Formation continue

Nouvelle parution aux Editions IES

Accessibilité et participation sociale

Manon Masse, Geneviève Piérart, Francine Julien-Gauthier, Danièle Wolf

> Plus sur cet ouvrage

Actualités HETS

Charles Beer rejoint la HETS

Charles Beer intègrera la Haute école de travail social de Genève (HETS) à partir du deuxième semestre de l’année académique en cours. Sa mission, d’une durée d’un an renouvelable et correspondant à un taux d’activité de 20%, portera sur la mise en œuvre de divers projets en lien avec l’approche territoriale des inégalités sociales.

L’ancien Conseiller d’Etat interviendra par ailleurs ponctuellement dans l’enseignement Bachelor sur les interrelations entre travail social et instances politiques.

Après dix ans passés au Conseil d’Etat genevois, Charles Beer retrouve donc l’établissement où il a étudié. Il est en effet détenteur d’un diplôme d’assistant social de l’Institut d’études sociales (IES), prédécesseur de la HETS.

Durant ses années à la tête de l’instruction publique, de la culture et du sport, Charles Beer a œuvré à différentes réformes liées à une approche territoriale des problématiques sociales, parmi lesquelles la création du réseau d'enseignement prioritaire (REP) pour encourager la qualité des écoles dans les quartiers populaires. Dans le cadre du développement d’une politique de cohésion sociale en milieu urbain, il a impulsé des projets de quartier et la création d’un centre d’analyse territoriale des inégalités (CATI-GE).

Sur le thème des inégalités territoriales, il a récemment publié aux Editions IES « La cohésion sociale à l’épreuve de la croissance », dans Le travail social à la recherche de nouveaux paradigmes : inégalités sociales et environnementales, et Ce que cache le grand Genève (Editions Favre, 2013).

Il s’est par ailleurs investi dans la refonte du paysage suisse des hautes écoles et l’autonomisation de la HES-SO Genève.

Les connaissances, l’expérience et le réseau de Charles Beer seront des atouts indéniables pour la formation des travailleurs sociaux comme pour le développement de la HETS et le renforcement de ses collaborations avec les institutions du domaine social et les instances politiques.