Contact CERES

Centre de recherche sociale (CERES)

Haute école de travail social
28, rue Prévost-Martin
Case postale 80
CH-1211 Genève 4

Tél. 022 388 94 73

ceres.hets@hesge.ch

Newsletter HETS

Trois fois dans l'année, toute l'actualité de la HETS ! Consultez les anciens numéros et inscrivez-vous ici.

Formation continue

Nouvelle parution aux Editions IES

CONSTRUIRE LE RAPPORT THEORIE-PRATIQUE

Exprériences de formateurs et formatrices dans une haute école de travail social

> Plus sur cet ouvrage

Docdactu

LA LIBERTE

La liberté n’est ni une évidence ni une fin en soi, elle demeure pourtant le meilleur des alliés. Consultez la nouvelle sélection de DOCDACTU consacrée à la Liberté en cliquant ici

> Blog de l'Infothèque

Le pouvoir expérientiel du langage au service de la qualité des pratiques dans le champ de la protection de l’enfance

(2016 - Terminé)
Kim Stroumza Boesch (HETS Genève), Marc Pittet (HETS Genève), A.-F. Pont (EESP Lausanne), Sylvie Mezzena (HETS Genève), L. Seferdjeli (HEDS), Janette Friedrich (Universtié de Genève)

Résumé: 

 

Résumé

Dans une démarche d’analyse du travail qui met la focale sur le langage, cette recherche vise à comprendre et modéliser le travail réalisé par une équipe éducative dans le champ de la protection de l’enfance pour favoriser la rencontre entre un enfant placé durablement dans une famille d’accueil /foyer et son parent biologique, tout en protégeant l’enfant et en soutenant/évaluant la parentalité.

 

Description du projet

Depuis la signature de la convention des droits de l’enfant, un mouvement général en faveur de la prise en compte de l’enfant comme sujet de droit a été suivi d’une place croissante accordée aux parents. Ces évolutions rencontrent lors de leur inscription dans l’agir concret des pratiques professionnelles du champ de la protection de l’enfance plusieurs tensions : comment  conjuguer préséance de l’intérêt de l’enfant et revendication des droits des parents (l’intérêt supérieur de l’enfant n’étant pas toujours synonyme d’équité pour les parents) ? Comment répondre à leurs vulnérabilités et souffrances sans prédéfinir leur existence comme leur importance dans la relation même d’accompagnement, afin d’éviter stigmatisation et assignation ? Plus généralement, comment faire tenir ensemble protection de l’enfant, soutien à la parentalité, évaluation et défaillances de la vie quotidienne ?

Dans une perspective d’analyse du travail, cette recherche vise à décrire et modéliser comment s’y prend une équipe éducative d’un dispositif de visite médiatisée pour répondre à ces évolutions /tensions, et réussir à favoriser des moments de rencontre entre un enfant placé durablement en famille d’accueil/foyer et son parent biologique.  La démarche méthodologique s’appuie sur de l’observation, des films des visites et des entretiens d’autoconfrontation (le professionnel commente le film de son activité).

Un accent particulier est mis sur le langage : comment il fait exister  (rend présent) de manière souvent implicite les différents acteurs, vécus, contraintes et enjeux de la situation, et par là contribue à leur transformation afin de favoriser la rencontre entre le parent et son enfant.

Financement: 

FNS

Champs de recherche: 

Analyse de l’activité en travail social

Collaborations(s) scientifique(s): 

L. Krummenacher (assistante sociale)
F. Fersini (EESP, Lausanne)