Les témoignages

Je suis partie un semestre en Colombie, à Medellin, en échange avec l’Université National (Universidad Nacional) dans la filière Agronomie (Ingeniería Agronómica). Ça a été très enrichissant de découvrir un pays culturellement différent de la Suisse, que ce soit au niveau social ou au niveau académique. L’intégration était le côté le plus sympa…c’est vraiment facile ! Les gens, où que je me trouve, m’accueillaient à bras ouverts. Les profs et les copains de cours étaient très compréhensifs et disponibles avec moi. Au niveau des cours (selon les cours que tu choisis) il y a pas mal de visites qui, dans mon cas, m’ont beaucoup appris sur le fonctionnement du système agricole et agronomique mais aussi sur la politique du pays. Pendant certaines sorties j’ai visité différentes régions anciennement touchées par les conflits et, en discutant avec les paysans et avec les profs, j’ai pu apprendre aussi de nombreuses choses sur la récente et dure histoire du pays. De plus, j’ai appris à parler et écrire une nouvelle langue assez correctement, j’ai connu plein de belles personnes et un pays merveilleux!

Ambra Marcolli
Mobilité OUT: Universidad Nacional de Colombia, site de Medellin - filière Agronomie, août à décembre 2017

Mélanie : Le côté positif : « j'ai amélioré mon allemand… j'ai aussi rencontré des personnes très intéressantes et visité un pays que je ne connaissais pas vraiment » Le plus difficile : « faire les examens en allemand n'a pas été une mince affaire! » Gilles : Ce qu’il a aimé : « l'atmosphère chaleureuse et l'organisation de l'école qui nous a permis une très bonne intégration » Ce qu’il a moins aimé : « le manque d'information quant aux examens et à la méthode de notation pour les étudiants en échange »

Mélanie Dorsaz et Gilles Berger
Mobilité OUT: Hochschule Weihenstephan à Freising en Allemagne - filière Agronomie, semestre printemps 2012

Programmation d’un banc domotique au profit d’une optimisation énergétique.

Intéressé par les aspects énergétiques et les enjeux écologiques qui se jouent aujourd’hui, j’avais envie de suivre cette formation qui permet de développer de nombreuses compétences dans ces domaines. Pouvoir préparer ce Bachelor en cours d’emploi permet d’emmagasiner de l’expérience professionnelle, chose de plus en plus demandée lors de futures recherches d’emploi.

Timothée Baudouin
Étudiant, filière Technique des bâtiments

Relevé d’une installation de chauffage.

Je voulais relever le défi énergétique dans le domaine du bâtiment. Ainsi, apprendre comment travailler avec les différentes énergies renouvelables m’a naturellement orienté vers cette formation. Pouvoir acquérir en parallèle de l’expérience pratique a été un vrai plus.

Thomas Fery
Étudiant, filière Technique des bâtiments

Calibrage en laboratoire d’acoustique pour une isolation des bruits aériens.

La filière Technique des bâtiments me permet de continuer d’évoluer tout en gardant un pied dans le monde actif. Il est important pour moi de développer mes connaissances dans la technique afin de pouvoir allier celle-ci au défi énergétique de notre siècle.

Léa Pahud
Étudiante, filière Technique des bâtiments

HEPIA m’a permis d’acquérir les connaissances nécessaires pour avoir de la valeur sur le marché du travail suisse. Aujourd’hui je suis fière de faire partie des collaborateurs d’une prestigieuse manufacture horlogère.

Thaïs Voïtchovsky França
Ex-étudiante, diplômée Bachelor of Science HES-SO en Microtechniques

Conception d’un appareil électroménager détectant la radioactivité éventuelle des aliments.

C’est lors de mon apprentissage que les différents stages en entreprise m’ont permis de comprendre les différents besoins du monde industriel actuel. Et c’est par la suite, avec ma formation à HEPIA, que j’ai réalisé des projets répondant directement aux demandes des entreprises et liés de près ou de loin aux problématiques de l’industrie de nos jours.

Jonathan Estevez Martinez
Ex-étudiant, diplômé Bachelor of Science HES-SO en Microtechniques

Répondant à un cahier des charges difficile, Alice Künstner et Thierry Bujard ont concrétisé leur projet et remporté le concours de robots «garçons de café».

Déjà titulaire d’un CFC d’électronique, j’ai choisi la filière Microtechniques pour parfaire mes connaissances en la matière et m’accomplir dans le domaine de la physique.

Alice Künstner
Étudiante, filière Microtechniques

Gaël Boquet vérifie le dispositif du mur tactile.

Mon Bachelor en poche, j’ai décidé de poursuivre la recherche que j’avais entreprise lors de mon diplôme, un logiciel d’édition de surface tactile. Cette expérience nous a permis, avec l’aide d'HEPIA, le professeur et quelques collègues, de créer une start-up: ncilab Sàrl.

Gaël Boquet
Ex-étudiant, diplômé Bachelor of Science HES-SO en Ingénierie des technologies de l’information. Chief Marketing Officer ncilab

Visualisation de l’espace en 3D au moyen d’un masque de réalité virtuelle.

Après mes études à HEPIA dans le domaine du développement logiciel et un travail de Bachelor de virtualisation 3D mobile qui m’a beaucoup plu, j’ai entamé une formation Master en ingénierie. En parallèle, j’ai la chance de participer aux projets de recherche en tant qu’assistante.

Ana Sofia Domingos
Ex-étudiante, diplômée Bachelor of Science HES-SO en Ingénierie des technologies de l’information