Newsletter HETS

Trois fois dans l'année, toute l'actualité de la HETS ! Consultez les anciens numéros et inscrivez-vous ici.

Formation continue

Midis de la recherche

Cycle de conférences 2017-2018:
Faire famille

Programme complet

Nouvelle parution aux Editions IES

Autorité et gestion de l'intervention sociale - Entre servitude et actepouvoir

> Plus sur cet ouvrage

Docdactu

Mobilité au travail

Le Docdactu du mois vous propose d'aborder la thématique de la mobilité au travail à travers une sélection de documents.

> Blog de l'Infothèque

Historique

La HETS est l’héritière de près d’un siècle d’histoire et d’expérience dans la formation en études sociales. Découvrez comment, de « l’Ecole des femmes » de 1918, elle est devenue l’un des 27 établissements du plus vaste réseau de formation professionnelle supérieure de Suisse.

De l’Ecole des femmes à l’Institut d’études sociales (1918-1969)

En novembre 1918 ouvre ses portes à Genève l’Ecole d’Etudes Sociales pour Femmes, dans les locaux actuels de la rue Prévost-Martin. En 1922, l’école comporte 4 sections : activités sociales (qui forme les assistantes sociales), direction d’établissements hospitaliers, enseignement ménager et professionnel féminin, secrétaires-bibliothécaires.

Sous les auspices de l’Ecole d’Etudes Sociales pour Femmes verront le jour plusieurs entités, toutes dévolues à la formation des femmes, parmi lesquelles l’Ecole de Laborantines en 1927, l’Ecole des Bibliothécaires en 1948 et L’Ecole d'Assistantes de Médecins en 1953.

En 1957, après plusieurs restructurations, l’Ecole d’Etudes Sociales se compose de ces trois écoles et de l’Ecole de Service social, qui comporte alors 4 sections : service social, direction d’établissements hospitaliers, secrétariat d’institutions sociales, service médico-social.

En 1962 que voit le jour l’Ecole d’Animateurs de Jeunesse, renommée plus tard Ecole d’Animateurs Socioculturels, et en 1969 l’Ecole d’Educateurs Spécialisés.

Entretemps, l’Ecole d’Etudes Sociales a pris le nom d’Institut d’Etudes Sociales (IES) et créé son propre Centre de Recherche Sociale : le CERES.

De l’IES à la HETS

1979 Les Editions ies sont créées pour promouvoir la publication et la diffusion d’écrits destinés aux enseignants, étudiants et professionnels du travail social
1980 L’IES inaugure un nouveau plan de formation (INTEREC), qui instaure un fort tronc commun entre l’animation socioculturelle, l’éducation spécialisée et le service social, conduisant à l’obtention d’un diplôme en travail social mentionnant l’option choisie.
1985 L’IES change de statut juridique pour devenir une fondation de droit public : la Fondation de l’Institut d’Etudes sociales.
1995 L’Ecole romande de psychomotricité (ERP), qui deviendra l’actuelle filière HES en Psychomotricité, est créée à l’IES.
1998 L’Ecole supérieure d'information documentaire (ESID) quitte l'Institut d'études sociales pour rejoindre la nouvelle HES de Suisse occidentale (HES-SO) sous l’égide de la Haute école de gestion.
2002 Les premières formations HES sont délivrées à l’IES. Deux ans plus tard, l’Institut d’études sociales devient la Haute école de travail social de Genève qui est rattachée à la HES‑SO Genève en vertu de la loi cantonale sur les Hautes écoles spécialisées du 11 juin 2004.
2005 Poursuivant son développement, la HETS inaugure un nouveau bâtiment à la rue Pré-Jérôme 16. Ce bâtiment de cinq étages abrite un auditoire, des salles de cours, l'infothèque ainsi que les bureaux de la filière Psychomotricité.