HES-SO Genève

Atteinte à l’intégrité : discrimination et harcèlement

DISCRIMINATION

Votre école est tenue de favoriser activement un climat de travail empreint de respect et de tolérance. En cas de discrimination, il est important de rompre le silence et d’obtenir des conseils ainsi qu'un soutien dans la résolution du problème.

Par discrimination, on entend des paroles ou des actes qui ont pour but de rabaisser ou de défavoriser une personne du fait notamment de son origine, de sa race, de son sexe, de son âge, de sa langue, de sa situation sociale, de son mode de vie, de ses convictions religieuses, philosophiques ou politiques ou d’une déficience corporelle, mentale ou psychique.

Qui peut vous soutenir ?

Votre école : responsable de filière, responsable de la coordination de l’enseignement, conseiller-ère aux études, répondant-e égalité des chances ou direction

Pour gérer une situation problématique de manière constructive, les personnes concernées ont parfois besoin de l’aide d’un tiers. Votre responsable de filière, votre conseiller-ère aux études, le-la responsable de la coordination à l’enseignement (RCE), le-la répondant-e égalité des chances ou encore la direction de votre école sont en principe les premières personnes à solliciter dans ce contexte. Elles auront à cœur de permettre l’expression des positions de chacun-e dans un cadre respectueux, serein et constructif, dans le but de rétablir des relations d’études apaisées. De plus, leur connaissance approfondie de l’école et de son mode de fonctionnement peut faciliter la mise en place de mesures organisationnelles de nature à atténuer ou même à supprimer les causes de conflits.

La responsable des affaires étudiantes de la HES-SO Genève

La responsable des affaires étudiantes de la HES-SO Genève est à disposition des étudiant-e-s afin de les orienter sur les questions liées à la discrimination qui peuvent se présenter dans leur école :

Rachel Desbiolles
Adjointe à la Direction
Campus Battelle - Bâtiment F
Rue de la Tambourine 2
CH-1227 Carouge
rachel.desbiolles@hesge.ch

Luce Schneider Varin
Chargée des affaires étudiantes
Campus Battelle - Bâtiment F
Rue de la Tambourine 2
CH-1227 Carouge
luce.schneider-varin@hesge.ch

Organismes externes spécialisés

Plusieurs organismes présents à Genève offrent des prestations d’écoute et de conseil en lien avec les discriminations. Quelques exemples sont mentionnés ci-dessous à titre d’information.

Centre Ecoute Contre le Racisme

http://c-ecr.ch/

+41 22 736 20 00

Fédération genevoise des associations LGBT

info@federationlgbt-geneve.ch

https://federationlgbt-geneve.ch/

F-Information (soutien aux femmes dans les domaines professionnel, juridique et psycho-social)

https://www.f-information.org/

femmes@f-information.org

+41 22 740 31 00

HARCÈLEMENT

Votre école est tenue de favoriser activement un climat de travail empreint de respect et de tolérance. En cas de harcèlement, il est important de rompre le silence et d’obtenir des conseils ainsi qu'un soutien dans la résolution du problème.

Pour déposer une plainte pénale, vous pouvez vous adresser au Procureur général du Ministère public. Vous avez trois mois après les derniers faits pour entreprendre cette démarche. Il s’agit cependant d’une procédure lourde. Vous pouvez vous faire aider par le Centre Loi fédérale sur l’aide aux victimes d’infractions (LAVI), l’association Viol-Secours ou par un-e avocat-e spécialisé-e.

HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

Par harcèlement psychologique ou moral, on entend tout enchaînement de propos et d’agissements hostiles répétés fréquemment pendant une période assez longue par lesquels une ou plusieurs personnes tendent à déstabiliser, isoler, marginaliser, voire exclure une ou plusieurs personnes de leur lieu d’études. (Définition inspirée de Heinz Leymann).

Il peut se produire dans l’enceinte de l’école durant les études ou dans le cadre d’événements qui ont lieu au sein de l’école et en dehors (p.ex. lors de conférences ou de soirées organisées par l’école). Les échanges par courriel ou les appels téléphoniques privés sont également concernés. Le harcèlement psychologique peut être commis par des membres du personnel, des étudiant-e-s ou des personnes externes.

