HES-SO Genève

Coronavirus : ce qu'il faut savoir

Dernière actualisation le 14.07.20

La situation sanitaire liée au COVID-19 reste évolutive, et la HES-SO Genève la suit avec attention durant la pause estivale. Lorsqu’il y a lieu, les informations sont mises à jour sur cette page internet.

La HES-SO Genève continue à appliquer les recommandations des autorités fédérales et cantonales, et plus spécifiquement celles du médecin cantonal, dérivées de celles de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ce sont les seules instances sanitaires auxquelles elle se réfère.

Pour rappel, les dernières recommandations concernant le télétravail et les mesures de sécurité émises par la HES-SO Genève ne sont pas modifiées et restent applicables au moins jusqu’au 31 août 2020.

De plus, à ce jour, la prochaine rentrée académique est prévue aussi normale que possible. Les enseignements devraient être majoritairement dispensés en présentiel, sauf pour des raisons pédagogiques, ils pourront l’être à distance. Si un changement sanitaire majeur devait survenir, une communication spécifique serait faite à l’ensemble de la communauté. La HES-SO Genève, et en particulier les directions des écoles, seront en mesure de s’adapter rapidement à toute annonce de nouvelles mesures.

Enfin, compte tenu de l’obligation de quarantaine qui s’applique aux personnes entrant en Suisse après avoir séjourné dans un État ou sur un territoire avec un risque élevé d’infection, la HES-SO Genève recommande de renoncer à ces déplacements. Elle pourrait prendre des mesures en l’encontre de tout membre du personnel contraint-e à une quarantaine après s’être rendu-e en connaissance de cause dans un Etat ou une zone à risque.

Dernières nouvelles

English version

  • Le Conseil fédéral a annoncé le 19 juin 2020 de nouvelles mesures d’assouplissement liées au COVID-19, applicables à partir du 22 juin 2020.
  • Pour l’enseignement et les examens, cette quatrième étape d’assouplissement ne change rien par rapport à ce qui a été décidé le 3 juin 2020 par le Rectorat et les hautes écoles de la HES-SO
  •  Les accès aux bâtiments restent limités aux étudiant-e-s et au personnel de l’institution.
  • La distance de sécurité est réduite de 2 mètres à 1,5 mètre.
  • Le Conseil fédéral a levé sa recommandation de travailler à domicile, de même que les consignes de protection des personnes vulnérables. Toutefois, la HES-SO Genève ne va pas modifier ses recommandations concernant le télétravail, applicables dès le 6 juin et jusqu’au 31 août. La hiérarchie continue à pouvoir demander la présence sur le lieu de travail.
  • Les manifestations sont désormais autorisées jusqu’à 1000 participant-e-s, à condition de garantir en tout temps le traçage des contacts.
  • Malgré cette 4e étape de déconfinement, la responsabilité individuelle reste indispensable pour éviter une nouvelle augmentation du nombre de personnes contaminées. Tout le monde doit ainsi continuer à respecter les règles d’hygiène et de distance.
  • Depuis le 6 juillet, le port du masque est obligatoire dans les transports publics.
  • A partir de cette même date également, toute personne de retour en Suisse en provenance d'un Etat ou d'une région avec un risque élevé d'infection doit se mettre en quarantaine durant 10 jours. 
Situation actuelle

Les informations sont présentées selon l’ordre chronologique inverse : celles publiées le plus récemment se trouvent au début

  • La plupart des mesures de lutte contre le coronavirus ont été levées le lundi 22 juin. Seules les grandes manifestations de plus de 1000 personnes restent interdites jusqu’à fin août. C’est ce qu’a décidé le Conseil fédéral lors de sa séance du 19 juin 2020 en raison du nombre durablement bas de nouvelles infections. Tous les lieux accessibles au public doivent disposer de plans de protection ; le Conseil fédéral a simplifié les consignes relatives à ces derniers. L’hygiène des mains et la distance restent les principales mesures de protection. Depuis le 6 juillet, le port du masque est obligatoire dans les transports publics, mais rien ne change dans le périmètre des écoles HES genevoises. De plus, toute personne de retour en Suisse en provenance d’Etats ou de zones présentant un risque élevé d’infection doit se mettre en quarantaine pendant dix jours. En cas de symptômes de la maladie durant la quarantaine, il est important d’informer immédiatement les autorités cantonales compétentes.

    La distance de sécurité est réduite de 2 mètres à 1,5 mètre. Il est possible d'observer une distance de sécurité inférieure à condition de porter un masque ou d'installer des cloisons de séparation. Lorsqu’il n’est pas possible de respecter les distances lors de manifestations, d’événements ou en classe, il faut tenir une liste de contacts, afin de pouvoir retracer les personnes potentiellement infectées si un cas positif est détecté.

    Le Conseil fédéral a levé sa recommandation de travailler à domicile, de même que les consignes de protection des personnes vulnérables. Toutefois, la HES-SO Genève ne va pas modifier ses recommandations concernant le télétravail, applicables dès le 6 juin et jusqu’au 31 août. La hiérarchie continue à pouvoir demander la présence sur le lieu de travail. Consulter les recommandations

    Les manifestations sont désormais autorisées jusqu’à 1000 participant-e-s, à condition de garantir en tout temps le traçage des contacts. Ainsi, les organisateurs devront s'assurer que le nombre maximal de personnes à contacter ne dépasse pas 300, par exemple en divisant l'espace en différents secteurs. Les cantons pourront abaisser ce plafond s'ils le jugent nécessaire (à ce jour, Genève n’a rien annoncé de tel).

