Génétique de la composition musicale

Génétique de la composition musicale : analyser l’acte créatif

Henri Gagnebin, Brouillon de la Symphonie en fa, Bibliothèque du Conservatoire de Musique de Genève.

Responsable(s)

Partenaires & équipe

Nicolas DONIN, Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique (IRCAM)

Raphaëlle BRUNNER, École Cantonale d'Art du Valais

2008 - 2010

Résumé du projet

Le projet entendait renouveler la manière d’étudier l’acte de composition musicale en ne prenant pas seulement pour objet des partitions achevées (comme le font généralement les travaux musicologiques) mais aussi l’ensemble des traces produites lors des phases créatrices ainsi que le milieu technique dans lequel l’activité artistique s’effectue. Il visait aussi à fournir les bases d’une approche épistémologique de la composition musicale au XXe et XXIe siècles et de ses soubassements esthétiques.

Publications

Antonin SERVIERE, « Processus de composition et artisanat : l’exemple de Trei II de Michael Jarrell (1983) », Dissonances, 2012, pp 36-51.

Nicolas DONIN, éd., La Composition à la première personne. Une anthologie d’écrits auto-analytiques de compositeurs au XXe siècle, Genève, Droz - Haute école de musique de Genève, à paraître.