Contact CERES

Centre de recherches sociales (CERES)

Haute école de travail social
28, rue Prévost-Martin
Case postale 80
CH-1211 Genève 4

Tél. 022 558 56 11

ceres.hets@hesge.ch

Nouvelle parution aux Editions IES

Droits humains et éducation sexuelle

Maryvonne Charmillot, Àgnes Földhazi, Caroline Jacot-Descombes

> Plus sur cet ouvrage

Comment organiser le partenariat entre Etat et organisations à but non lucratif dans la mise en œuvre de politiques sociales au niveau local?

L’exemple de la politique d‘insertion dans 4 cantons romands

(2010 - Terminé)
Monica Battaglini Mottier , Àgnes Földhazi , Christophe Dunand , Véronique Tattini (HES-SO Valais)

Résumé: 

En termes généraux, le thème de notre réflexion est le phénomène « associatif » dans le cadre de la politique sociale. Un phénomène qui est sans doute en gain de vitesse ces dernières décennies notamment en raison de la perte de confiance dans l’ « Etat providence » critiqué à la fois sur sa légitimité et sur son efficacité. Un phénomène qui s’étend notamment au monde du social et de la santé où l’associatif est vu comme complémentaire du service public dans un discours qui se différencie de la mouvance néolibérale qui axe plutôt sa rhétorique sur la substitution « simple » du privé au public.

Par ailleurs, une longue tradition de littérature issue de disciplines différentes s’est employée à montrer l’impact positif de la présence des réseaux associatifs pour le fonctionnement de la société, que ce soit en termes de développement du lien social, de fonctionnement du système démocratique ou de construction du « capital humain » comme facteur de production. La fin du siècle dernier et le début du présent ont connu, en parallèle du regain d’importance du phénomène associatif, des changements dans le mode de gestion de l’Etat dans le cadre de ce qui est convenu d’appeler la nouvelle gestion publique (NGP). Parmi les opérationnalisations de cette nouvelle vision du management du service public on trouve les contrats de prestations appellés aussi conventions, accords etc… Ces formalisations des relations entre acteurs publics et privés sont conçues comme autant d'instruments pratiques de la rationalisation de la mise en œuvre des politiques publiques.

La question que nous nous posons a trait à l’impact de ces instruments de gestion sur le fonctionnement associatif notamment en termes de complémentarité au service public et en termes de maintien des caractéristiques propres de l’associatif dont la littérature a déclamé les effets positifs pour les individus et pour la société dans son ensemble.

Financement: 

Fond stratégique HES-SO: Réseau d'études aux confins de la santé et du social (RECSS)

Thématique(s): 

Politiques publiques et sociales