    Les grandes manifestations de plus de 1000 personnes seront à nouveau autorisées à partir de début septembre, pour autant que la situation épidémiologique ne se détériore pas. Les spectateurs/trices devront aussi y être répartis en différents secteurs.

 

Informations antérieures

  • Suite à l’annonce par le Conseil fédéral de la troisième étape du confinement (voir ci-dessous), le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont précisé le 8 juin 2020 les principes régissant l’enseignement présentiel notamment dans les établissements du degré tertiaire et de la formation continue. Toutes les informations se trouvent dans ce document.

    En résumé, il en ressort d’abord que l’existence d’un plan de protection relatif aux établissements respectifs et adapté à leurs réalités est une condition de l’enseignement et des cours présentiels.

    Ensuite, les personnes vulnérables peuvent fréquenter les établissements de formation en respectant systématiquement les règles en matière de distance et d’hygiène et, le cas échéant, d’autres mesures de protection appropriées.

    Enfin, dans la mesure du possible, il convient de respecter une distance de deux mètres dans les salles de classe et au niveau de tout autre contact interpersonnel. La règle de distanciation demeure, avec les règles d’hygiène, la mesure la plus importante du point de vue épidémiologique et doit être considérée comme prioritaire par rapport aux autres mesures.

    Toutefois, s’il n’est pas possible de maintenir la distance dans une situation spécifique donnée pour une raison justifiable, d’autres mesures de protection, comme le port de masques d’hygiène ou l’installation d’écrans de séparation, peuvent être mises en œuvre.

    Si ces mesures de protection ne peuvent être appliquées de manière raisonnable ou cohérente dans le cadre en question, il est également désormais permis de descendre en dessous de la distance de sécurité de 2 mètres. Dans ce cas, les données de contact/listes de présence des personnes présentes/participantes doivent être enregistrées. 

     

Troisième étape de déconfinement

  • La troisième étape de déconfinement prévue par le Conseil fédéral a été annoncée le 27 mai et s’applique à partir du 6 juin 2020. Elle a des impacts concrets pour l’activité professionnelle et académique de la HES-SO Genève et de ses six écoles et concerne en particulier :

    • L'enseignement et les examens qui pourront à nouveau être organisés en présentiel. Il appartient toutefois à l’institution de fixer les modalités de cette éventuelle reprise et de décider de continuer à proposer l'enseignement à distance.
    • Les manifestations jusqu'à 300 personnes qui sont dorénavant autorisées.
    • Le passage des frontières, dont l avec la France, l’Allemagne et l’Autriche. De plus, d, la libre circulation des personnes et la liberté de voyage avec tous les Etats de l’espace Schengen devraient être rétablies. Les étudiant-e-s et les collaborateur-trice-s pourront de nouveau entrer en Suisse indépendamment de leur nationalité,
       
  • Ces nouvelles mesures d’assouplissement à partir du 6 juin impliquent dès lors l’adoption d’un certain nombre de mesures dont certaines d’entre elles ont été prises de manière concertée avec la HES-SO (consulter la décision de la HES-SO concernant le 3e train de mesures). Ces mesures visent essentiellement un « retour à la quasi normale » de l’activité au sein de la HES-SO Genève, notamment avec des bâtiments accessibles, des espaces tels que bibliothèques, cafétérias ou autres espaces dédiés aux étudiant-e-s pouvant rouvrir, la reprise de certains cours et les examens possiblement en présentiel, ou encore une organisation du travail sur sites
    Consulter le mailing du 02 juin destiné aux collaboratrices et collaborateurs
    Consulter le mailing du 03 juin destiné aux étudiantes et étudiants
    (Liens internes)
  • De manière concrète, dès le 6 juin 2020 et jusqu’à nouvel avis, toutes les activités présentielles (cours, évaluations, travaux pratiques, tâches administratives, …) peuvent reprendre, moyennant l’autorisation de chaque direction et selon les conditions du nombre maximum de 300 personnes, du respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale. Si la distance sociale ne peut être garantie, il convient de mettre en place un dispositif de traçabilité des participant-e-s.

    Cet assouplissement progressif s’accompagne d’un risque d’augmentation des cas de personnes contaminées. Il convient donc de continuer à suivre scrupuleusement les gestes barrières et les recommandations des autorités sanitaires afin d’éviter un rebond épidémique. Pour interrompre les chaînes de transmissions, le dépistage des personnes présentant des symptômes compatibles avec le COVID-19 est à nouveau systématique.

    Etant donné que les personnes testées positivement recevront un certificat médical et que les personnes ayant été en contact étroit avec une personne testée positivement pourront recevoir pour leur part une décision de quarantaine de l'équipe du médecin cantonal, le Conseil d’Etat a décidé que le certificat médical serait exigé dès 3 jours d'absence.

    Toutes les entités de la HES-SO Genève – les six écoles, l’incubateur –Pulse et les services communs – ont rédigé leur Plan de reprise des activités (PRA) que chacune et chacun doit impérativement respecter. Ce PRA s’inscrit dans le Plan de protection de la HES-SO Genève, tous deux ayant été diffusés à l’ensemble du personnel et des étudiants de chacune de ces entités.

    Pour aider à interrompre les chaînes de transmission et ainsi empêcher une nouvelle flambée des cas, la Confédération a mis au point l’application pour smartphone SwissCovid afin de compléter le traçage classique des contacts. La HES-SO Genève, en accord avec la HES-SO, recommande son utilisation, mais laisse à chacune et à chacun le choix de son utilisation, ce dernier relevant de la responsabilité individuelle.

