Christophe Sturzenegger

Professeur de Piano comme instrument secondaire, Harmonie pratique et improvisation au piano

Département des instruments à clavier - Genève

christophe.sturzenegger@hesge.ch

Lien(s) associé(s)

Portrait

En tant que corniste, il a étudié avec Bruno Schneider, et a été membre du Gustav Mahler Jugend Orchester ; il a aussi été titulaire dans deux orchestres (Opéra de Zürich – académie- et Orchestre symphonique de Bâle) avant de se lancer dans une carrière de chambriste et de free-lance. Il a ainsi côtoyé les plus grands chefs (Abbado, Levine, Marriner, Ashkenazy, …) et joué en soliste sous la baguette d’Emmanuel Krivine et de Marc Kissoczy, entre autres. 2ème prix au concours national d’exécution musicale de Riddes, demi-finaliste au Concours International de Trévoux (France), il est aussi lauréat de la Bourse Migros et du Prix de l’Association suisse des musiciens. Il est enfin membre fondateur du Geneva Brass Quintet.

En tant que pianiste, il a étudié avec Elisabeth Athanassova et Marc Pantillon et a reçu les encouragements de grands pédagogues comme Sebok ou Badura-Skoda. Lauréat de plusieurs concours (Friedl Wald, Dénéréaz) et des prix Neumann et Dumont, il est aussi lauréat du concours Whittaker. Professeur de piano secondaire, harmonie au clavier et improvisation à la HEM de Genève depuis 2003, il se produit régulièrement en récital et en musique de chambre (notamment le Duo Sforzando, avec lequel il a sorti deux disques).

En tant que compositeur, il est édité chez Woodbrass-music et compte une trentaine d’œuvres à son catalogue dont diverses commandes (notamment pour le Concours suisse de musique pour la jeunesse et différents ensembles en Suisse et à l’étranger).

Christophe Sturzenegger s’est déjà produit dans de nombreux festivals (Salzburg, Verbier, Istanbul, Budapest, Tokyo, Aix-en-Provence, Hong-Kong, Capetown, Dubaï…) et fait de fréquentes apparitions à la radio. Enfin, il collabore régulièrement avec l’Orchestre de la Suisse Romande et d’autres orchestres suisses et étrangers.