Genève Neuchâtel

Alto

L’enseignement de l’alto à la Haute école de musique de Genève (HEM) est délivré sur les sites de Genève et Neuchâtel. Nos classes d’alto sont animées par des professeur-e-s de haut niveau, pédagogues averti-e-s et artistes de réputation internationale.

À l’écoute des attentes et des besoins de leurs étudiant-e-s, nos professeur-e-s les accompagnent dans l’acquisition d’une technique instrumentale au plus haut niveau tout en les guidant dans le développement de leur propre sensibilité artistique. Des artistes de renommée internationale sont accueilli-e-s régulièrement pour des Masterclasses.

Les classes d’alto de la HEM offrent un environnement d’apprentissage particulièrement stimulant qui valorise la diversité culturelle de chaque étudiant-e. L’ambiance est propice aux contacts humains et aux nouvelles amitiés. En dehors des cours individuels, les opportunités de jeu collectif sont nombreuses et variées : sessions d’orchestre, musique de chambre, projets pluridisciplinaires. Des ouvertures sont proposées vers la musique contemporaine et la création, mais aussi la musique ancienne.

Grâce aux relations étroites entretenues par la HEM avec les ensembles professionnels de la région, nos étudiant-e-s ont l’opportunité de jouer aux cotés de musiciens et de musiciennes d’ensembles renommés comme l’Orchestre de la Suisse romande (OSR), l’Orchestre de Chambre de Genève (OCG) ou l’ensemble de musique contemporaine Contrechamps.  La richesse de la scène musicale en Suisse romande, son public mélomane et ses nombreux mécènes constituent autant d’opportunités d’engagement pour enrichir leur pratique et développer leur réseau.

Enseignant-e-s de la discipline

Lise Berthaud

Professeure de musique de chambre - Professeure d'alto (NE)

Née en 1982, Lise Berthaud étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Pierre-Henry Xuereb et Gérard Caussé. A 18 ans, elle est lauréate du Concours Européen des Jeunes Interprètes. Elle remporte en 2005 le Prix Hindemith du Concours International de Genève. De 2013 à 2015, Lise Berthaud fait partie du très prestigieux programme BBC New Generation Artist qui lui permet de se produire avec tous les orchestres de la BBC et d’effectuer de nombreux enregistrements en soliste et musique de chambre pour la BBC. En septembre 2014, elle fait ses débuts comme soliste aux BBC Proms au Royal Albert Hall de Londres avec le BBC Symphony dirigé par Andrew Litton. Après avoir pris part à de nombreux enregistrements, dont les intégrales de la musique avec piano de Schumann et Fauré par Eric Le Sage chez Alpha, elle enregistre pour Aparté un premier disque en récital avec le pianiste Adam Laloum qui paraît en 2013. Les critiques sont unanimes : Diapason d’or, clé Resmusica, sélection Radio Classique, sélection France Inter. En octobre 2013, Leonard Slatkin la choisit pour interpréter et enregistrer pour Naxos Harold en Italie avec l’Orchestre National de Lyon dans le cadre d’une intégrale Berlioz. En 2018, elle participe aux côtés de ses amis Pierre Fouchenneret, Eric Le Sage, François Salque et d’autres musiciens à l’enregistrement d’une intégrale de la musique de chambre de Brahms. Très présente sur le circuit international aussi bien comme soliste que chambriste, Lise est régulièrement l’invitée de salles prestigieuses, d’orchestres de renom ainsi que de nombreux festivals. En tant que soliste, elle a joué sous la direction de grands chefs tels que Sakari Oramo, Andrew Litton, Leonard Slatkin, Fabien Gabel, Paul Mc Creesh, Marc Minkowski, François Leleux, ou encore Emmanuel Krivine . Lise s’est produite aux côtés d’artistes comme Renaud Capuçon, Eric Le Sage, Augustin Dumay, Pierre-Laurent Aimard, Louis Lortie, Emmanuel Pahud, Marie-Pierre Langlamet, Gordan Nikollich, Martin Helmchen, Marie-Elisabeth Hecker, Daishin Kashimoto, les Quatuors Ebène, Modigliani ou Armida. Elle est également membre co-fondatrice du Quatuor Strada. En savoir plus sur Lise Berthaud   

Noémie Bialobroda

Professeure de musique de chambre avec cordes - Coordinatrice de la musique de chambre (GE)

