Contact CERES

Centre de recherches sociales (CERES)

Haute école de travail social
28, rue Prévost-Martin
Case postale 80
CH-1211 Genève 4

Tél. 022 388 94 73

ceres.hets@hesge.ch

Nouvelle parution aux Editions IES

En transition

Claudio Bolzman, Alexandra Felder & Antonio Fernández

> Plus sur cet ouvrage

Les jeunes face à la justice : analyse de la chaîne pénale à travers les expériences et trajectoires des justiciables

(2016 - en cours)
Arnaud Frauenfelder , Franz Schultheis (co-requérant) (Université de Saint-Gall), Géraldine Bugnon , Armelle Weil

Résumé: 

Cette recherche sociologique entend interroger la régulation exercée par la justice pénale des mineurs à travers les expériences et trajectoires des jeunes qui y sont confrontés dans un contexte caractérisé par une mise en question du modèle « protectionnel » de la justice des mineurs. Cette enquête vise à décrire et analyser l’expérience que font les jeunes de la justice pénale des mineurs en Suisse romande, en tenant compte de la diversité des dispositifs (privation de liberté et mesures de milieu ouvert) auxquels ces jeunes peuvent être confrontés et des ressources matérielles et symboliques inégales dont ils disposent. Sur la base d’entretiens biographiques réalisés avec une cohorte de 50 jeunes interviewés deux fois au cours de l’enquête, nous entendons mettre en lumière « ce que fait » la justice pénale aux jeunes qui y sont soumis, en tenant compte de la trajectoire socio-pénale de ces derniers. Cette étude entend proposer une compréhension fine et approfondie des effets tant souhaitables qu’inattendus, voire indésirables de la justice sur la vie des jeunes. Avec son approche sociologique « globale » de la chaîne pénale, le projet questionne les effets de la justice pénale dans la durée, au-delà de l’action ponctuelle de tel ou tel dispositif ou acteur institutionnel. Il vise notamment à comprendre pourquoi certains jeunes adhèrent au projet institutionnel et mettent un terme à leur carrière délinquante, tandis que pour d’autres, la réponse pénale semble dénuée de sens, voire participe à renforcer encore leur engagement dans la délinquance. La nécessité de connaissances empiriques sur le thème de la régulation de la délinquance juvénile apparait d’autant plus nécessaire et urgente que les controverses sur l’« efficacité » de la justice des mineurs se font de plus en plus visibles dans les débats médiatiques et politiques en Suisse ou dans d’autres contextes nationaux. L’approche sociologique par le bas, centrée sur l’expérience vécue des jeunes sous main de justice, entend contribuer de manière originale aux réflexions sur la justice des mineurs, qui proviennent en Suisse actuellement essentiellement de « savoirs-experts » proches du champ socio-judiciaire.

 

Mots clés

Justice des mineurs, régulation pénale, délinquance juvénile, carrière pénale, trajectoire sociale, entretien biographique, dossier socio-judiciaire

Financement: 

Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), Division 1