aux abords des bâtiments HES, sauf dans les files d'attente et les rassemblements. 

      Cafétérias

      Les cafétérias sont soumises aux nouvelles règles de la restauration, et cela à partir du 20 septembre : en intérieur, elles ne peuvent donc accueillir que les personnes possédant un certificat Covid (ou, pour les étudiant-e-s, un test négatif).

      Les ventes à l’emporter sont autorisées pour les personnes ne possédant pas de certificat Covid ni d’attestation de test négatif

      Les cafétérias doivent opérer dans le strict respect des normes sanitaires ainsi que des plans de protection de la branche et leur ouverture dépend de l’exploitant.

      Evénements entre étudiant-e-s

      La règle des 2G (à savoir être vacciné-e ou guéri-e) s’applique désormais à toutes les manifestations et à toutes les activités culturelles et sportives se déroulant à l’intérieur. Concrètement, cela signifie qu’une personne non vaccinée ou non guérie ne pourra pas y participer, même si elle dispose d’une attestation de test négatif. Par ailleurs, bien que ces activités soient désormais accessibles uniquement aux personnes vaccinées ou guéries, celles-ci doivent porter le masque et consommer en étant assises.

      Les règles pour les manifestations sans certificat se trouvent sur intranet dans le tableau récapitulatif.

      Manifestations publiques

      Pour les manifestations en intérieur, la règle des 2G (à savoir être vacciné-e ou guéri-e) s’applique désormais à toutes les manifestations et à toutes les activités culturelles et sportives se déroulant à l’intérieur. Concrètement, cela signifie qu’une personne non vaccinée ou non guérie ne pourra pas y participer, même si elle dispose d’une attestation de test négatif. Par ailleurs, bien que ces activités soient désormais accessibles uniquement aux personnes vaccinées ou guéries, celles-ci doivent porter le masque et consommer en étant assises.

      Pour les manifestations en extérieur, le port du masque est obligatoire et la consommation doit se faire assise. Au-delà de 300 personnes, ces manifestations sont ouvertes aux seules personnes vaccinées, guéries ou testées (règle des 3G).

      Le tableau récapitulatif se trouvant sur intranet synthétise toutes les mesures et exigences des manifestations privées et publiques.

      Toutes les manifestations publiques doivent faire l’objet d’un plan de protection spécifique.

      Informatique
      • Pour vous soutenir lors de télétravail et de cours à distance, un dispositif a été mis en place : voir la FAQ HES-SO Genève ou directement celle mise en place par l’informatique.
      • Afin que tout le monde puisse accéder au VPN (mode d’emploi consultable ici), il est rappelé la bonne pratique suivante : se déconnecter dès que les documents nécessaires sont téléchargés. En effet, la bande passante n’est pas faite pour que tout le monde travaille en même temps sur le VPN.
      • Le helpdesk informatique continue à se tenir à disposition. Merci de privilégier le ticketing plutôt que le téléphone :
        envoyer un email à helpdesk@hesge.ch ou via le site https://support.hesge.ch (accès interne avec login AAI).
        Si le ticketing n'est pas suffisant, joindre le support par téléphone :
        +41 22 546 23 23.
      • De plus, le Centre e-learning HES-SO Cyberlearn a lancé un programme de formation intensif pour les professeur-e-s. Pour les aider à réaliser des ressources d'apprentissage en ligne, des ressources vidéo et des manuels sont disponibles sur https://cyberlearn.hes-so.ch.

      • Les solutions Teams (enseignement synchrone) et Moodle (enseignement asynchrone) sont à disposition pour les enseignant-e-s. Informations sur Cyberlearn qui propose également une centrale téléphonique d’information, ainsi que sur la FAQ de la HES-SO Genève.
      Mobilité IN et OUT

      En matière de mobilité, la situation évolue quelque peu grâce à la vaccination, mais reste fragile en fonction de l’apparition de nouveaux variants et de nouvelles restrictions de voyage.

       

      Mobilité OUT

      Ainsi, compte tenu des fortes incertitudes et contraintes existantes quant à la mobilité internationale hors Europe, pour le semestre de printemps 2022, les mobilités OUT effectuées dans l’espace Schengen ou sous l’égide ERASMUS+/SEMP (y compris les PTOM) ainsi que les mobilités hors Europe pour les étudiant-e-s avec une vaccination complète sont autorisées, pour autant qu’un enseignement présentiel, même partiel, soit prévu au moment du départ et que les mesures (p.ex. quarantaine, tests PCR, vaccins) soient respectées et anticipées. Les hautes écoles ne prennent en charge aucun frais relatif aux tests à réaliser dans ce contexte.