 

Informations antérieures

  • Le Conseil fédéral a confirmé le 29 avril 2020 sa décision d’assouplir les mesures sanitaires liées au COVID-19 selon des phases progressives. La première s’est ouverte le 27 avril, la deuxième et la troisième commenceront en principe le 11 mai et le 8 juin 2020 respectivement.

    En application de ces prescriptions, et en accord avec les autorités sanitaires cantonales, la HES-SO Genève et ses six écoles ont donc pu se préparer à une reprise progressive des activités qu’elles avaient dû interrompre ou limiter. Cet assouplissement est notamment soumis à l’existence dans les hautes écoles d’un plan de protection qui respecte strictement les recommandations de l’OFSP en matière d’hygiène et de distanciation sociale.

    Ce retour partiel et progressif s'est déroulé dans le strict respect des règles sanitaires et de distanciation sociale et selon les Plans de reprise des activités rédigés par chacune des entités de la HES-SO Genève qui les ont largement diffusés auprès de leurs étudiant-e-s et membres du personnel. Dans tous les cas, ces règles prévoient au minimum :

    • Modalités d’occupation des locaux et plan de circulation dans les bâtiments permettant de maintenir constamment la distance minimale recommandée par les autorités sanitaires (2 mètres au minimum entre deux personnes)
    • Mise à disposition du matériel de protection nécessaire (solution hydroalcoolique, solution désinfectante, masque lorsqu’il est exigé, voir ci-après)
    • Priorité au télétravail pour toutes les tâches pouvant être réalisées à domicile
    • Recours au télétravail pour les personnes à risques
    • Priorité à la visioconférence pour toutes les réunions
    • Proscription des rassemblements (séances, enseignement présentiel, pauses café, etc.) de plus de 5 personnes

Plus d’informations se trouvent dans le mailing envoyé le 30 avril (lien interne) et dans la Décision du rectorat de la HES-SO, ainsi que dans les parties spécifiques aux étudiant-e-s et aux collaborateur-trice-s.

 

  • Aide pour les étudiant-e-s : afin de limiter les nombreuses conséquences que le contexte inédit que nous traversons risque d’avoir sur leurs études, mais aussi sur leur situation financière, la HES-SO Genève a mis en place et validé le 24 mars 2020, conjointement avec l’Université de Genève, un dispositif ad hoc d’aide d’urgence COVID-19. Ce dispositif a été étendu à partir du 1er mai à l’aide au logement et à la possibilité de rallonger les bourses pour les mois de juillet et d’août 2020.

    L’objectif de ces prestations est de soutenir les étudiant-e-s se trouvant dans une situation financière difficile et dont les revenus ne sont plus suffisants pour faire face à leurs besoins suite aux mesures directement liées au coronavirus. Voir les conditions et la marche à suivre dans la partie "Etudiantes, étudiants" au bas de cette page.

 

  • Le Conseil fédéral a décidé le 16 avril 2020 que le déconfinement se réalisera en trois étapes, soit le 27 avril, le 11 mai et le 8 juin. Il avait en outre annoncé que les hautes écoles, aux côtés notamment des écoles professionnelles et du secondaire 2, ne seront pas ouvertes pour les étudiant-e-s avant le 8 juin. Cela pose une série de questions concernant tant les étudiant-e-s que les membres du personnel. Pour pouvoir y répondre, une réflexion et une concertation préalable, en particulier avec les autorités cantonales ainsi que la direction de chacune des écoles était nécessaire.

 

  • Le Rectorat et les hautes écoles de la HES-SO ont adopté le 8 avril 2020 un premier train de mesures relatives au calendrier académique, aux examens, aux admissions, à la reconnaissance des expériences pratiques des étudiant-e-s ou encore aux contributions financières : consulter le mail envoyé le 08 avril (lien interne). Ces mesures visent à assurer une équité de traitement tout en s’adaptant aux situations particulières et à la diversité disciplinaire qui caractérise la HES-SO. Elles sont détaillées dans ce document et nécessiteront des informations complémentaires sur les modalités pratiques de mise en œuvre au niveau des écoles, respectivement des filières ou encore des modules.

    Les cours ont repris et ces mesures constituent un complément au message envoyé le 20 mars, juste avant la reprise des cours à distance, le lundi 23 mars : Reprise des cours (à distance) lundi 23 mars: informations importantes (lien interne)

 

  • Les cybercriminels se moquent de la situation difficile que traverse la planète et n’hésitent pas à attaquer les systèmes informatiques des entreprises, et même des hôpitaux. Les hackers prennent aussi pour cible les particuliers, usurpant l’identité de certains ou se faisant passer pour les autorités sanitaires.

    La Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (MELANI), organe de la Confédération, met ainsi en garde contre des courriels envoyés frauduleusement au nom de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) pour tenter de propager un maliciel. De même, il n’y a pas de raison que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) envoie à la population suisse un mail (comment aurait-elle les adresses ?). MELANI informe également que des escrocs envoient actuellement des e-mails à des fins d'extorsion, visant à menacer le destinataire et sa famille d'une infection avec le nouveau Coronavirus, et recommande d’ignorer ces e-mails.

    Enfin, il faut savoir que des milliers de domaines liés aux coronavirus ont été enregistrés dans le monde, dont une grande partie par des hackers. Il convient donc de ne se fier qu’aux sites officiels, répertoriés notamment sur cette page et d’être extrêmement prudent-e avec les pièces jointes ou les liens contenus dans les courriels. Si le système informatique de la HES-SO Genève est solide et arrive en général à déjouer les attaques des hackers, ce n’est pas forcément le cas de chaque personne.