Née à Paris, l’altiste Noémie Bialobroda se produit dans le monde entier sur des scènes telles que le Wigmore Hall à Londres, le Victoria Hall à Genève, le Musée de Tel Aviv, le Concertgebow de Rotterdam, la Salle Gaveau, la Philharmonie de Paris, le Théâtre d’Aix en Provence et le Alte Oper Francfort. Depuis 2014, elle est l’altiste du Quatuor Aviv avec lequel elle mène une carrière internationale. En 2021 parait chez le Label Aparté un disque consacré aux deux derniers Quatuors de Franz Schubert, unanimement salué par la presse internationale. Pédagogue engagée, elle est professeure et coordinatrice de la musique de chambre à la Haute Ecole de Musique de Genève (HEM). Elle est également professeure d’alto au Conservatoire de Musique de Genève. Impliquée dans la création et l'interprétation de la musique contemporaine, Noémie a tissé des liens privilégiés avec les acteurs de ce répertoire. Elle collabore ainsi régulièrement avec l'Ensemble Modern de Francfort, l’Ensemble Contrechamps à Genève et l'IRCAM à Paris. Elle y crée deux pièces pour alto et électronique qui lui sont dédiés : « Caprice » du compositeur Keïta Matsumiya et « Drifting [mirages...] » de Pierre Stordeur. En 2020, aux côtés du violoniste Sergey Ostrovsky, elle fonde et assure la direction artistique de la Geneva International String Academy, offrant à de jeunes musiciens prometteurs l’opportunité d’étudier et de jouer, le temps d’un été, avec des musiciens accomplis. Noémie Bialobroda s’est formée auprès de Nobuko Imai à la HEM, avant d’étudier en 3ème cycle supérieur dans la classe de Jean Sulem au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle joue un alto de Carlo Giuseppe Testore et un archet de Benoît Rolland. En savoir plus sur Noémie Bialobroda  

Miguel Da Silva

Professeur d'Alto

Miguel da Silva se forme au Conservatoire National de Région de Reims avant d’intégrer le Conservatoire Supérieur de Musique de Paris où il a pour professeurs Serge Collot et Maurice Crut. Il y reçoit un premier prix de musique de chambre et un premier prix d’alto, à l’unanimité et avec vote spécial du jury. En 1985, il remporte le Premier Grand Prix au Concours international de musique de chambre de Paris et intègre l’orchestre de l’Opéra de Paris. En 1987, il quitte l’Opéra pour fonder avec trois amis le quatuor Ysaÿe. Après un travail auprès des quatuors Lasalle, Amadeus, Italiano et Berg, la formation remporte de nombreux premiers prix, dont le concours d’Evian en 1988, et débute une fructueuse carrière internationale. Après des débuts chez Harmonia Mundi, le quatuor signe un contrat d’exclusivité avec Decca, firme pour laquelle il gravera, entre autres, l’intégrale des quatuors de Mendelssohn, deux disques consacrés à Fauré et des recueils consacrés à Debussy et Ravel. La création contemporaine est primordiale pour la formation qui est dédicataire de nombreuses œuvres de Pascal Dusapin, André Boucourechliev ou Noam Sheriff. Miguel da Silva s’est également produit avec des partenaires tels que Michel Portal, Pierre Amoyal, Truls Mork, Gary Hoffmann, Pascal Rogé, Jean-Claude Pennetier ou  Emmanuel Pahud. En soliste, il a été l’invité de l’Orchestre de Chambre de Pologne, de l’Orchestre de Montpellier, de l’Orchestre Franz Liszt de Budapest, du Sinfonia Varsovia et de l’orchestre Les Siècles. En 1993, l’altiste a fondé avec le quatuor Ysaÿe une classe de quatuor à cordes au CRR de Paris, une première française. Leurs élèves (Ebène, Modigliani, Psophos, Voce, Aviv ou Incanto) ont remporté de très nombreux concours de quatuors à corde internationaux. Il est également directeur artistique de l’académie d’été Musique à Flaine, conseiller artistique de l’Académie Musicale de Villecroze, et fondateur de Ysaÿe Records, le label discographique. Chevalier des Arts et Lettres, Miguel da Silva joue un alto crémonais de 1790, il est professeur d’alto à la Haute école de musique. En savoir plus sur Miguel Da Silva

