Contact Relations internationales

HETS - Bureau des relations internationales

28, rue Prévost-Martin
Case postale 80
CH-1211 Genève 4

Tél. 022 388 95 30
ou 022 388 95 63

international.hets@hesge.ch

Formation continue

Nouvelle parution aux Editions IES

CONSTRUIRE LE RAPPORT THEORIE-PRATIQUE

Exprériences de formatrices et formateurs dans une haute école de travail social

> Plus sur cet ouvrage

Docdactu

LA LIBERTE

La liberté n’est ni une évidence ni une fin en soi, elle demeure pourtant le meilleur des alliés. Consultez la nouvelle sélection de DOCDACTU consacrée à la Liberté en cliquant ici

> Blog de l'Infothèque

Témoignages

Ils et elles nous ont rejoints pour un séjour à la HETS. Voici leurs témoignages !

Iris  |  Anne-Claire  |  Martin

 

Iris – Allemagne, Mainz
Johannes Gutenberg Universität Mainz
Automne 2010
Formation pratique et un cours (module C5)

« J’ai choisi Genève pour améliorer mon français et parce que j´aime bien la Suisse. Genève est une belle ville avec le lac et les montagnes et ce n´était pas trop loin de ma famille. J´ai beaucoup appris pendant ma formation pratique. J’ai été bien accompagnée par mon praticien formateur et mon RPF. Je suis donc arrivée dans une équipe professionnelle comme stagiaire étrangère. Pendant mon cours à la HETS, j´ai appris à faire des photos professionnelles.

C´est toujours une expérience extraordinaire de vivre dans un pays avec une autre langue, de faire la connaissance des personnes gentilles et ouvertes. Ce semestre à l’étranger m’a rendue plus compréhensive pour les gens en Allemagne qui ne parlent pas ma langue maternelle car ma seule vraie difficulté pendant mon semestre a été la langue. C’était mon "handicap" au travail, durant les discussions politiques et autres avec mes amis suisses. En plus, ce n´est pas très facile de vivre comme étudiante dans une ville chère comme Genève mais je dis: on s´adapte J En tout cas, je garderai de merveilleux souvenirs, notamment les nouvelles connaissances, la vue sur le Mont Blanc depuis ma terrasse, le lac, l´équipe formidable de l´Atelier de Fondation Ensemble, … »

Anne-Claire – Belgique, Liège
Centre de Formation Éducationnelle Liégeois HELMO – CFEL
Automne 2011
Formation pratique et un cours (module Oasis : La citoyenneté agressée et les jeunes qui dérangent)

« J'adore voyager. J'ai choisi de venir à Genève car ma langue maternelle est le français, mais aussi pour découvrir un pays et une ville où je n'avais pas encore eu la chance de passer bien que mon pays soit très proche de la Suisse. Sortir de chez moi me permet de mieux me rendre compte du fonctionnement des pays voisins et d'en retirer des idées et de les mettre en œuvre à mon retour. J’ai remarqué, surtout sur mon lieu de pratique professionnelle, que nous n'avions pas forcément les mêmes compétences, les mêmes valeurs ou les mêmes façons de travailler. Il est intéressant de comparer le tout avec ma profession en Belgique. Ainsi, partir à l'étranger m'apporte beaucoup personnellement. Je me suis rendu compte que j’étais devenue de plus en plus débrouillarde, autonome, ouverte et indépendante.

J'ai habité dans un logement en communauté au cinquième étage d'un EMS. Les moments passés avec mes colocataires, surtout en soirée et les week-ends, sont mes meilleurs souvenirs. Ils m'ont fait découvrir la ville, les discos, l'Usine, et les endroits propices pour les étudiants. Cela m'a permis de créer un lien d'amitié avec ses personnes. J'ai eu du mal à leur dire au revoir …

Mes premiers jours ont été les plus durs car je ne connaissais pas les moyens de transport, les rues, les gens, la monnaie, les supermarchés... je me suis perdue quelques fois, hihi ! Il m'a fallu un bon mois pour m'adapter à la vie, à l'école et aux habitants de Genève mais je vous encourage tous à voyager le plus possible tant que vous êtes jeunes et pendant que l'envie y est ! »

Martin – Canada, Gatineau
Université du Québec en Outaouais UQO
Printemps 2011
Formation pratique

« J’ai choisi Genève parce que la Suisse est semblable au Québec au niveau socio-économique. Je voulais donc constater les similarités et les différences au niveau du travail social et comparer les résultats. Deuxièmement, étant un grand amateur de plein air (randonnées en montagne), la Suisse me permettait de vivre une expérience très intéressante en ce sens.

Ce séjour a été l’occasion d’un grand apport théorique. En effet, j’ai eu l’occasion de travailler selon le concept de la valorisation des rôles sociaux que je ne connaissais pas au début de mon stage. De plus, outre mon stage, j’ai eu l’occasion d’assister à quelques conférences durant mon séjour. Celles-ci m’ont permis d’ouvrir mes horizons et de découvrir des façons différentes de comprendre et d’intervenir face à certains problèmes sociaux par rapport à ce que je suis accoutumé en Amérique du Nord. J’ai donc eu la chance de vivre un stage des plus intéressants en réinsertion socioprofessionnelle selon un concept tout à fait nouveau pour moi. Mon praticien formateur m’a également offert l’occasion de rencontrer des intervenants de plusieurs milieux me permettant ainsi de connaître encore davantage les pratiques à Genève.

Mis à part la longueur du délai pour l’obtention de mon visa et les démarches pour l’obtention de mon permis de travail, pour moi ce fut une expérience extraordinaire! J’ai découvert un magnifique pays et rencontré des gens vraiment formidables. Autant dans mon milieu de stage, au niveau de mes collègues de classe que parmi la population Suisse. Ces rencontres vont demeurer gravées dans ma mémoire à vie. J’ai d’ailleurs gardé contact avec plusieurs d’entre eux. Finalement, cette expérience m’a donné encore plus le goût de voyager. Parmi mes meilleurs souvenirs, pensée particulière pour mes deux collègues de travail au SCIS, mes colocataires et le Mattherhorn ! »