 

 

Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail ou vos études, une FAQ a été complétée à cet effet (public interne).

Votre santé
Préserver la santé de toutes et tous
  • La HES-SO Genève exhorte toutes et tous de suivre les mesures essentielles de prévention contre la transmission des virus ainsi que les mesures d’hygiène recommandées par la Confédération, y compris en dehors du périmètre de ses bâtiments. Ainsi, elle rappelle que depuis le 6 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans les transports publics.
  • La situation évolue rapidement et la HES-SO Genève suit de près les informations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et applique les recommandations du médecin cantonal ainsi que celles du Conseil d’Etat afin de préserver la santé de toute la communauté HES et d’éviter la propagation du virus. Elle adapte sa politique sanitaire au fur et à mesure de changements dans les recommandations émises par les autorités. En cas de changement majeur, l’ensemble de la communauté HES-SO Genève sera rapidement informée par mail. 
     
  • Pour les personnes particulièrement vulnérables, en date du 6 mars 2020, le Conseil fédéral a arrêté une série de recommandations destinées à la population et au monde du travail. Ces recommandations qui s’appliquent également à la HES-SO Genève visent surtout à les protéger, à savoir : :
    • Les personnes de 65 ans et plus;
    • Les personnes de tout âge souffrant notamment d’une de ces maladies:
      • diabète;
      • faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie;
      • hypertension artérielle;
      • maladies cardio-vasculaires;
      • maladies chroniques des voies respiratoires;
      • cancer.
         
  • Pour l’ensemble du personnel , un certificat médical est exigé dès 3 jours d’absence. En effet, le Conseil d’Etat a pris cette décision, étant  donné que dorénavant, toutes les personnes testées positivement recevront un certificat médical, et que les personnes ayant été en contact étroit avec une personne testée positivement pourront recevoir pour leur part une décision de quarantaine de l'équipe du médecin cantonal.
  • Une cellule de crise interne a été créée pour mettre en œuvre les mesures et anticiper les besoins futurs, particulièrement en ce qui concerne l’informatique, afin que les écoles et l’institution puissent poursuivre leurs missions tout en garantissant des conditions sanitaires en accord avec les recommandations des autorités sanitaires et politiques.

L'Unité santé, sécurité et bien-être au travail est à votre écoute (public interne)

Symptômes à surveiller

Malaise, fatigue et fièvre qui sont suivis de difficultés respiratoires : essoufflement, toux sèche.

Le rhume et le mal de gorge n’ont été observés que très rarement (plutôt signe d’un « rhume ordinaire »).

Si vous présentez des symptômes d'affection aiguë des voies respiratoires (toux, maux de gorge, souffle court) avec ou sans fièvre, sensation de fièvre ou douleurs musculaires et/ou perte soudaine de l'odorat ou du goût, il est vivement recommandé d'effectuer un test de dépistage en contactant l'un des 5 centres de prélèvement du canton.

Avant de faire le test, vous pouvez aussi évaluer votre risque en effectuant le test Coronarisk des HUG. Répondez à toutes les questions aussi précisément que possible.  Une fois le questionnaire complété, vous obtiendrez des recommandations correspondant aux mesures appliquées à Genève.

L’objectif du dépistage est double : isoler rapidement chaque personne malade pour éviter qu’elle n’infecte d’autres personnes et mettre en quarantaine les personnes avec lesquelles la personne malade aurait été en contact rapproché et qui peuvent être infectées.

 

Auto-isolement:
Si vous souffrez de symptômes grippaux, restez impérativement à la maison et informez votre hiérarchie. Vous éviterez ainsi la propagation de la maladie. Appelez votre médecin traitant habituel ou une institution de soins. Les consignes pour l'auto-isolement sont disponibles sur le site de l'OFSP

Auto-quarantaine:
Si vous avez eu un contact étroit avec une personnes infectée au coronavirus, vous êtes peut-être porteur ou porteuse de la maladie et susceptible de la transmettre avant de développer des symptômes. Les consignes pour l'auto-quarantaine sont disponibles sur le site de l'OFSP.
 

Vous désirez évaluer rapidement votre risque et savoir quoi faire ? L'OFSP a mis en ligne un outil de conseil personnalisé et gratuit vous permettant de vous évaluer si vous avez des craintes.

 

Traçage
Pour aider à interrompre les chaînes de transmission et ainsi empêcher une nouvelle flambée des cas, la Confédération a mis au point l’application pour smartphone SwissCovid afin de compléter le traçage classique des contacts. La HES-SO Genève, en accord avec la HES-SO, recommande son utilisation, mais laisse à chacune et à chacun le choix de son utilisation, ce dernier relevant de la responsabilité individuelle.

Mesures préventives

Que ce soit contre la grippe, le rhume ou le coronavirus, les mesures préventives restent similaires:

Se laver soigneusement les mains

Lavez-vous soigneusement les mains avec de l’eau et du savon plusieurs fois par jour ou avec une solution hydro-alcoolique

 

Tousser et éternuer dans un mouchoir en papier ou dans le creux du coude

En l'absence de mouchoir en papier, toussez et éternuez dans le creux du coude. Si vous deviez toutefois utiliser les mains, lavez-les soigneusement avec de l’eau et du savon le plus rapidement possible.
Jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée

 

Eviter les poignées de main

 

 

Garder ses distances

 

 

Porter un masque dans les transports publics

 

 

En cas de fièvre et de toux, rester à la maison

 

 

Toujours téléphoner avant d’aller chez le médecin ou aux urgences

 

 

 

 

En l’absence de médecin traitant, vous pouvez appeler :

  • Genève Médecins (GeMed) au 022 754 54 54
  • Médecins Urgences 022 321 21 21
  • SOS-Médecins au 022 748 49 50

 

Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail ou vos études, une FAQ a été complétée à cet effet.