Pour déterminer l’existence du harcèlement psychologique, le ressenti de la victime est pris en compte. La victime doit fournir des preuves de ce qu’elle a vécu. Le harcèlement psychologique peut entraîner de graves conséquences sur la santé, sur les études ainsi que sur les relations sociales des victimes et nuit à l’institution toute entière.

Qui peut vous soutenir ?

Votre école: responsable de filière, responsable de la coordination de l’enseignement, conseiller-ère aux études, répondant-e égalité des chances ou direction

Pour gérer une situation problématique de manière constructive, les personnes concernées ont parfois besoin de l’aide d’un tiers. Votre responsable de filière, votre conseiller-ère aux études, le-la responsable de la coordination à l’enseignement (RCE) ou encore la direction de votre école sont en principe les premières personnes à solliciter dans ce contexte. Elles auront à cœur de permettre l’expression des positions de chacun-e dans un cadre respectueux, serein et constructif, dans le but de rétablir des relations d’études apaisées. De plus, leur connaissance approfondie de l’école et de son mode de fonctionnement peut faciliter la mise en place de mesures organisationnelles de nature à atténuer ou même à supprimer les causes de conflits.

La responsable des affaires étudiantes de la HES-SO Genève

La responsable des affaires étudiantes de la HES-SO Genève est à disposition des étudiant-e-s afin de les orienter sur les questions liées au harcèlement qui peuvent se présenter dans leur école :

Rachel Desbiolles
Adjointe à la Direction
Campus Battelle - Bâtiment F
Rue de la Tambourine 2
CH-1227 Carouge
rachel.desbiolles@hesge.ch

Luce Schneider Varin
Chargée des affaires étudiantes
Campus Battelle - Bâtiment F
Rue de la Tambourine 2
CH-1227 Carouge
luce.schneider-varin@hesge.ch

La personne de confiance

La HES-SO Genève met à votre disposition une permanence d'écoute et de soutien gratuite et confidentielle. Aucune information n’est communiquée sans votre accord explicite, que ce soit à votre responsable de filière, à la direction de votre école ou tout autre tiers.

La permanence est ouverte les jours ouvrables de 8h30 à 18h30 par téléphone au 022 736 33 07 ou par mail à personnedeconfiance@humancp.ch. La permanence et les rendez-vous sont assurés en français et en anglais.

Les rendez-vous sont organisés dans les meilleurs délais, de préférence en dehors des heures de cours et dans les locaux de la mandataire :

Human Capital Partners
Rue de Rive 13
1204 Genève
www.humancapitalpartners.ch

Service social du Pôle santé-social (PSS) - Université de Genève

Les psychologues du PSS apportent une écoute et un soutien en toute confidentialité, notamment en matière de harcèlement et de violence.

Il est possible de prendre un premier rendez-vous à travers le service en ligne du PSS (https://www.clicrdv.com/pss-unige) ou par email (psychologique@unige.ch).

En cas d’urgence, il est conseillé d’appeler la réception ou de passer directement à la permanence d’accueil du PSS afin d’obtenir un soutien rapidement:

Pôle Santé Social
4 Rue de Candolle, 3ème étage
1204 Genève
Tel : +41 22 379 77 79
Secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 16h.
https://www.unige.ch/dife/sante-social/

Organismes externes spécialisés

Plusieurs organismes présents à Genève offrent des prestations d’écoute et de conseil en lien avec les discriminations. Quelques exemples sont mentionnés ci-dessous à titre d’information.

Centre Ecoute Contre le Racisme

http://c-ecr.ch/

+41 22 736 20 00

Fédération genevoise des associations LGBT

info@federationlgbt-geneve.ch

https://federationlgbt-geneve.ch/

F-Information (soutien aux femmes dans les domaines professionnel, juridique et psycho-social)

https://www.f-information.org/

femmes@f-information.org

+41 22 740 31 00

Autre interlocuteur externe

Centre LAVI Genève (Association d’Aide aux Victimes d’Infractions)

En cas de harcèlement sexuel, les centres LAVI offrent une aide immédiate et gratuite au niveau médical, psychologique, social ainsi que des conseils sur les éventuelles démarches juridiques à entreprendre.

