Formation continue

Nouvelle parution aux Editions IES

Accessibilité et participation sociale

Manon Masse, Geneviève Piérart, Francine Julien-Gauthier, Danièle Wolf

> Plus sur cet ouvrage

Actualités HETS

Luttes sociales et de revendications mémorielles: mise en scène d’un pèlerinage et d’une « cérémonie de l’eau »

Midis de la recherche

26 Janvier 2016 - 12h15 - 13h45

Caternina Pasqualino est chargée de recherche au CNRS et membre du laboratoire LAIOS de l’EHESS.

Pour faire face à la crise de 2007 qui a engendré une grande misère sociale, les voisins de Caseria de Montijo (Grenade, Espagne) s’organisent. Ils ont créé un potager collectif sur un site ayant servi de décharge illégale. Dans le film, une dizaine de voisins transportent en camionnette l’eau de "la source des larmes” (où se trouvent les restes de Garcia Lorca) jusqu’au potager de Caseria. Le "pèlerinage” comprend des haltes symboliques dans de hauts lieux de luttes sociales et de revendications mémorielles. En effet, à quelques kilomètres, dans la fosse commune de Viznar, se trouvent les restes de centaines de républicains assassinés par les franquistes en 1936. A Caseria, on dit que ces morts auraient constitué de l’engrais pour la terre. A la fin de leur parcours dans le potager, les protagonistes mettent en scène une “cérémonie de l’eau” pour conjurer la sécheresse de cette terre fertile à l’histoire agitée.

Terre Agitée (Unquiet earth) de Chiara Ambrosia (artiste cinéaste) et Caterina Pasqualino (anthropologue et cinéaste).

Contact: 

Eva Nada

Lieu: 

Haute école de travail social

28, rue Prévost-Martin
Bâtiment A, salle A006
CP 80 1211 Genève GE
Suisse