FAQ et sources d'information
    Collaboratrices, collaborateurs
    Bâtiments

    Les étudiant-e-s et les membres du personnel peuvent à nouveau accéder aux bâtiments de la HES-SO Genève et de ses écoles dès le 6 juin 2020. Toutefois, elles-ils devront se référer aux instructions des écoles (respectivement des services communs ou –Pulse) et respecter les consignes édictées dans le plan de protection et le plan de reprise des activités des différentes entités, en particulier la distance physique et les règles sanitaires, ainsi que les plans de circulation.

    Les bibliothèques, infothèques, centres de documentations et autres espaces dédiés aux étudiant-e-s (admissions, réceptions, espaces de travail, etc.) peuvent également être à nouveau ouverts, moyennement le respect des règles d’hygiène et de sécurité. Il appartient toutefois aux directions des différentes entités de fixer les modalités qui sont inscrites dans les plans respectifs de reprise des activités mis à jour pour le 6 juin 2020.

    Enfin, il en va de même pour les cafétérias qui peuvent également rouvrir dès le 6 juin 2020 en accord avec la direction d’école et le-la gérant-e.

     

    Consultez la FAQ HES-SO Genève(lien interne). 

    Travail en présentiel et/ou à distance

    Le Conseil fédéral a levé sa recommandation de travailler à domicile, de même que les consignes de protection des personnes vulnérables. Toutefois, la HES-SO Genève ne va pas modifier ses recommandations concernant le télétravail, applicables dès le 6 juin et jusqu’au 31 août. La hiérarchie continue à pouvoir demander la présence sur le lieu de travail. Consulter le mailing du 02 juin destiné aux collaboratrices et collaborateurs. Consulter le document "COVID-19 : dispositions applicables concernant le télétravail dès le 8 juin" (Lien interne).

    Ainsi, de manière générale, le télétravail reste encouragé pour autant que l’activité le permette et puisse être réalisée de manière efficace à distance, cela afin notamment d’éviter les transports publics aux heures de pointe. La Une présence sur site ou un retour complet peut toutefois être requise par la hiérarchie. Le cas échéant, une alternance entre télétravail et présentiel est fortement recommandée, cela afin de ne pas marginaliser la dimension humaine et sociale du travail ainsi que les échanges en direct avec la hiérarchie et les collègues proches. Pour limiter les déplacements aux heures de pointe, les responsables établissent pour leurs services des horaires échelonnés, en concertation avec les personnes concernées.

    Concernant les séances, elles peuvent à nouveau se faire en présentiel. Les visioconférences peuvent toutefois continuer à être agendées, en particulier lorsqu’elles permettent d’éviter des déplacements ou qu’elles se prêtent particulièrement bien à la situation (séances avec 2 ou 3 personnes, p.ex.).

    Au final, c’est à chaque école et autre entités (-Pulse, services communs) de déterminer l’organisation du travail en présentiel, à distance ou encore en alternance dont les modalités sont définies dans le plan de protection général et le propre plan de reprise des activités, tous deux mis à jour au 6 juin 2020.

    Consultez la FAQ HES-SO Genève(lien interne).

    Cours à distance / Examens

    Dès le 6 juin, l’enseignement en présentiel est à nouveau possible dans les hautes écoles. Cependant, la HES-SO a décidé de maintenir l’enseignement à distance jusqu’à la fin des cours pour la grande majorité des disciplines afin de ne pas perturber les enseignements actuellement organisés à distance pour une si brève période de temps.

     

    Pour les cours/enseignements qui n’avaient pas pu s’organiser en mode distanciel (tels que les ateliers, les cours d’ensemble, les pratiques simulées, etc.) ou dont la qualité était fortement dégradée par le mode d’enseignement à distance, une reprise en présentiel était possible dès le 11 mai, pour autant qu’ils n’impliquent pas plus de 5 personnes. Dès le 6 juin, les directions des écoles peuvent autoriser des activités d’enseignement en présentiel pour autant que le nombre de participants n’excède pas 300 et que les règles d’hygiène et de sécurité soient respectées. Bien que dans la mesure du possible il convient de respecter la distance des deux mètres dans les salles de classe, il est toutefois désormais possible de descendre en dessous de cette distance, à condition de tenir des listes de présence.

     

    Quant aux examens, ils peuvent avoir lieu en présentiel, pour autant que moins de 300 personnes soient présentes et que les règles d’hygiène et de sécurité soient respectées. Le choix de les faire en présentiel ou non appartient aux écoles qui communiquent à ce propos.

     

    Informations antérieures

    Les cours à distance ont débuté le 23 mars 2020. La majorité d’entre eux a en effet pu être adaptés pour être dispensés en e-learning, un exploit au vu de la spécificité de nos formations HES. La proportion varie toutefois en fonction des filières et des années d’études. Toutes les informations pratiques à ce propos figurent dans le mail Reprise des cours (à distance) lundi 23 mars: informations importantes (lien interne) envoyé par la direction de la HES-SO Genève le 20 mars.

    .

    Consultez la FAQ HES-SO Genève(lien interne). 