Centre LAVI
72 Boulevard Saint-George
1205 Genève
Tél : +41 22 320 01 02
Centrelavi.ge@worldcom.ch
www.centrelavi-ge.ch

HARCÈLEMENT SEXUEL

Par harcèlement sexuel, on entend tout comportement importun à connotation sexuelle ou fondé sur l’appartenance sexuelle, non souhaité par la personne qui y est confrontée.

Il peut se produire dans l’enceinte de l’école durant les études ou dans le cadre d’événements qui ont lieu au sein de l’école et en dehors (p.ex. lors de conférences ou de soirées organisées par l’école). Les échanges par courriel ou les appels téléphoniques privés sont également concernés. Le harcèlement sexuel peut être commis par des membres du personnel, des étudiant-e-s ou des personnes externes.

Pour déterminer l’existence du harcèlement sexuel, le ressenti de la victime est pris en compte et ce dernier n’est pas soumis à la condition de la répétition. La victime doit fournir des preuves de ce qu’elle a vécu. Le harcèlement sexuel peut entraîner de graves conséquences sur la santé, les études ainsi que les relations sociales des victimes et nuit à l’institution toute entière.

Des informations complémentaires sur le harcèlement sexuel sont disponibles dans la brochure de sensibilisation et de prévention « Le harcèlement sexuel : on n’en veut pas ! » financée par la HES-SO et Swissuniversities.

Qui peut vous soutenir ?

Votre école: responsable de filière, responsable de la coordination de l’enseignement, conseiller-ère aux études, répondant-e égalité des chances ou direction

Pour gérer une situation problématique de manière constructive, les personnes concernées ont parfois besoin de l’aide d’un tiers. Votre responsable de filière, votre conseiller-ère aux études, le-la responsable de la coordination à l’enseignement (RCE) ou encore la direction de votre école sont en principe les premières personnes à solliciter dans ce contexte. Elles auront à cœur de permettre l’expression des positions de chacun-e dans un cadre respectueux, serein et constructif, dans le but de rétablir des relations d’études apaisées. De plus, leur connaissance approfondie de l’école et de son mode de fonctionnement peut faciliter la mise en place de mesures organisationnelles de nature à atténuer ou même à supprimer les causes de conflits.

La responsable des affaires étudiantes de la HES-SO Genève

La responsable des affaires étudiantes de la HES-SO Genève est à disposition des étudiant-e-s afin de les orienter sur les questions liées au harcèlement qui peuvent se présenter dans leur école :

Rachel Desbiolles
Adjointe à la Direction
Campus Battelle - Bâtiment F
Rue de la Tambourine 2
CH-1227 Carouge
rachel.desbiolles@hesge.ch

Luce Schneider Varin
Chargée des affaires étudiantes
Campus Battelle - Bâtiment F
Rue de la Tambourine 2
CH-1227 Carouge
luce.schneider-varin@hesge.ch

La personne de confiance

La HES-SO Genève met à votre disposition une permanence d'écoute et de soutien gratuite et confidentielle. Aucune information n’est communiquée sans votre accord explicite, que ce soit à votre responsable de filière, à la direction de votre école ou tout autre tiers.

La permanence est ouverte les jours ouvrables de 8h30 à 18h30 par téléphone au 022 736 33 07 ou par mail à personnedeconfiance@humancp.ch. La permanence et les rendez-vous sont assurés en français et en anglais.

Les rendez-vous sont organisés dans les meilleurs délais, de préférence en dehors des heures de cours et dans les locaux de la mandataire :

Human Capital Partners
Rue de Rive 13
1204 Genève
www.humancapitalpartners.ch

Service social du Pôle santé-social (PSS) - Université de Genève

Les psychologues du PSS apportent une écoute et un soutien en toute confidentialité, notamment en matière de harcèlement et de violence.

Il est possible de prendre un premier rendez-vous à travers le service en ligne du PSS (https://www.clicrdv.com/pss-unige) ou par email (psychologique@unige.ch).

En cas d’urgence, il est conseillé d’appeler la réception ou de passer directement à la permanence d’accueil du PSS afin d’obtenir un soutien rapidement:

Pôle Santé Social
4 Rue de Candolle, 3ème étage
1204 Genève
Tel : +41 22 379 77 79
Secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 16h.
https://www.unige.ch/dife/sante-social/

Organismes externes spécialisés

Plusieurs organismes présents à Genève offrent des prestations d’écoute et de conseil en lien avec les discriminations. Quelques exemples sont mentionnés ci-dessous à titre d’information.

