Ori Kam

Professeur d' Alto

Département des instruments de l'orchestre - Neuchâtel

ori.kam@hesge.ch

Lien(s) associé(s)

Portrait

Considéré par le New York Times comme « une présence sur scène attractive et engagée », l’altiste Ori Kam s’est produit en solistes sur les scènes les plus prestigieuses.

Ori Kam est né en 1975 de parents Israéliens à La Jolla et a grandi en Israël. Il commence à étudier la musique à l’âge de 6 ans et commence à jouer de l’alto à 15 ans. En Israël, il étudie auprès du professeur renommé Chaim Taub, puis à la Manhattan School of Music in New York auprès de Pinchas Zukerman et enfin auprès de Wilfried Strehle à l’Universität der Künste de Berlin.

Il fait ses débuts à l’âge de 16 ans au sein de l’Orchestre philharmonique d’Israël qui le réengage immédiatement. Depuis lors, Ori Kam donne de nombreux récitals aux États-Unis, en Europe et en Israël. Sa prestation au Weill Recital hall (Carnegie Hall) a fait l’éloge de la critique, qui dépeint Ori Kam comme « un altiste soliste rare » au jeu « empreint à la fois de maturité et d’exubérance juvénile ».

Passionné de musique de chambre, Ori Kam joue au sein du Jerusalem String Quartet. Il est le fondateur de la Société israélienne de musique de chambre et faisait partie du Whitman String Quartet, lauréat du prix de la Fondation Naumburg. Il se produit par ailleurs aux côtés d’artistes tels que Pierre Boulez, Daniel Barenboim, Isaac Stern, Andras Schiff, Itzhak Perlman ou Pinchas Zukerman. Il donne des concerts avec la Chamber Music Society of Lincoln Center et est invité par de nombreux festivals.

Ori Kam a reçu plusieurs titres et récompenses, dont le Prix Suisse au Concours international de Genève, le prix Paganini du Concours Lionel Tertis et, en 1995, le prix du concours de concerto de l’École de musique de Manhattan. En 2010, le Grand prix de la fondation S&R Washington lui est attribué. Il est par ailleurs au bénéfice d’une bourse d’études de la Fondation culturelle israélo-américaine de 1990 à 2000.

Il signe un premier enregistrement commercial en 2007 sous le label Berlin Classics, avec le Double concerto pour alto et clarinette de Bruch, qu’il enregistre avec sa sœur Sharon. Un CD comprenant 12 Fantaisies de Telemann pour alto solo suit en 2010 sous le même label. On peut également l’entendre sous les labels Decca et Naxos. Il effectue par ailleurs régulièrement des enregistrements pour Harmonia Mundi avec le Jerusalem Quartet.

Il enseigne l’alto depuis 2010 à la Haute école de musique de Genève.