    Informatique
    • Pour soutenir dans votre passage au télétravail et aux cours à distance, un dispositif a été mis en place : voir la FAQ HES-SO Genève ou directement celle mise en place par l’informatique.
    • Afin que tout le monde puisse accéder au VPN (mode d’emploi consultable ici), il est rappelé la bonne pratique suivante : se déconnecter dès que les documents nécessaires sont téléchargés. En effet, la bande passante n’est pas faite pour que tout le monde travaille en même temps sur le VPN.
    • Pour assurer un passage fluide, le helpdesk informatique continue à se tenir à disposition. Toutefois, il le fait principalement par télétravail, bien qu’une personne soit toujours présente physiquement. Merci donc de privilégier le ticketing plutôt que le téléphone :
      envoyer un email à helpdesk@hesge.ch ou via le site https://support.hesge.ch (accès interne avec login AAI).
      Si le ticketing n'est pas suffisant, joindre le support par téléphone :
      +41 22 546 23 23.
    • Concernant plus spécifiquement l’enseignement à distance, plusieurs webinars sont référencés tant sur le site de la DSI , que sur celui de Cyberlearn  et expliquent p.ex. comment créer un cours, le rendre plus interactif ou faire passer un examen.
    • Les solutions Teams (enseignement synchrone) et Moodle (enseignement asynchrone) sont à disposition pour les enseignant-e-s. Informations sur Cyberlearn qui propose également une centrale téléphonique d’information, ainsi que sur la FAQ de la HES-SO Genève.
    Déplacements à l’étranger

    Déplacements professionnels

    Les déplacements professionnels vers les Etats ou zones présentant un risque élevé d’infection, tels que définis par l’Ordonnance COVID-19 du 2 juillet 2020, ne sont pas autorisés. Une dérogation pourrait être accordée par la direction de l’école si des motifs impérieux justifient le déplacement.

    Pour toutes les autres destinations, la HES-SO Genève continue à encourager les membres de son personnel à renoncer aux voyages qui ne sont pas nécessaires, selon les recommandations de l’OFSP.

    Déplacements privés

    La HES-SO Genève encourage chacune et chacun à suivre les recommandations de l’OFSP et à renoncer aux déplacements vers les Etats ou zones présentant un risque élevé d’infection qui ne sont pas nécessaires. Les directions pourraient prendre des mesures à l’encontre de membres du personnel contraint-e-s à une quarantaine après s’être rendu-e-s en connaissance de cause dans une zone à risque.

    Avant tout déplacement à l’étranger, dans le contexte de pandémie de COVID-19, il est vivement conseillé de se renseigner auprès des ambassades ou consulats du pays de destination. Dans tous les cas, il est indispensable de suivre avec attention les règles d’hygiène et de comportement recommandées par les autorités sanitaires. 

    Retour en Suisse

    A partir du 6 juillet 2020, toute personne entrant en Suisse en provenance d’Etats ou de zones présentant un risque élevé d’infection doit se mettre en quarantaine pendant dix jours. En cas de symptômes de la maladie durant la quarantaine, il est important d’informer immédiatement les autorités cantonales compétentes.

    De manière générale, toute personne revenant d’un séjour à l’étranger est soumise aux prescriptions de l’OFSP et aux conditions d’entrée sur le territoire.

     Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur votre travail, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne). 

      Etudiantes, étudiants

      Le Conseil fédéral a annoncé le 19 juin 2020 de nouvelles mesures d’assouplissement liées au COVID-19, applicables à partir du 22 juin 2020. Toutefois, pour l’enseignement et les examens, cette quatrième étape d’assouplissement ne change rien par rapport à ce qui a été décidé le 3 juin 2020 par le Rectorat et les hautes écoles de la HES-SO

      En effet, le Rectorat et les hautes écoles de la HES-SO ont adopté le 3 juin 2020 un troisième train de mesures relatives aux enseignements à distance, aux examens et aux à la mobilité internationale. Tous les détails se trouvent dans le mailing du 3 juin et dans la décision du rectorat.

      En voici les principaux axes :

      L’enseignement à distance est en règle générale maintenu jusqu’à la fin des cours. La troisième étape du plan d’assouplissement du Conseil fédéral, qui autorise la pleine reprise des cours en présentiel au sein des hautes écoles, interviendra le 6 juin prochain, soit peu avant la fin des cours. Afin de ne pas perturber les enseignements actuellement organisés à distance pour une si brève période de temps, la HES-SO a décidé de maintenir l’enseignement à distance jusqu’à la fin des cours pour la grande majorité des disciplines.

      Pour les cours/enseignements qui n’avaient pas pu s’organiser en mode distanciel (tels que les ateliers, les cours d’ensemble, les pratiques simulées, etc.) ou dont la qualité était fortement dégradée par le mode d’enseignement à distance, une reprise en présentiel était possible dès le 11 mai, pour autant qu’ils n’impliquent pas plus de 5 personnes. Dès le 6 juin, les directions des écoles peuvent autoriser des activités d’enseignement en présentiel pour autant que le nombre de participants n’excède pas 300 et que les règles d’hygiène et de sécurité soient respectées. Bien que dans la mesure du possible il convient de respecter la distance des deux mètres dans les salles de classe, il est toutefois désormais possible de descendre en dessous de cette distance, à condition de tenir des listes de présence.

      Examens
       

      Malgré l’autorisation donnée par le Conseil fédéral de mener des examens en présentiel à partir du 11 mai 2020, par souci de clarté et de stabilité, la HES-SO a renoncé à apporter des modifications aux modalités d’évaluation qui ont d’ores et déjà été communiquées.

