Aux origines du piano français : le jeu perlé

Aux origines du piano français : le jeu perlé entre interprétation et enregistrement

Marguerite LONG, « Le toucher du piano », Musica, décembre 1907, p. 182-183.

Responsable(s)

Partenaires & équipe

Jean SAULNIER, Université de Montréal

Denis PASCAL, Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

Valérie DE WISPELAERE, Fondation Royaumont

2012 - 2012

Lien(s) associé(s)

Résumé du projet

Le projet a exploré un mode de jeu pianistique passablement oublié aujourd’hui après avoir constitué pendant près de deux siècles (1780-1960) le mode d’expression caractéristique de l’école française de piano : le jeu perlé. Le dispositif a consisté à croiser le travail pianistique historiquement documenté sur des instruments d’époque avec l’analyse d’enregistrements anciens. Il a débouché sur la réalisation d’un film documentaire.

Publications

Rémy CAMPOS, « Le jeu perlé entre sociabilité et technique pianistique (1840-1920) », Danièle PISTONE, dir., Le Piano dans la France du Second Empire, Paris, Observatoire Musical Français, 2013, pp. 101-122. 

Rémy CAMPOS, « La fin du jeu perlé : le piano français à l’épreuve de l’internationalisation (1945-1970) », Emmanuel DUCREUX et Alain POIRIER, dir., actes du colloque: Une musique française après 1945 ?, Lyon, Symétrie, à paraître.

Rémy CAMPOS, « Improviser ou pas ? Entre modernisation et pastiche, les cadences pour les concertos pour piano de Mozart et Beethoven (1828-1914) », Alexandre DRATWICKI, dir., actes du colloque Le Concerto pour piano français à l’épreuve des modernités (1860-1920), Venise, 6 et 7 mai 2010, Lyon, Symétrie, à paraître.