Contact Psychomotricité

Haute école de travail social
Filière Psychomotricité

16, rue du Pré-Jérome
Case postale 80
CH-1211 Genève 4

Tél. 022 388 94 15

psychomotricite.hets@hesge.ch

Séances d'information Bachelor en Psychomotricité

    • 26 septembre 2016, 19h - 21h
    • 31 octobre 2016, 19h - 21h
    • 5 décembre 2016, 18h15 - 20h
    • 16 janvier 2017, 19h - 21h
    • 6 février 2017, 19h - 21h

    Toutes les dates 2016-2017

    Newsletter HETS

    Trois fois dans l'année, toute l'actualité de la HETS ! Consultez les anciens numéros et inscrivez-vous ici.

    Formation continue

    Nouveau :

    CAS Projets urbains et pouvoir d'agir, début en mars 2017 !

    Midis de la recherche

    Cycle de conférences 2016-2017:
    PrécaritéS

    Programme complet

    Nouvelle parution Editions IES

    Actualité de Foucault - Une problématisation du travail social

    > Plus sur cet ouvrage

    Docdactu

    Police : état de crise ?

    Dans un État de droit, la police incarne la protection des libertés et garantit le maintien de la paix. C'est elle qu'on appelle dans l'urgence et qui affronte violence, misère sociale et situation de détresse. C'est elle, qui, parfois, prend des coups. Mais c'est elle aussi qu'on accuse d'abus, de violences, d'humiliations et de racisme. Un débat sur la sécurité pour tous et le rôle des "forces de l'ordre" en démocratie s'impose, en urgence.

    > Blog de l'Infothèque

    Bachelor of Science en Psychomotricité

    « Dès que l’homme naît, il est mouvement ; dès que l’homme naît, par son mouvement, il agit sur l’entourage ; dès que l’homme naît, par son activité, il agit avec son corps soit comme appel, soit comme refus. Et progressivement, (…) le corps et la motricité ne seront pas seulement des déplacements, mais déjà des conquêtes du monde. »
    J. de AJURIAGUERRA, 1968

    La profession

    La psychomotricité considère les manifestations corporelles de l'être humain comme reflet de la vie affective et psychique, "de la personnalité en action" (J. de Ajuriaguerra, 1968).

    La pratique professionnelle s'exerce auprès de personnes de tous âges dans le cadre d'interventions à caractère tant préventif qu'éducatif et thérapeutique. Le thérapeute en psychomotricité établit des diagnostics psychomoteurs puis planifie, conduit et évalue les mesures thérapeutiques à mettre en place. Son intervention vise à harmoniser les relations que la personne entretient avec elle-même et son environnement, en mobilisant les fonctions motrices, affectives et mentales.

    La filière d’études

    C’est le Professeur Julian de Ajuriaguerra qui a posé les fondements conceptuels de l’enseignement en psychomotricité et l’a introduit à Genève dans les années 1960.

    Aujourd’hui, la filière Psychomotricité de la HES-SO est rattachée à la Haute Ecole de Travail Social de Genève, faisant de cette école le seul lieu de formation en psychomotricité de Suisse romande. La filière est réglementée par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP).

    Une formation de haut niveau, orientée vers la pratique professionnelle

    Le Bachelor en psychomotricité est une formation professionnalisante de niveau tertiaire, délivrée en collaboration avec la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève, qui alterne formation pratique sur le terrain et méthodologie d'intervention professionnelle ainsi qu'un enseignement théorique pluridisciplinaire, au croisement de  la psychologie, des sciences du mouvement, de la pédagogie, de la sociologie et des neurosciences..

    Les étudiantes et étudiants sont formés à favoriser la mise en jeu du corps, sa prise de conscience et sa maîtrise; à contribuer à une meilleure adaptation de la personne à son environnement, facilitant ainsi la relation aux autres. Ils apprennent à poser des diagnostics psychomoteurs, à fixer des objectifs de prise en charge, à assurer des mesures thérapeutiques, des suivis et proposer des conseils, tout en valorisant les collaborations interdisciplinaires.

    Le corps comme média

    S’impliquer corporellement, aller à la rencontre de l’autre, être créatif sont les fondamentaux du métier de thérapeute en psychomotricité.

    L’activité de ce dernier, en situation thérapeutique, éducative ou de prévention, va consister à interagir avec les personnes par l'intermédiaire des moyens spécifiques que sont le corps, le mouvement, l’espace, le temps, les objets. Le processus pédagogique inclut donc des enseignements basés sur différents modes d'exploration et d'expérimentation du corps en mouvement et en relation.

    Le cursus

    La formation débute chaque année en septembre et dure trois ans, à plein temps. Elle alterne des périodes d'enseignement, dans le cadre de la filière et à l’Université, avec des périodes de pratique sur le terrain professionnel.