HES-SO Genève

Recherche appliquée & Développement

La loi fédérale sur les Hautes écoles spécialisées leur donne, entre autres missions, celle de mener des projets de recherche appliquée avec les entreprises, les institutions culturelles et socio-sanitaires, ainsi qu'avec les laboratoires de recherche de leur région. Ces projets favorisent les transferts de technologies vers des partenaires économiques, industriels et institutionnels.

La recherche appliquée contribue également à enrichir l'enseignement dispensé aux étudiant-e-s HES.

Enfin, dans la mesure où ils réunissent en général plusieurs partenaires, les projets de recherche appliquée favorisent la coopération entre HES de cantons différents.

Règlementation HES-SO relative à la Ra&D

 

Quelques exemples de recherches conduites par les écoles de la HES-SO Genève en 2012 :

  • HEPIA :

Projet transfrontalier Géni’Alp (génie végétal en rivière de montagne, Projet Interreg IVA France-Suisse) dont l'objectif était de concilier la sécurité des biens et des personnes et la biodiversité sur les cours d’eau de montagne. Ce partenariat a rassemblé avec succès 11 structures complémentaires (associations, collectivités territoriales, établissements publics) des deux pays.

La roue de vélo la plus aérodynamique du moment, CXR 80, est née d’une collaboration entre la société d’équipement du cycle Mavic et du groupe de recherche et d’enseignement mécanique des fluides et énergétiques (CMEFE) de hepia. Elle a été conçue et testée dans la grande soufflerie de hepia située au Pont-Butin. En 2012, elle a notamment été utilisée par l'équipe Garmin au tour de France et aux jeux Olympiques de Londres.

Dans le cadre du projet Ecomobilité-Réduire l’empreinte carbone des TPG tout en augmentant le confort des usagers, hepia a développé un logiciel pour l'aide à la formation des conducteurs qui est appliqué par l'entreprise et qui a pu démontrer l’influence de la conduite sur le ressenti des passagers, les possibilités de réductions de carburant et les économies d’entretien du matériel. Le produit est amené à servir d’autres prestataires.

En partenariat avec les HUG et la HEIG-VD, le projet Bouchon (NRF4NOSOCOM) a développé une plateforme d’étude (prototype) permettant de valider un protocole médical de désinfection des mains. Une société a été créée pour valoriser économiquement le produit.

  • HEG :

I²SMS (Integrated Information Security Management System) a conçu un système dynamique de pilotage de la gouvernance de la sécurité du système d’information, implanté sous la forme d’un progiciel. Développé en partenariat avec Nimésis SA, le produit est adaptable aux exigences métier d’entités privées ou publiques. Une première mise en œuvre a débuté avec le département de l’urbanisme. La HEG a par ailleurs accueilli la start-up iPhonestyle dédiée à la vente en ligne de coques et autres accessoires pour iPhones.

  • HEAD :

Graphiceram s’est penché sur la combinaison de techniques de traitement de surfaces existantes en vue de nouveaux décors iconographiques sur des matériaux non poreux. La recherche a été menée en collaboration avec HEPIA. La réalisation de nouvelles matières céramiques a suscité beaucoup d’intérêt dans le domaine du design céramique, de la joaillerie et de l’horlogerie (unicité, stabilité, reproductibilité). La Manufacture Roger Dubuis SA est l’une des entreprises à avoir demandé une étude de faisabilité pour des substrats spécifiques.

  • HEM :

Le projet Alphabet du geste : l’art scénique du chanteur d’opéra (1870-1930) a reconstitué avec succès la grammaire gestuelle utilisée par les chanteurs lyriques jusqu’au milieu du XXe siècle en croisant recherche documentaire et expérimentation dans le cadre d’un atelier pédagogique autour du premier tableau du IIIe acte des Maîtres chanteurs de Nuremberg. Le projet a notamment débouché sur deux représentations majeures à Paris et sur une publication remarquée.

  • HEdS :

Les résultats intermédiaires de la recherche Impact de l’activité physique régulière sur les capacités à effectuer les activities of living de la personne âgée, modérément à sévèrement démente, hospitalisée en soins aigus, tendent d’ores et déjà à démontrer que l’activité physique pourrait différer la dépendance pour les activités quotidiennes et ainsi augmenter la qualité de vie tout en diminuant les coûts de la santé. Le projet, financé par DORE–FNS, Elisabeth und Eugen Schellenberg Stiftung, l’Association Alzheimer Suisse, et Physioswiss implique 4 centres romands psycho-gériatriques et une unité spécialisée en Belgique. Il ouvre la porte à de nouvelles recherches dans le domaine de la démence.

  • HETS :

Soutenue par l’Office fédéral pour la formation professionnelle et la technologie (OFFT), le Centre d'études de la diversité culturelle et de la citoyenneté dans les domaines de la santé et du social (CEDIC), ainsi que par le Fonds stratégique HES-SO pour l’égalité, l’étude publiée aux éditions ies, Une nouvelle approche pour les hautes écoles et pour les responsables d’égalité des chances ? fournit des outils conceptuels et des modèles de gestion de la diversité/égalité. Elle a fait l’objet de plusieurs présentations lors de colloques et journées d’études, dont une au Centre en Etudes Genre LIEGE à l’Université de Lausanne.