Centre Ecoute Contre le Racisme

http://c-ecr.ch/

+41 22 736 20 00

Fédération genevoise des associations LGBT

info@federationlgbt-geneve.ch

https://federationlgbt-geneve.ch/

F-Information (soutien aux femmes dans les domaines professionnel, juridique et psycho-social)

https://www.f-information.org/

femmes@f-information.org

+41 22 740 31 00

Autre interlocuteur externe

Centre LAVI Genève (Association d’Aide aux Victimes d’Infractions)

En cas de harcèlement sexuel, les centres LAVI offrent une aide immédiate et gratuite au niveau médical, psychologique, social ainsi que des conseils sur les éventuelles démarches juridiques à entreprendre.

Centre LAVI
72 Boulevard Saint-George
1205 Genève
Tél : +41 22 320 01 02
Centrelavi.ge@worldcom.ch
www.centrelavi-ge.ch

HARCÈLEMENT NUMÉRIQUE

Par harcèlement numérique, on entend cyberharcèlement qui est une forme de harcèlement conduite par divers canaux numériques. Il peut prendre différentes formes, comme la création de faux profils, la diffusion de rumeurs infondées ou encore l'envoi de messages d'insultes.

Le cyberharcèlement et le harcèlement traditionnel ont de nombreux points communs. Seule la forme change, puisqu'il s'agit d'agressions répétées sur le long terme envers un individu dans le but de nuire à celui-ci, mais diffusées par des moyens de communication numériques. Avec les réseaux sociaux, les informations sont plus facilement conservées et peuvent se propager rapidement à un large nombre d'internautes connus ou non de la victime.

Il peut se produire dans l’enceinte de l’école durant les études ou dans le cadre d’événements qui ont lieu au sein de l’école et en dehors (p.ex. lors de conférence ou de soirées organisées par l’école). Les échanges par courriel ou les appels téléphoniques privés sont également concernés. Le harcèlement numérique peut être commis par des membres du personnel, des étudiant-e-s ou des personnes externes.

Qui peut vous soutenir ?

Votre école: responsable de filière, responsable de la coordination de l’enseignement, conseiller-ère aux études, répondant-e égalité des chances ou direction

Pour gérer une situation problématique de manière constructive, les personnes concernées ont parfois besoin de l’aide d’un tiers. Votre responsable de filière, votre conseiller-ère aux études, le-la responsable de la coordination à l’enseignement (RCE) ou encore la direction de votre école sont en principe les premières personnes à solliciter dans ce contexte. Elles auront à cœur de permettre l’expression des positions de chacun-e dans un cadre respectueux, serein et constructif, dans le but de rétablir des relations d’études apaisées. De plus, leur connaissance approfondie de l’école et de son mode de fonctionnement peut faciliter la mise en place de mesures organisationnelles de nature à atténuer ou même à supprimer les causes de conflits.

La responsable des affaires étudiantes de la HES-SO Genève

La responsable des affaires étudiantes de la HES-SO Genève est à disposition des étudiant-e-s afin de les orienter sur les questions liées au harcèlement qui peuvent se présenter dans leur école :

Rachel Desbiolles
Adjointe à la Direction
Campus Battelle - Bâtiment F
Rue de la Tambourine 2
CH-1227 Carouge
rachel.desbiolles@hesge.ch

Luce Schneider Varin
Chargée des affaires étudiantes
Campus Battelle - Bâtiment F
Rue de la Tambourine 2
CH-1227 Carouge
luce.schneider-varin@hesge.ch

La personne de confiance

La HES-SO Genève met à votre disposition une permanence d'écoute et de soutien gratuite et confidentielle. Aucune information n’est communiquée sans votre accord explicite, que ce soit à votre responsable de filière, à la direction de votre école ou tout autre tiers.

La permanence est ouverte les jours ouvrables de 8h30 à 18h30 par téléphone au 022 736 33 07 ou par mail à personnedeconfiance@humancp.ch. La permanence et les rendez-vous sont assurés en français et en anglais.