Ori Kam

Professeur d'Alto

Considéré par le New York Times comme « une présence sur scène attractive et engagée », l’altiste Ori Kam s’est produit en solistes sur les scènes les plus prestigieuses. Ori Kam est né en 1975 de parents Israéliens à La Jolla et a grandi en Israël. Il commence à étudier la musique à l’âge de 6 ans et commence à jouer de l’alto à 15 ans. En Israël, il étudie auprès du professeur renommé Chaim Taub, puis à la Manhattan School of Music in New York auprès de Pinchas Zukerman et enfin auprès de Wilfried Strehle à l’Universität der Künste de Berlin. Il fait ses débuts à l’âge de 16 ans au sein de l’Orchestre philharmonique d’Israël qui le réengage immédiatement. Depuis lors, Ori Kam donne de nombreux récitals aux États-Unis, en Europe et en Israël. Sa prestation au Weill Recital hall (Carnegie Hall) a fait l’éloge de la critique, qui dépeint Ori Kam comme « un altiste soliste rare » au jeu « empreint à la fois de maturité et d’exubérance juvénile ». Passionné de musique de chambre, Ori Kam joue au sein du Jerusalem String Quartet. Il est le fondateur de la Société israélienne de musique de chambre et faisait partie du Whitman String Quartet, lauréat du prix de la Fondation Naumburg. Il se produit par ailleurs aux côtés d’artistes tels que Pierre Boulez, Daniel Barenboim, Isaac Stern, Andras Schiff, Itzhak Perlman ou Pinchas Zukerman. Il donne des concerts avec la Chamber Music Society of Lincoln Center et est invité par de nombreux festivals. Ori Kam a reçu plusieurs titres et récompenses, dont le Prix Suisse au Concours international de Genève, le prix Paganini du Concours Lionel Tertis et, en 1995, le prix du concours de concerto de l’École de musique de Manhattan. En 2010, le Grand prix de la fondation S&R Washington lui est attribué. Il est par ailleurs au bénéfice d’une bourse d’études de la Fondation culturelle israélo-américaine de 1990 à 2000. Il enseigne l’alto depuis 2010 à la Haute école de musique de Genève. Il signe un premier enregistrement commercial en 2007 sous le label « Berlin Classics », avec le Double concerto pour alto et clarinette de Bruch, qu’il enregistre avec sa sœur Sharon. Un CD comprenant 12 Fantaisies de Telemann pour alto solo suit en 2010 sous le même label. On peut également l’entendre sous les labels Decca et Naxos. Il effectue par ailleurs régulièrement des enregistrements pour Harmonia Mundi avec le Jerusalem Quartet. En apprendre plus

Máté Szücs

Professeur d'Alto

L'altiste d'origine hongroise Máté Szücs a mené une carrière primée de soliste, de chambriste et d'instrumentiste d'orchestre. Máté a été alto solo de l'Orchestre philharmonique de Berlin de 2011 à 2018, où il s'est également produit en tant que soliste dans le Concerto pour alto de Bartók en septembre 2017. Máté avait dix-sept ans lorsqu'il est passé du violon à l'alto et a obtenu le diplôme du Conservatoire royal de Bruxelles et du Conservatoire royal des Flandres à Anvers avec la plus haute distinction. Il entreprend ensuite une session à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Waterloo, en Belgique, où il obtient son diplôme, également avec la plus haute distinction. En tant que chambriste, Máté a été membre de divers ensembles de chambre, dont l'ensemble Mendelssohn, le quatuor de pianos Con Spirito, le Trio Dor, l'ensemble Enigma et l'ensemble "Fragments". Il a travaillé avec des musiciens de renom tels que Janine Jansen, Frank-Peter Zimmermann, Christian Tetzlaff, Vadim Repin, Ilja Gringolts, Vladimir Mendelssohn, László Fenyő, Kristof Baráti et István Várdai, Camille Thomas, Kirill Troussov et Julien Quentin. En plus de se produire en solo avec l'Orchestre philharmonique de Berlin, il a joué avec des orchestres tels que l'Orchestre philharmonique royal des Flandres, les "Bamberger Symphoniker", la "Sächsische Staatskapelle Dresden", l'Orchestre de la radio de Francfort et la "Deutsche Kammerphilharmonie Bremen", où il était également alto solo. Depuis 2006, Máté est professeur régulier au festival d'été de musique de chambre "Thy Masterclass" au Danemark et, entre 2012 et 2014, il a également enseigné au festival Britten-Pears à Aldeburgh, en Angleterre. Il a enseigné deux ans à l'Université de musique de Sarrebruck, entre 2014 et 2018 à l'Académie Karajan de l'Orchestre philharmonique de Berlin, entre 2015 et 2018 à la "Hanns Eisler Université de musique de Berlin et, entre 2015 et 2016, l'Académie de musique de Budapest. Máté donne des masterclasses dans le monde entier, notamment à New York, Los Angeles, Michigan, Londres, Berlin, Bruxelles, Shanghai, Taipei, Séoul et Tokyo. Depuis 2018, il est professeur d'alto à la Haute école de musique de Genève. En apprendre plus

Lise Berthaud
noemie bialobroda
Miguel Da Silva
Ori Kam
Mate Szucs

Départements & filières associés

Témoignages

Ce que j’aime à la HEM, c’est la grande diversité des étudiant-e-s et la variété des projets proposés pendant le cursus.

Elena Haira Étudiante en 3e année de Bachelor of Arts instrumentistes (alto)