      Cela étant, ils peuvent depuis le 6 juin avoir lieu en présentiel, pour autant que moins de 300 personnes soient présentes et que les règles d’hygiène et de sécurité soient respectées. Le choix de les faire en présentiel ou non appartient aux écoles qui communiquent à ce propos.

      Bâtiments

      Les étudiant-e-s peuvent à nouveau accéder aux bâtiments de la HES-SO Genève et de ses écoles dès le 6 juin 2020. Toutefois, elles-ils devront se référer aux instructions des écoles (respectivement des services communs ou –Pulse) et respecter les consignes édictées dans le plan de protection et le plan de reprise des activités des différentes entités, en particulier la distance physique et les règles sanitaires, ainsi que les plans de circulation.

      Bibliothèques et autres espaces dédiés aux étudiant-e-s

      Les bibliothèques, infothèques, centres de documentations et autres espaces dédiés aux étudiant-e-s (admissions, réceptions, espaces de travail, etc.) peuvent également être à nouveau ouverts, moyennement le respect des règles d’hygiène et de sécurité. Il appartient toutefois aux directions des différentes entités de fixer les modalités qui sont inscrites dans les plans respectifs de reprise des activités mis à jour pour le 6 juin 2020.

      Cafétérias

      Les cafétérias peuvent également rouvrir dès le 6 juin 2020 en accord avec la direction d’école et le-la gérant-e.

       

      Pourquoi le coronavirus est aussi l'affaire des jeunes ?

      (contenu proposé par l'UNIGE)

      Cours à distance

      L’enseignement à distance est en règle générale maintenu jusqu’à la fin des cours. La troisième étape du plan d’assouplissement du Conseil fédéral, qui autorise la pleine reprise des cours en présentiel au sein des hautes écoles, interviendra le 6 juin prochain, soit peu avant la fin des cours. Afin de ne pas perturber les enseignements actuellement organisés à distance pour une si brève période de temps, la HES-SO a décidé de maintenir l’enseignement à distance jusqu’à la fin des cours pour la grande majorité des disciplines.

      Pour les cours/enseignements qui n’avaient pas pu s’organiser en mode distanciel (tels que les ateliers, les cours d’ensemble, les pratiques simulées, etc.) ou dont la qualité était fortement dégradée par le mode d’enseignement à distance, une reprise en présentiel était possible dès le 11 mai, pour autant qu’ils n’impliquent pas plus de 5 personnes. Dès le 6 juin, les directions des écoles peuvent autoriser des activités d’enseignement en présentiel pour autant que le nombre de participants n’excède pas 300 et que les règles d’hygiène et de sécurité soient respectées.

      Pour mémoire, les cours à distance ont débuté le 23 mars 2020. La majorité d’entre eux a en effet pu être adaptés pour être dispensés en e-learning, un exploit au vu de la spécificité de nos formations HES. La proportion varie toutefois en fonction des filières et des années d’études. Toutes les informations pratiques à ce propos figurent dans le mail Reprise des cours (à distance) lundi 23 mars: informations importantes (lien interne) envoyé par la direction de la HES-SO Genève le 20 mars.

      Consultez la FAQ HES-SO Genève(lien interne). 

      Informatique
      • Pour soutenir dans votre passage au télétravail et aux cours à distance, un dispositif a été mis en place : voir la FAQ HES-SO Genève ou directement celle mise en place par l’informatique.
      • Afin que tout le monde puisse accéder au VPN (mode d’emploi consultable ici), il est rappelé la bonne pratique suivante : se déconnecter dès que les documents nécessaires sont téléchargés. En effet, la bande passante n’est pas faite pour que tout le monde travaille en même temps sur le VPN.
      • Pour assurer un passage fluide, le helpdesk informatique continue à se tenir à disposition. Toutefois, il le fait principalement par télétravail, bien qu’une personne soit toujours présente physiquement. Merci donc de privilégier le ticketing plutôt que le téléphone :
        envoyer un email à helpdesk@hesge.ch ou via le site https://support.hesge.ch (accès interne avec login AAI).
        Si le ticketing n'est pas suffisant, joindre le support par téléphone :
        +41 22 546 23 23.
      • Les solutions Teams (enseignement synchrone) et Moodle (enseignement asynchrone) sont à disposition pour les enseignant-e-s. Informations sur Cyberlearn qui propose également une centrale téléphonique d’information, ainsi que sur la FAQ de la HES-SO Genève.
      Mobilité IN et OUT

      Compte tenu des incertitudes et contraintes existantes liées aux mobilités internationales, l’interdiction des mobilités « In » et « Out » est prolongée jusqu’à la fin du présent semestre de printemps.

      Pour le semestre d’automne 2020, seules les mobilités OUT effectuées dans l’espace Schengen ou sous l’égide ERASMUS+/SEMP sont autorisées. Les mobilités IN sont possibles sous réserve de l’accès au territoire suisse et pour autant que l’enseignement puisse majoritairement être garanti en présentiel. Toutefois, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des décisions prises par les autorités à mi-août 2020, il se peut que les mobilités IN et OUT hors de cet espace soient autorisées.

      Les stages de mobilité IN dans les domaines Santé et Travail social ne sont pas autorisés pour le semestre d’automne 2020.

      Les éventuels projets de séjour ultérieur prévus à l'étranger (mobilités, recherche, etc.) restent soumis à l’appréciation de chaque école de la HES-SO Genève.