Les rendez-vous sont organisés dans les meilleurs délais, de préférence en dehors des heures de cours et dans les locaux de la mandataire :

Human Capital Partners
Rue de Rive 13
1204 Genève
www.humancapitalpartners.ch

Service social du Pôle santé-social (PSS) - Université de Genève

Les psychologues du PSS apportent une écoute et un soutien en toute confidentialité, notamment en matière de harcèlement et de violence.

Il est possible de prendre un premier rendez-vous à travers le service en ligne du PSS (https://www.clicrdv.com/pss-unige) ou par email (psychologique@unige.ch).

En cas d’urgence, il est conseillé d’appeler la réception ou de passer directement à la permanence d’accueil du PSS afin d’obtenir un soutien rapidement:

Pôle Santé Social
4 Rue de Candolle, 3ème étage
1204 Genève
Tel : +41 22 379 77 79
Secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 16h.
https://www.unige.ch/dife/sante-social/

Organismes externes spécialisés

Plusieurs organismes présents à Genève offrent des prestations d’écoute et de conseil en lien avec les discriminations. Quelques exemples sont mentionnés ci-dessous à titre d’information.

Centre Ecoute Contre le Racisme

http://c-ecr.ch/

+41 22 736 20 00

Fédération genevoise des associations LGBT

info@federationlgbt-geneve.ch

https://federationlgbt-geneve.ch/

F-Information (soutien aux femmes dans les domaines professionnel, juridique et psycho-social)

https://www.f-information.org/

femmes@f-information.org

+41 22 740 31 00

 

Autre interlocuteur externe

Centre LAVI Genève (Association d’Aide aux Victimes d’Infractions)

En cas de harcèlement sexuel, les centres LAVI offrent une aide immédiate et gratuite au niveau médical, psychologique, social ainsi que des conseils sur les éventuelles démarches juridiques à entreprendre.

Centre LAVI
72 Boulevard Saint-George
1205 Genève
Tél : +41 22 320 01 02
Centrelavi.ge@worldcom.ch
www.centrelavi-ge.ch

EXEMPLES DE SITUATION

Cela me dérange/ je me sens mal à l’aise lorsque :

  1. Mon prof me demande de passer chez lui pour récupérer des documents
  2. Elle m’envoie des photos d’elle, mais nous ne sommes pas amis/es.
  3. Mon maître de stage m’envoie des WhatsApp tard le soir.
  4. Elle me trouve jolie/beau et me le dit souvent. Elle fait des commentaires sur ma tenue et ça me gêne.
  5. Elle/Il a obtenu mon numéro de téléphone par un/e ami/e et depuis m’envoie tout le temps des messages.
  6. Il se débrouille toujours pour rester seul avec moi. Ça me fait peur/ ça me rend mal à l’aise.
  7. J’ai peur de le croiser dans les soirées.
  8. Elle me fait rester après les cours, mais je n’en comprends pas la véritable raison.
  9. Ils nous attendent régulièrement à la sortie des cours, mais nous n’aimons pas leur manière d’être.
  10. Elle me pose beaucoup de questions sur ma vie privée et m’invite à nous rencontrer en dehors de l’école.
  11.  Il m’a demandé plusieurs fois si je vivais seul/e.
  12.  J’ai l’impression qu’elle m’épie. Elle me demande pourquoi j’étais en ligne à 3h du matin, l’autre nuit ?
  13.  Mon ami/e reçoit régulièrement des messages du prof de stage. Il/elle dit qu’il/elle doit y répondre, sinon il/elle craint pour sa note de stage.
  14. Elle a un poste clé dans le milieu dans lequel je veux travailler dans le futur. Je ne peux rien dire.
  15.  Tout le monde l’apprécie, personne ne me croira.
  16.  Si je dis quelque chose, je risque ma place de stage / mon premier emploi.
  17.  Cet/te élève se permet des remarques qui me déstabilisent.
  18.  Il insiste tellement sur la couleur de mes yeux, que je ne me maquille plus.
  19.  Pour éviter son regard, je me mets toujours au fond de la classe et je ne participe plus en cours.
  20.  Il dit que les filles/garçons ne sont pas faites/faits pour ce travail et devraient faire autre chose.