Formation continue

Nouvelle parution aux Editions IES

Accessibilité et participation sociale

Manon Masse, Geneviève Piérart, Francine Julien-Gauthier, Danièle Wolf

> Plus sur cet ouvrage

Actualités HETS

Lutter contre la précarité ou produire la précarité? Le cas des jeunes chômeurs et chômeuses peu qualifié-e-s

Midi de la recherche

31 Janvier 2017 - 12h15 - 13h30

Sociologue, Eva Nada est adjointe scientifique à la Haute école de travail social de Genève. Elle termine actuellement sa thèse de sociologie à l’Université de Neuchâtel. Ses recherches portent sur les différentes formes de régulation de la jeunesse : comportements déviants et centre éducatifs fermés, modes de mobilisation au travail des jeunes en attente d’une formation. Elle a notamment co-dirigé avec Marie-Avril Berthet la recherche sur la vie nocturne genevoise « Voyage au bout de la nuit » (2010) et a participé à une recherche menée sous la direction d’Arnaud Frauenfelder sur les centres éducatifs fermés.

Cette conférence vise à examiner la précarité sous l’angle de la mise au travail des jeunes en attente d’une formation qualifiante. Depuis une vingtaine d’années, la Suisse, comme d’autres pays européens, a mis en œuvre de nombreuses politiques visant à favoriser l’intégration professionnelle des jeunes peu qualifié·e·s. Paradoxalement, les études sociologiques continuent de souligner les effets négatifs de ces mesures sur les jeunes : effet stigmatisant, imposition des apprentissages aux jeunes les plus déqualifié·e·s pour les faire sortir plus vite du dispositif ou encore la faible considération accordée au point de vue des jeunes. A partir d’une enquête ethnographique dans trois mesures du marché du travail pour les jeunes dans un canton romand, cette conférence se propose d’étudier ce paradoxe en s’interrogeant sur ce qui fait tenir au travail les différentes catégories de professionnel·le·s, tout comme les positionnements des jeunes face à ces mesures. En partant d’un questionnement classique en sociologie du travail, cette conférence discutera des technologies de mise au travail – coaching, valorisation des compétences, mise à distance des instances de socialisation traditionnelles - et du type de sujet qu’elles visent à produire.  Cette conférence montrera, d’une part, que ces techniques se marient non seulement avec les valeurs d’autonomie et d’émancipation que les conseillers et conseillères en insertion cherchent à transmettre aux jeunes, mais aussi avec les attentes des entreprises formatrices. D’autre part, elles donnent sens à leur travail tout en répondant aux réorientations managériales de la politique de l’emploi. Enfin, en empruntant une approche articulant les rapports de sexe, classe et race, nous montrons que ces techniques peuvent être plus ou moins bien acceptées par les jeunes femmes bénéficiaires de ces mesures. A travers l’analyse du mode de gouvernement de la mise au travail des jeunes, cette conférence vise à mieux comprendre la rationalité gouvernementale qui la sous-tend.

Entrée libre

 

Contact: 

Eva Nada

Lieu: 

Haute école de travail social (HETS) - Salle A006

Rue Prévost-Martin 28
1205 Genève
Suisse