      A noter enfin que les étudiant-es OUT ayant fait le choix de rester en mobilité à l’étranger ne peuvent pas bénéficier de soutien financier au cas où leur présence hors de Suisse devait se prolonger en raison des restrictions de voyages.

      Ces dispositions seront mises à jour en fonction de l’évolution des instructions des autorités fédérales.

      Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur vos études, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne).

      Déplacements privés

      La HES-SO Genève encourage chacune et chacun à suivre les recommandations de l’OFSP et à renoncer aux déplacements vers les Etats ou zones présentant un risque élevé d’infection qui ne sont pas nécessaires.

      Avant tout déplacement à l’étranger, dans le contexte de pandémie de COVID-19, il est vivement conseillé de se renseigner auprès des ambassades ou consulats du pays de destination. Dans tous les cas, il est indispensable de suivre avec attention les règles d’hygiène et de comportement recommandées par les autorités sanitaires. 

      Retour en Suisse

      A partir du 6 juillet 2020, toute personne entrant en Suisse en provenance d’Etats ou de zones présentant un risque élevé d’infection doit se mettre en quarantaine pendant dix jours. En cas de symptômes de la maladie durant la quarantaine, il est important d’informer immédiatement les autorités cantonales compétentes.

      De manière générale, toute personne revenant d’un séjour à l’étranger est soumise aux prescriptions de l’OFSP et aux conditions d’entrée sur le territoire.

      Dispositif ad hoc d'aide d'urgence COVID-19
       

      Afin de limiter les nombreuses conséquences que ce contexte inédit risque d’avoir sur les études, mais aussi sur la situation financière des étudiant-e-s, la HES-SO Genève a mis en place, conjointement avec l’Université de Genève, un dispositif ad hoc d’aide d’urgence COVID-19.

       

      En vigueur depuis le 24 mars 2020 et jusqu’à fin août 2020, ce nouveau dispositif s’adresse aux étudiant-e-s se trouvant dans une situation financière difficile et dont les revenus ne sont plus suffisants pour faire face à leurs besoins en cette période troublée. A partir du 1er mai 2020, il est étendu avec une aide au logement et la possibilité d’une rallonge de bourses pour les mois de juillet et août. Afin d’y accéder, les étudiant-e-s doivent faire partie du cercle des bénéficiaires prévu dans la Directive sur les aides ponctuelles (annexe 1) existante et répondre aux nouvelles conditions énoncées sur le site internet dédié.

       

      En particulier, ce dispositif vise à apporter un soutien financier pour chacune des situations d’urgence suivantes liées à l’épidémie de COVID-19 :

      • Perte d’emploi (600CHF maximum par mois) ;
      • Factures médicales (600CHF maximum) ;
      • Ressources matérielles nécessaires au suivi de cours en ligne (600CHF maximum) ;
      • Aide au logement (700CHF maximum par mois)
      • Prolongation des bourses pour les mois de juillet et août 2020. Cela concerne les étudiant-e-s déjà boursiers/ères qui échoueraient à leurs examens à la session de juin et devraient effectuer la remédiation en août/septembre et les boursier-ères dont les examens ont été repoussés en août/septembre par leur école. La prolongation doit faire l'objet d'une demande, par e-mail, à l'assistance sociale en charge du dossier de l’étudiant-e. Par ailleurs, ces prolongations sont faites sous forme d’un forfait se montant à 600 CHF/mois, soit un maximum de 1'200 CHF pour juillet et août.

      La présentation de justificatifs est requise pour tous les types de demande. En outre, les étudiant-e-s qui déposent une demande d’aide pour une ressource matérielle (informatique) doivent au préalable obtenir la validation de leur responsable de filière ou conseiller-ère aux études au sein de leur école. Téléchargez ici l’attestation à joindre lors du dépôt de demande.

       

      Marche à suivre :

      Toutes les demandes se font directement en ligne sur le site du Pôle Santé Social de l’Université de Genève et selon la procédure suivante :

      1. Consultez la page https://www.unige.ch/dife/sante-social/aides-financieres/bourses/covid-19-aide-financiere-durgence et identifiez les aides répondant à vos besoin dans la section « Quelles sont les aides possibles ? » ;
      2. Consultez la section afin d'identifier les documents à préparer lors du dépôt de votre demande ;
      3. Remplissez le formulaire en ligne dans la section "Comment déposer une demande d'aide financière?". Les étudiant-e-s déjà boursiers doivent soumettre leur demande directement par email à leur assistante sociale. Les étudiant-e-s en mobilité entrante n’ont pas accès au formulaire en ligne et doivent déposer leur demande complète (comprenant les attestations requises) auprès d’une personne de contact au sein du PSS qui leur sera indiquée sur demande par le responsable de la coordination de l’enseignement ou le/la conseiller/ère aux études dans leur école.

      Par ailleurs, dans ce contexte de pandémie et de situation financière complexe, EDUCA SWISS a mis à disposition un fonds d’urgence avec ses partenaires qui permet aux personnes concernées d'obtenir rapidement et facilement des prêts sans intérêt (jusqu’à CHF 5'000). Le remboursement doit se faire au plus tard au début de la carrière de l’étudiant-e. Il est important de souligner qu’il s’agit de prêts (sans intérêt) et non de bourses.
      Informations complémentaires (en allemand) : https://www.educaswiss.ch/keine-ausreichendenstipendien-was-tun/covid19-fonds.html

      Consultez la FAQ HES-SO Genève(lien interne). 

       

      Pour toute question concernant le nouveau coronavirus et son impact sur vos études, une FAQ a été complétée à cet effet (lien interne).