       

      Mobilité IN

      Les mobilités d’études IN sont autorisées sous réserve de l’accès au territoire suisse et pour autant que l’enseignement puisse majoritairement être garanti en présentiel. Les mesures (p.ex. quarantaine, tests PCR, vaccins) doivent être respectées et anticipées. Les hautes écoles ne prennent en charge aucun frais relatif aux tests à réaliser dans ce contexte.

      Les stages de mobilité IN dans les domaines Santé et Travail social sont autorisés, sous réserve de l’accès au territoire suisse et pour autant que le stage puisse majoritairement être garanti en présentiel. De plus, les places de formation pratique doivent être garanties en priorité aux étudiant-e-s de la HES-SO qui en ont besoin. Pour les stages IN des autres domaines, ils sont autorisés sous réserve de l’accès au territoire suisse et pour autant que le stage puisse majoritairement être garanti en présentiel.

       

      Les détails des mesures décidées par le Rectorat se trouvent ici 

      Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur vos études, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne).

      France voisine et déplacements à l'étranger

       

      Etudiant-e-s résidant en France voisine

      Pour l'instant, les étudiant-e-s résidant en France voisine n’ont besoin de faire ni de tests PCR ni de quarantaine, tant pour entrer en Suisse que pour rentrer en France.  Les étudiant-e-s non vacciné-e-s ou non guéri-e-s habitant en zone frontalière n’ont pas non plus besoin de présenter la preuve d’un test négatif (antigénique ou PCR) à leur entrée en Suisse (contrairement aux personnes arrivant d’une zone non frontalière). Ils et elles doivent toutefois se munir d’une attestation de domicile pour pouvoir prouver qu’ils résident dans un rayon de 30 km. Le Conseil fédéral définit comme zone frontalière notamment la région Auvergne-Rhône-Alpes.

       

      Déplacements privés

      Les dispositions particulières concernant l’entrée en Suisse en lien avec la pandémie sont détaillées sur le site de la Confédération.

      L’OFSP met régulièrement à jour sa liste des pays à risque. Des restrictions d’entrée s’appliquent aux personnes en provenance de ces pays.

      L’outil en ligne Travelcheck permet de connaître les conditions d’entrée en Suisse en fonction de différents critères (personnels et géographiques)

      Les dispositions particulières concernant l’entrée en Suisse en lien avec la pandémie sont détaillées sur le site de la Confédération

      Avant tout déplacement à l’étranger, dans le contexte de pandémie de COVID-19, il est vivement conseillé de se renseigner auprès des ambassades ou consulats du pays de destination. Dans tous les cas, il est indispensable de suivre avec attention les règles d’hygiène et de comportement recommandées par les autorités sanitaires.

       

      Retour en Suisse

      L'entrée en Suisse fait l’objet de dispositions particulières qui diffèrent selon les cas. Il convient de consulter la page dédiée de l’OFSP.

      À partir de samedi 22 janvier 2022, les personnes vaccinées ou guéries ne doivent plus présenter de test PCR ou de test rapide antigénique négatif pour entrer en Suisse. En revanche, les personnes qui ne sont ni vaccinées ni guéries doivent continuer de présenter un test.

       Compte tenu des capacités de dépistage limitées dans notre pays, le deuxième test exigé actuellement entre quatre et sept jours après l'entrée en Suisse ne sera par contre plus nécessaire. C'est donc la règle des 3G qui s'applique à l'entrée en Suisse.

       Le formulaire d'entrée (Passenger Locator Form, SwissPLF) doit désormais être rempli uniquement par les personnes qui entrent en Suisse par avion ou par une compagnie de bus longue distance.

      (Jusqu'au samedi 22 janvier, toutes les personnes de plus de 16 ans entrant sur le territoire, y compris les vaccinées et les guéries, doivent se faire tester. Pour le dépistage avant l'entrée en Suisse, les tests rapides antigéniques de moins de 24 h sont acceptés au même titre que les tests PCR de moins de 72 h. Les personnes non vaccinées ou non guéries doivent en plus réaliser un deuxième test entre 4 et 7 jours après l'entrée en Suisse. Et cela qu’elles soient Suisses ou étrangères, qu’elles habitent dans le pays ou non (seule exception : les frontalier-ère-s). Ces dépistages sont à la charge des personnes concernées. Ces dépistages sont à la charge des personnes concernées.)

      Les personnes en provenance de zones frontalières sont exemptées de l’obligation de présenter un test et un formulaire d’entrée.

      Les ressortissants d'États tiers non vaccinés qui souhaitent entrer en Suisse depuis un pays ou une région à risque de l'espace Schengen pour des séjours temporaires sans activité lucrative de 90 jours au plus au cours d'une période de 180 jours ne pourront pas le faire, sauf exception (cas de rigueur). Cette interdiction concerne les voyages touristiques et les visites à des proches. La liste des pays et des régions à risque figure à l'annexe 1 de l'ordonnance 3 COVID-19. Elle est actualisée régulièrement en fonction des recommandations de la Commission européenne pour les États de l'espace Schengen.

      En savoir plus sur les entrées en Suisse : page dédiée de la Confédération.

      De manière générale, toute personne revenant d’un séjour à l’étranger est soumise aux prescriptions de l’OFSP et aux conditions d’entrée sur le territoire.

      En cas de quarantaine, des informations sur des plateformes de conseils et d’idées pour organiser la quarantaine et pour la livraison de nourriture sont accessibles.

       

      Vaccins ou guérisons à l'étranger

      Dès le 20 septembre, toute personne qui a été vaccinée à l’étranger avec un vaccin autorisé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et qui a son domicile en Suisse ou qui entre en Suisse pourra obtenir un certificat COVID suisse. Pour ce faire, elle doit s’adresser aux autorités cantonales pour la délivrance de l'équivalence.

      Comme dans les pays voisins, tous les vaccins reconnus par l’OMS ne donneront pas droit à un certificat COVID. Des exceptions sont prévues notamment pour les Suisses de retour de l’étranger, les ressortissants de pays tiers de l’UE travaillant en Suisse et les étudiants.

      Pour connaître les vaccins reconnus en Suisse, se référer à la page de l’OFSP.

      En cas de quarantaine, des informations sur des plateformes de conseils et d’idées pour organiser la quarantaine et pour la livraison de nourriture sont accessibles.

      Aides financières et psychologique

      Aides financières

      Pour faire face aux conséquences économiques de la crise du coronavirus, la HES-SO Genève, avec l’UNIGE, ont simplifié et renforcé leur dispositif d’aide aux étudiant-e-s afin de mieux répondre à leurs besoins.

      Ainsi, les étudiant-e-s en difficultés financières peuvent avoir recours à des aides financières mensuelles ou ponctuelles, comme énoncé sur la page internet de la HES-SO Genève.

      Dispositif ad hoc d’aide financière

      Face à la précarisation qui menace dans ce contexte de pandémie, pour rappel, les aides financières ponctuelles sont accessibles dès la première année d’études et durant toute l’année académique. Elles sont octroyées une fois par semestre, renouvelables pour une durée maximale de 3 mois, et selon les cinq axes suivants:

      1. Perte d’emploi (CHF 600.- maximum)
      2. Aide alimentaire (CHF 600.- maximum)
      3. Aide au logement (CHF 700.- maximum)
      4. Aide pour des frais de santé urgents non couverts par l’assurance maladie (CHF 1'000.- maximum par an, sur présentation de devis du CUMD)
      5. Frais d’études (CHF 600.- maximum).

      Les frais d’études incluent les frais pour des ressources matérielles (livres, ordinateur, imprimante, abonnement internet, téléphonie, matériel artistique, pour autant que l’accès à ces ressources ne soit pas proposé par l’école), les frais de déplacement liés aux études (hors mobilité étudiante), ainsi que les frais et taxes d’études (bien que les étudiant-e-s ne puissent pas bénéficier d’une exonération, un dépannage ponctuel peut être accordé en cas de difficulté financière imprévue et avérée).

      Les étudiant-e-s en mobilité OUT dont la période d’échange est écourtée en raison de la pandémie sont éligibles aux aides ponctuelles dès leur retour en Suisse. Seuls les frais de déplacement relatifs à leur retour ainsi que les frais imprévus survenus à l’étranger ne peuvent être couverts.

      En revanche, les aides ponctuelles ne sont pas accessibles aux étudiant-e-s en échange IN.

      Soutien psychologique

      De plus, durant cette période, il est indispensable de pouvoir continuer à s'exprimer et à être écouté. Une permanence téléphonique gratuite de conseils psychologiques est à votre disposition :  +41 22 379 74 41.

      Enfin, la pandémie a fortement impacté le moral et la santé mentale de la population. Prendre soin de soi est donc essentiel. www.santepsy.ch donne de nombreux conseils et adresses. Ce site, créé par les cantons romands et la Coraasp (Coordination romande des associations d’action pour la santé psychique), a également créé une rubrique « Santé mentale & Covid 19 ».

      Consultez la FAQ HES-SO Genève(lien interne). 

       

      Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur vos études, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne). Vous pouvez aussi adresser vos questions à : covid@hesge.ch